Visiter Toronto : un itinéraire sur 3 jours

Vous partez au Canada prochainement ? Ne manquez pas de passer quelques jours à Toronto, connue pour être une des villes les plus agréables du monde

Visiter Toronto : un itinéraire sur 3 jours
Toronto : tous les lieux immanquables

La ville de Toronto constitue une étape incontournable lors d’un voyage au Canada ou dans le nord des Etats-Unis. Cette ville moderne remplie de hauts buildings réserve aussi de nombreuses attractions culturelles aux voyageurs et offre des paysages naturels à proximité.

Quels sont les lieux d’intérêts à Toronto : idée d’itinéraire de 3 jours

Jour 1

toronto-douwntown-centre-ville

Commencez votre visite de Toronto par le centre-ville ou Downtown des plus cosmopolites. Vous passerez tour à tour entre des quartiers italiens, chinois ou coréens, le quartier de Chinatown donne d’ailleurs vraiment l’impression d’être en Asie. Rendez-vous ensuite au Kensigton Market où il fait bon flâner entre les diverses petites échoppes hippies et les rues décorées de street-art. Il est d’ailleurs possible de déguster des plats venus du monde entier dans les nombreux restaurants du marché.

L’après-midi, octroyez-vous une pause culture en allant au Musée des Beaux-Arts de l’Ontario. Ce musée qui fait pait parti d’un des plus grands d’Amérique du Nord détient des collections permanentes et temporaires très intéressantes.

En fin d’après-midi, rendez-vous tout en haut de la CN Tower qui a été pendant un temps la tour la plus haute du monde. Du haut de ses 533 mètres de hauteur, le point de vue au sommet vaut vraiment le détour. Le plus d’y aller en fin de journée est que vous pourrez voir un superbe coucher de soleil en prime !

Il peut parfois être difficile de trouver un logement à un prix raisonnable à Toronto, une bonne adresse détenant un bon rapport qualité-prix est la maison d’hôtes Comfy Guest House, située à une quinzaine de minutes à pied du centre. Les chambres sont à partir de 47€ la nuit, pour un minimum de deux nuits réservées.

Jour 2

toronto-musee-royal

Le matin du deuxième jour, rendez-vous dans un autre musée qui fait la réputation de la ville : le Musée Royal de l’Ontario. Ce musée détient une architecture moderne des plus atypiques en plus d’être le plus grand musée du Canada.
Une visite originale à ne pas rater également est celle de l’impressionnant Musée de la chaussure Bata, dédié à l’histoire de la chaussure.

A midi, allez faire un tour au St Lawrence Market qui est un marché de nourriture apprécié des torontois. On y trouve des mets du monde entier ainsi que de nombreux stands de nourritures rapides. Si vous voulez manger sur le pouce, achetez un Peameal Bacon Sandwich emblématique de la ville, au Carousel Bakery.

L’après-midi, allez vous promener sur la rue la plus longue du monde : Yonge Street. Cette rue est remplie de centres commerciaux, de panneaux publicitaires géants et d’autres animations qui nous plongent dans l’ambiance nord américaine.

Le soir, partez vous promener dans le quartier piéton Distillery District qui n’est autre qu’une ancienne distillerie de whisky qui a été réhabilitée. Installez-vous ensuite dans un des bars de ce quartier et testez une bière locale.

Jour 3

toronto-casa-loma

Le troisième jour, vous pouvez approfondir votre visite de Toronto en vous rendant notamment à l’aquarium de Toronto qui est un des plus grands au monde, en prenant un ferry en direction de Toronto Island où il est possible de se baigner ou en pénétrant dans le mystérieux château Casa Loma.

Autre option : partir pour les fameuses chutes du Niagara qui sont accessibles en 1h30 en voiture depuis Toronto. Si vous louez une voiture ou que vous passez par une visite organisée, l’aller-retour est possible en une journée. Des bus font également le trajet, comme ceux de la compagnie Greyhound, mais il faut compter dans ce cas environ 3h de route. Sur place, les majestueuses chutes ainsi que des attractions comme un tour en bateau qui s’engouffre derrière les chutes vous attendent.

A noter que si vous voulez passer du côté américain, vous aurez besoin d’avoir payé à l’avance le visa électronique ESTA.

A lire aussi :