Comment bénéficier du Revenu Minimum Etudiant ?

Qui peut bénéficier du Revenu Minimum Étudiant (RME) ? Quelles sont les conditions d'attribution ? Quelles démarches faut-il faire ? Nous vous disons tout.

Comment bénéficier du Revenu Minimum Etudiant ?
RME : une bourse communale étudiante

Le Revenu Minimum Etudiant (RME) est une aide financière attribuée aux étudiants qui reste peu connue, et pour cause, elle n’est accessible que dans certaines localités. Permettre aux étudiants de disposer d’un revenu pour leur donner la possibilité de se concentrer sur leurs études est pourtant une bonne chose ! Focus sur cette bourse communale atypique et les conditions pour en bénéficier.

Revenu Minimum Etudiant : qu’est-ce que c’est ?

Le Revenu Minimum Etudiant est une aide financière locale (une « bourse ») versée aux étudiants en situation de précarité.
Ce dispositif n’est mobilisable que dans quelques villes qui ont souhaité mettre en place une politique d’accompagnement renforcé des étudiants disposant de peu ou pas de ressources.

La première à avoir pris l’initiative de ce coup de pouce financier est Chenôve en Côte d’Or. Parmi les mairies engagées dans ce dispositif, peuvent être citées Champagne au Mont d’Or, Dunkerque, Genay, Nogent-sur-Seine, Plougastel-Dalouas, Semur-en-Auxois, ou Saint-André-les-Vergers.

Les modalités d’attribution et le montant de cette aide varient d’une commune à l’autre mais son principe reste le même : attribuer aux étudiants démunis un revenu minimum.

Les conditions pour en bénéficier

Une aide aux conditions d’attribution variables

S’agissant d’une aide dont les critères sont définis par périmètre géographique par les mairies, il n’y a pas de critères communs relatifs à son attribution.

Chaque municipalité décide :

  • de sa mise en place ou non
  • de ses critères d’attribution (plafonds de revenus, etc.)
  • de son montant
  • de la durée de son versement (généralement entre deux et quatre ans).

Les demandes sont traitées par le Centre communal d’actions sociales (CCAS) de chaque commune.

Les critères incontournables

Quelle que soit la ville concernée, dès lors que cette aide y est accessible, l’étudiant devra justifier de sa domiciliation pour en bénéficier.

Selon les communes, une durée plus ou moins longue de résidence sera exigée (exemple : 2 ans de résidence à Dunkerque pour bénéficier de l’aide sur cette commune, 3 ans de résidence pour la bourse versée à Chenôve).

Le second critère à remplir sera la condition d’âge et de suivi d’études : généralement, l’étudiant devra être âgé de moins de 27 ans et suivre un cursus dans un établissement d’enseignement supérieur (moins de 26 ans à Dunkerque, moins de 27 ans à Chenôve, etc.)

Le critère de l’éloignement entre le lieu de domicile de l’étudiant ou celui de ses parents et l’établissement d’enseignement supérieur sera pris en compte pour moduler le montant de l’aide attribuée au titre du RME.

Quelles sont les conditions de ressources ?

Le Revenu Minimum Etudiant vise à accompagner les étudiants en situation de précarité, il est donc attribué sur conditions de ressources.

Les communes prennent pour référence le revenu moyen et y appliquent une pondération en fonction du nombre de personnes composant le foyer (c’est le principe du coefficient familial, utilisé pour calculer le montant de nombreuses prestations).

Le seuil de déclenchement du Revenu Minimum Etudiant tourne autour de 500 euros mais des plafonds supérieurs peuvent être fixés librement par les communes.

Quelles démarches faut-il effectuer ?

Tout d’abord, il faut savoir que l’interlocuteur référent sur la question du Revenu Minimum Etudiant est le CCAS.

Pour solliciter l’attribution du RME, l’étudiant devra donc dans un premier temps, se rapprocher de cet organisme pour vérifier si sa commune de domiciliation propose cette aide financière.

Si tel est le cas, l’étudiant devra candidater pour une bourse d’études sur critères sociaux (condition première pour déclencher l’examen du droit au bénéfice du RME).

Sans RME, que faire ?

Il n’est pas exclu que les étudiants qui résident dans des communes ou il n’existe pas de RME puissent bénéficier d’autres aides financières étudiants locales.

En plus des tarifs étudiants spécifiques appliqués pour certaines prestations, comme les transports notamment, il est recommandé de se renseigner auprès du Conseil régional du lieu de résidence pour connaître les dispositifs d’accompagnement financier spécifiques mis en place pour les étudiants.

A lire aussi :