Retraite militaire en 2019 : calcul et conditions

Il est possible de percevoir une pension de retraite militaire si l'on a travaillé dans l'armée, voici les conditions de versement et de cumul.

Retraite militaire en 2019 : calcul et conditions
Calcul et conditions pour recevoir la pension de retraite militaire

En 2019, une réforme des retraites est crainte par de nombreux retraités ou futurs retraités. A priori, ceux qui bénéficient d’une retraite militaire ne sont pas concernés par ces changements. Voici donc les conditions de versement de la pension de retraite pour les anciens militaires.

Versement de la pension de retraite militaire

Ils sont presque 350 000 en France à percevoir une retraite militaire, parfois en complément d’autres revenus comme un salaire s’ils sont toujours en activité, ou d’une pension de retraite classique s’ils ont occupé un autre poste en-dehors des armées après avoir été militaires. En effet, la pension de retraite militaire peut s’ajouter à d’autres revenus.

Conditions à remplir pour percevoir la retraite militaire

Contrairement à la retraite « classique », il n’y a pas d’âge minimum de départ en retraite, le calcul de la pension de retraite militaire se fera en fonction du nombre de trimestres de service effectués. Les durées de service maximum sont prises en compte pour le calcul des retraites militaires. Pour les non officiers, cette limite est placée à 17 ans et elle est portée à 27 ans pour les officiers.

Les formalités à remplir pour recevoir sa pension

Les pièces justificatives demandées doivent être envoyées : un formulaire accompagné de justificatifs doit être rempli puis transmis au service des ressources humaines pour que le premier versement de la pension puisse être effectué. Le versement est ensuite fait chaque fin de mois (un peu plus tôt en décembre, la pension est versée le 22). Un bulletin de pension sera ensuite envoyé à chaque fois que le montant de la pension de retraite militaire sera réévalué.

Calcul de la pension de retraite militaire

Formule pour calculer sa pension

Le calcul est connu et s’effectue de la manière suivante :

Le nombre de trimestres acquis est divisé par le nombre de trimestres requis pour obtenir une retraite à taux plein x 75 % x solde brut indiciaire

Suivant les cas, elle peut ensuite être majorée ou minorée mais ce calcul de base reste toujours valable.

Chaque année, le montant de la retraite militaire va évoluer en suivant l’évolution des prix.

Solde brut indiciaire

Le solde qui est pris pour ce calcul correspond à celui qui était effectif sur les 6 derniers mois, avant que le bénéficiaire de la retraite militaire ne quitte son poste.

Cumul de la pension de retraite militaire avec d’autres revenus

L’une des spécificités de la pension de retraite militaire, c’est qu’elle peut être cumulée avec d’autres revenus. C’est le cas lorsque l’ancien militaire perçoit un salaire versé par un organisme privé ou public.

Si ses revenus bruts n’excèdent pas le tiers de sa pension de retraite militaire + 6 948,34 € (montant forfaitaire fixe), il peut en recevoir l’intégralité. Si ses revenus sont supérieurs, ce qui excède ce montant sera alors déduit de la pension. Si le retraité reçoit une pension d’invalidité, elle peut également être cumulée avec la pension de retraite militaire.

Notez que le plafonnement de la pension ne s’applique pas dans les cas suivants :

  • Les bénéficiaires d’une pension militaire allouée pour invalidité
  • Les non-officiers qui reçoivent une pension militaire et qui ont cumulé moins de 25 ans dans l’armée
  • Les bénéficiaires d’une pension qui ont atteint l’âge limite correspondant au grade qu’ils avaient lorsqu’ils étaient encore en activité ou la durée limite de service.

Réforme des retraites : quels changements en perspective ?

Principe de base de la réforme des retraites à venir

L’un des grands changements prévus par le Président Emmanuel Macron est l’indexation des retraites sur les salaires. Actuellement, la revalorisation des pensions de retraite se fait par rapport à l’inflation. Dans ce projet, la revalorisation se ferait par rapport à l’évolution des salaires et non du coût de la vie. A priori, c’est une bonne chose car les salaires évoluent pour le moment plus vite que l’inflation. Quels seraient les impacts de ce changement sur les retraités et général ?

Une référence qui n’est pas encore définie

Lorsque l’on indexe les retraites sur les salaires, il y a deux choix possibles : soit la masse salariale sert de référence, soit c’est le salaire moyen qui est pris en compte. Dans le premier cas, plus il y a de personnes en activité et plus cela sera avantageux pour les retraités. Dans le second cas, le nombre de personnes en activité n’a aucun impact puisque c’est le montant moyen des salaires qui est pris en compte.

Une limite qui mérite d’être soulignée

On sait bien que l’évolution des salaires est supérieure à l’inflation, et l’État aussi prend cela en compte… La pension de base sera donc certainement revue à la baisse si ce dispositif est adopté. Par conséquent, le montant de la pension augmentera certainement plus vite mais au jour de son départ en retraite, le retraité verra sa pension réduite.

A lire aussi :