Sticky AI : et si vos selfies devenaient des stickers ?

Les concepteurs de Prisma viennent de sortir Sticky AI, une application pour transformer vos selfies en stickers. Voici quelques détails par ici !

Sticky AI : et si vos selfies devenaient des stickers ?
Une nouvelle création des concepteurs de Prisma

Sticky AI est une nouvelle application dont le but est de combiner deux tendances qui durent et que l’on peut considérer comme faisant désormais partie de la société contemporaine : celle du selfie et celle des stickers. Nous vous proposons une présentation rapide de ce concept afin de vous permettre d’y voir plus clair.

Sticky AI : Selfies et Stickers réunis

Avant de commencer à expliquer en quoi consiste cette application, voici un bref récapitulatif des deux concepts qui sont réunis. Il y a celui du selfie que la plupart des gens connaissent, mais pour rappel : il s’agit d’un autoportrait pris avec un smartphone ou avec un appareil-photo.

Puis celui du sticker, dont la traduction en français est le mot « autocollant ». Cet élément utilisé principalement sur les messageries, voire sur les réseaux sociaux est une alternative aux smileys et autres émoticônes ou emojis qui servent à illustrer et à orienter le ton d’un message. Il s’agit donc d’une image appliquée dans un message comme le serait un autocollant réel.

En résumé, cette application permet de prendre une photo de soi-même et d’en faire un sticker pour l’envoyer à ses contacts.

Comment ça marche ?

Bien évidemment, il faudra télécharger l’application sur un Store. À noter que pour le moment elle n’est disponible que pour les appareils sous iOS, sa sortie pour les smartphones et tablettes avec système Android devrait avoir lieu avant la fin de l’été.

Une fois Sticky AI lancé, ce n’est pas très compliqué, il suffit :

  • Soit de faire un selfie,
  • Soit de choisir dans la galerie photo une photo qui existe déjà.

Après un petit temps de chargement, on pourra constater que l’élément au premier plan, autrement dit le personnage principal de l’autoportrait, est détouré. Cela signifie qu’il n’y a que la personne prise en selfie qui a été conservée sur un fond transparent ou neutre.

Plusieurs possibilités s’offrent à l’utilisateur par la suite :

  • Envoyer le sticker tel qu’il est,
  • Changer le style du sticker en y appliquant au choix un filtre crayonné ou un filtre peinture,
  • Changer le fond et sa couleur,
  • Écrire de manière à ajouter du texte ou un simple commentaire.

Il faut savoir qu’en plus de créer un image fixe, il est possible de faire un sticker en GIF, c’est-à-dire une image animée. Pour cela, il sera nécessaire au moment de la prise du cliché de maintenir assez longtemps le bouton adéquat.

Pour plus de simplicité, Sticky AI ajoute une fonctionnalité supplémentaire dans l’application Messages des appareils sous iOS qui permet d’accéder plus rapidement aux stickers.

Ils peuvent être partagés sur la majorité des messageries et des réseaux sociaux connus : Snapchat, WhatsApp, Messenger, WeChat, Line etc.

Point positif à retenir : à la différence de sa grande sœur Prisma, toutes les modifications se font directement sur l’appareil de l’utilisateur et non sur des serveurs afin d’éviter toute lenteur.

Une application performante ?

Selon les dires d’Aram Airapetyan, un des fondateurs de Prisma : malgré qu’en apparence l’application semble être assez simple, la technologie utilisée derrière est plutôt complexe. En effet, le découpage ou détourage sur la photo est possible grâce à une intelligence artificielle (IA) qui arrive à détecter la personne et à enlever l’arrière-plan.

Il se peut aussi que quelques erreurs se produisent, notamment si la photo est floue, si la personne prise en photo n’est pas assez nette ou si le fond est vraiment trop chargé au point d’être très difficile à discerner pour l’IA. Mais en général, l’application fonctionne assez bien si les clichés de départ sont pris correctement.

Où l’obtenir ?

Comme indiqué précédemment, l’application est déjà disponible sur l’App Store d’iTunes. Elle devrait apparaître sur Google Store avant la mi-août.

A lire aussi :