Comment faire un rachat de crédit FICP locataire ?

Faire un rachat de crédit FICP quand on est locataire n'est pas facile, mais c'est possible ! Nous vous proposons d’en savoir plus pour faire le bon choix.

Comment faire un rachat de crédit FICP locataire ?
Découvrez nos conseils en termes de rachat de crédit

Le rachat de crédit FICP pour locataire n’est pas facile à obtenir. En effet, une personne qui est propriétaire de son logement, même si elle est fichée FICP, peut encore donner une garantie en hypothéquant son bien afin de contracter un prêt. Dans le cas d’un locataire, la banque n’a aucune garantie en cas de non-paiement, ce qui rend cette opération difficile. Vous devrez donc vous tourner vers des alternatives comme le recours à des organismes spécialisés ou encore le prêt entre particuliers.

Où faire une demande de rachat de crédit pour FICP locataire ?

Lorsque l’on est inscrit au Fichier National d’Incident de Paiement des Crédits aux Particuliers (FICP), les banques ne peuvent plus nous prêter de l’argent tant que les sommes dues n’ont pas été intégralement remboursées. Même si légalement rien ne l’interdit, en pratique, les établissements bancaires ne prendront pas ce risque.

Toutes les échéances non-payées dans les crédits anciens ou en cours sont répertoriées dans cette base de données à laquelle toutes les banques peuvent accéder, il serait donc inutile de faire le tour des banques pour demander un crédit en étant fiché car elles ont toutes accès aux mêmes documents.

Le rachat de crédit pour FICP locataire ne passera donc pas par une banque traditionnelle. Il existe de nombreux organismes spécialisés dans ce type de crédit. On peut citer par exemple Fidelis Courtier, Deficheo, Préfina… Il est conseillé de contacter plusieurs organismes, car les propositions peuvent être très différentes de l’un à l’autre. Dans ce domaine, certains profitent de la détresse des personnes qui sont proches du surendettement… Choisissez bien votre interlocuteur.

Comment se passe le rachat de crédit lorsque l’on est fiché FICP ?

Tout va fonctionner comme pour un rachat de crédit classique, à la différence près que le coût sera plus élevé. Le taux d’intérêt fixé par la banque dépend de la qualité de l’emprunteur. Plus il est capable de justifier de revenus stables et d’un bon historique bancaire, plus le taux sera bas. À l’inverse, les emprunteurs les plus risqués comme les personnes fichées à la Banque de France se verront proposer des taux plus élevés.

L’établissement de crédit va commencer par lister tous les prêts en cours que vous avez actuellement et le capital restant dû sur chacun d’entre eux. Il va ensuite solder tous les crédits et vous proposer un prêt unique étalé sur une durée assez longue pour vous permettre se rembourser progressivement vos dettes.

Au final, le coût total de ce prêt sera peut-être plus élevé que si vous aviez conservé vos crédits d’origine, mais les mensualités auront été réduites le plus possible. Vous devrez donc rembourser une somme inférieure chaque mois, mais sur une période plus longue.

Comment réagir ?

Si les organismes spécialisés refusent de vous accompagner dans le rachat de crédit FICP locataire ou si les taux proposés sont vraiment prohibitifs, il vous reste trois solutions : vous tourner vers des particuliers, solder des prêts jusqu’à retrouver un niveau d’endettement raisonnable ou déposer un dossier de surendettement.

Faire une demande de rachat de crédit FICP locataire à des particuliers

Si tous les professionnels refusent, ce ne sera peut-être pas le cas des particuliers. Certains sites proposent de mettre en relation prêteurs et emprunteurs non-professionnels. Généralement, s’il s’agit d’une plateforme et qu’un intermédiaire étudie les dossiers avant de décider si le financement se fera, la réponse sera négative. Mais s’il s’agit d’un site qui met en relation directe l’offre et la demande vous avez une chance. Soyez totalement transparent sur votre situation dans ce cas, et méfiez-vous des offres qui paraissent trop belles pour être vraies. Bien sûr, si vous connaissez la personne qui vous prête, c’est encore mieux. Même s’il s’agit d’un ami proche ou d’un membre de votre famille, vous devrez formaliser l’opération en signant une reconnaissance de dettes et en notifiant par écrit les conditions du crédit.

Solder les crédits qui peuvent l’être pour réduire le niveau d’endettement

C’est la solution la meilleure, mais elle n’est pas toujours possible. Si vous avez contracté différents crédits à la consommation pour acheter des biens donc vous n’avez plus besoin, il est toujours possible de revendre les biens en question et de solder les prêts concernés avec le fruit des ventes.

L’ultime recours, le dépôt d’un dossier de surendettement auprès de la Banque de France

Si vous ne pouvez vraiment plus faire face à ce niveau d’endettement, le dernier recours est de dépôt d’un dossier de surendettement. Une procédure lourde qui aura de nombreuses répercussions sur votre vie car si la demande est acceptée, vos finances seront alors gérées par la Commission de surendettement de la Banque de France qui limitera vos dépenses. En contrepartie, elle proposera un plan de remboursement adapté à vos ressources et se chargera de la négociation avec vos créanciers.

A lire aussi :

Continuer à lire