Dans quels cas faut-il opter pour le rachat de crédit auto ?

Le rachat de crédit auto est une solution qui permet de faire racheter son crédit par une banque et d'en contracter un nouveau sur une durée plus longue.

Dans quels cas faut-il opter pour le rachat de crédit auto ?
Tout ce qu'il faut savoir !

Le rachat de crédit auto est une solution de dernier recours, souvent utilisée pour éviter le surendettement. Cela consiste à solder les crédits en cours et à les regrouper au sein d’un emprunt unique. Retour sur le fonctionnement du rachat de prêt et sur les incidences de cette opération.

Comment fonctionne le rachat de crédit auto ?

Le principe du rachat de prêt

Le rachat de crédit est un système qui permet de solder tous ses crédits en cours. Un établissement accepte donc de rembourser à la place de l’emprunteur tous les prêts qui sont en cours de remboursement. La somme versée par l’établissement de prêt sera ensuite due par l’emprunteur qui a sollicité le rachat de crédit. Il pourra la rembourser sous la forme d’un crédit (avec cette fois-ci une seule mensualité, un seul taux et un interlocuteur unique) dont la durée sera fixée en fonction de la capacité de remboursement de l’emprunteur et aussi de la somme totale.

La différence entre rachat de crédit et renégociation de taux

Il convient de distinguer renégociation de prêt et rachat de crédit. Dans le cadre d’une renégociation (qui concerne en général les crédits immobiliers) l’emprunteur cherche à obtenir un crédit à des conditions plus avantageuses par rapport à celles qu’il avait obtenues lors de la souscription de l’emprunt. C’est généralement valable lorsque les taux d’intérêts ont chuté de manière très nette entre depuis la date de conclusion du prêt.

Pourquoi est-ce intéressant de procéder à un rachat de crédit auto ?

Si le rachat de crédit auto n’a pas pour objectif de faire baisser les frais supportés par l’emprunteur, quel est donc son but ? La motivation principale pour effectuer ce type d’opération est la recherche de réduction des mensualités, et cela passe par l’allongement de la durée du prêt. Contrairement à la renégociation, ici, les frais vont augmenter pour l’emprunteur (si le prêt s’allonge dans le temps, le taux monte généralement). Notez que la renégociation ne peut pas avoir lieu pour un crédit auto. Ce serait peu intéressant : ce type de prêt est conclu sur une durée faible (souvent autour de 3 ou 4 ans), ce qui ne permet pas de voir une évolution significative des taux d’intérêts pour rendre l’opération financièrement intéressante pour l’emprunteur.

Dans quels cas peut-on procéder à un rachat de crédit auto ?

Nous l’avons vu, l’emprunteur qui souhaite faire racheter ses crédits en cours risque de perdre de l’argent. Cette opération est souvent le dernier recours pour éviter le surendettement, s’il est possible de trouver d’autres solutions, on ne demande pas de rachat de prêt car c’est une opération coûteuse. En effet, l’emprunteur a déjà réglé des frais de dossier et a déjà payé une partie des intérêts sur ses crédits. Il devra repayer des frais lors de la conclusion du nouveau prêt et comme la banque sait que les profils d’emprunteurs qui demandent ce type de prêt sont généralement risqués, le taux est rarement très avantageux.

Le plus souvent, le rachat de crédit est la solution qui s’impose lorsque l’on a subi un décalage entre le pouvoir d’achat au moment de la conclusion des crédits et le moment présent. Que cela soit dû à une perte d’emploi, à une baisse de revenus ou à une séparation… Ces changements de vie justifient pleinement une demande de rachat de prêt.

Quels alternatives pour éviter de faire un rachat de crédit auto ?

Vendre son véhicule et solder son crédit

Parfois, on contracte un crédit pour acheter un bien dont l’utilité se révèle discutable. Pour les voitures, il est facile de réalise des économies. Peut-être pouvez-vous revendre cette voiture et en racheter une de gamme inférieure ? Avec la différence de prix, peut-être n’aurez-vous pas besoin de procéder à un rachat de crédit auto tant la baisse des mensualités sera avantageuse. Notez aussi que si vous achetez un nouveau véhicule, il faut que la vente de l’ancien permette de solder l’ancien crédit. Vous pourrez ensuite contracter un nouveau crédit pour acheter une autre voiture.

Faire l’état des prêts en cours et trouver ceux qui peuvent être supprimés

Si votre taux d’endettement est conséquent, faites un état des lieux des différents prêts qui vous engagent. Le crédit auto est peut-être lourd dans votre budget mensuel, mais bien souvent ce sont les petits crédits type prêt renouvelable qui pèsent sur le budget en raison des taux très élevés. Le fait d’établir un bilan de vos entrées et dépenses d’argent mensuelles peut également vous aider à voir quelle est la marge de manœuvre pour augmenter son pouvoir d’achat.

Demander un aménagement à la banque

Avec certains crédits auto, il est possible d’aménager le remboursement. Si cela a été prévu dans le contrat de crédit, les mensualités peuvent être modulées dans une certaine mesure et dans certains cas, il est même possible de reporter certaines mensualités le temps de retrouver une situation financière plus stable.

A lire aussi :