Comment trouver un prêt travaux pas cher ?

Faire des travaux chez soi c’est bien, mais les faire sans se ruiner c’est encore mieux. Découvrez comment bénéficier d’un prêt travaux pas cher.

Comment trouver un prêt travaux pas cher ?
Comment bénéficier d’'un crédit travaux au meilleur taux ?

Le crédit travaux est bien souvent la meilleure solution pour financer des travaux de rénovation ou d’aménagement de son domicile. Pour trouver un prêt travaux pas cher, mieux vaut comprendre quelles sont les différentes possibilités de prêt et prendre le temps de comparer les établissements et les offres car le coût du crédit peut aller du simple au double. Certaines aides peuvent également bien aider à réduire la facture.

Le TAEG, l’élément de base pour trouver un prêt travaux pas cher

Vous avez tous entendus parler du TAEG, c’est-à-dire du Taux Annuel Effectif Global, qui correspond au taux d’intérêt fixe auquel s’ajoutent les frais liés au prêt. Celui-ci s’applique également lors d’un crédit travaux. Ce TAEG est calculé en fonction :

  • Du taux d’intérêt fixe
  • Des frais de dossier
  • Des frais de garantie
  • Des frais d’assurance

Il est nécessaire de comparer les TAEG et pas le taux « brut » car dans ce taux global, tous les frais liés à votre crédit sont pris en compte. Il s’agit de l’indicateur permettant de comparer le plus facilement et le plus rapidement les offres. Cependant, veillez à comparer ce qui est comparable : le TAEG ne peut servir qu’à comparer des crédits de même type (même profil d’emprunteur, même type de projet à financer, même durée, etc.).

Un coût qui dépend de plusieurs facteurs…

Le TAEG correspond également, in fine, à un indice de confiance qui mêle aussi bien des éléments objectifs que subjectifs. En effet, lorsqu’une banque vous prête de l’argent, elle détermine dans quelle mesure vous serez dans la capacité de satisfaire à vos obligations. Plus elle a des doutes, plus le taux d’intérêt sera élevé. À l’inverse, si elle a toute confiance en vous, le taux d’intérêt sera plus avantageux.

Au final, cette appréciation est le résultat logique d’une analyse de votre situation familiale (stabilité), financière (capacité de remboursement) et future (projets en perspective).

On notera donc que pour un projet identique, deux personnes aux profils radicalement différents ne se verront pas proposer les mêmes taux. La banque favorisera les profils les plus sûrs pour elle et fera des propositions mois avantageuses à ceux qui présentent un risque potentiel plus élevé.

Comment mettre toutes les chances de son côté pour obtenir un prêt travaux au meilleur taux ?

Rassurer les banques à l’heure de faire sa demande de crédit

Pour trouver un prêt travaux pas cher, présentez un dossier solide aux banques. Concrètement, cela veut dire :

  • Prouvez que vous percevez des revenus stables et solides (dans la mesure du possible)
  • Votre historique bancaire ne doit comporter aucun incident de paiement, et vous ne devez pas être fiché à la Banque de France
  • Présenter un projet détaillé pour rassurer votre interlocuteur
  • Demander une somme raisonnable au vu du projet

Choisir le bon type de crédit

Si vous réalisez des travaux, vous êtes normalement en mesure de présenter des factures à la banque. Vous devrez donc opter pour un crédit affecté. Le prêt travaux est par définition affecté : vous savez ce que vous devez financer. Cette certitude rassure la banque qui comprend à quoi sert l’argent prêté. Ne commettez donc pas l’erreur de souscrire un prêt sans justificatif en pensant que c’est plus rapide : le taux peut doubler si vous passez d’un crédit non affecté à un prêt affecté avec justificatifs !

Comment négocier le TAEG ?

Plus votre dossier sera solide et étoffé, plus vous aurez d’arguments pour négocier un TAEG à la baisse et ainsi obtenir un prêt travaux pas cher. En plus de cela, n’hésitez surtout pas à faire jouer la concurrence et mettre les banques et autres organismes financiers au banc d’essai. Pour cela, rien de tel qu’utiliser un simulateur pour faire le tour de la question.

Un prêt travaux pas cher grâce aux aides de l’État

Le coût du prêt travaux peut baisser de manière significative grâce à certaines aides si les travaux à réaliser dans le logement permettent d’en améliorer la performance énergétique. Voici quelques exemples :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) permet de réduire son imposition, que l’on soit propriétaire ou locataire.
  • Certains travaux peuvent permettre de bénéficier d’un taux de TVA réduit à 5,5 % au lieu de 20 %, une économie significative !
  • Jusqu’au 31 décembre 2018, il est encore possible de bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro si les travaux sont effectués dans une résidence principale.
  • Les Certificats d’Économies d’Energie (CEE) sont des aides proposées par les entreprises de fourniture d’énergie pour réduire le coût des travaux réalisés.
  • Le coup de pouce économies d’énergie 2018-2020 est une aide supplémentaire proposée jusqu’en 2020 aux ménages les plus modestes ayant besoin de réaliser des travaux pour améliorer leur logement dans deux cas : remplacement d’une chaudière au fioul par un système plus écologique et isolation des combles.

A lire aussi :