Usurpation d'identité : se protéger d’'une arnaque au crédit !

Se faire usurper son identité est un risque qui plane sur nos têtes. Tout un chacun peut faire l’objet d’une arnaque au crédit. Voici quelques conseils pour se protéger…

Usurpation d'identité : se protéger d’'une arnaque au crédit !
Comment se prémunir d’une usurpation d'identité lors d'une arnaque au crédit ?

Besoin d'un conseil juridique ? Trouvez l'avocat qui vous aidera !Et oui ! On pense que cela n’arrive qu’aux autres mais quand a été usurpé l’identité, la victime se retrouve bien dépourvue. Face à une arnaque au crédits, les montants peuvent être conséquents. Bref, il ne s’agit pas d’une fiction mais bien de la réalité…
 

Qu’est-ce que l’usurpation d’identité ?

Sous ces deux mots « usurpation d’identité » se cache une simple réalité, celle de prendre l’identité d’une personne à des fins illégales occasionnant des conséquences lourdes pour la victime tant psychologiquement que financièrement. Ce ne sont pas moins de plusieurs dizaines milliers de citoyens français qui en sont victimes chaque année. Et le champ d’action des escrocs est assez varié allant de l’arnaque au crédit, aux retraits bancaires… à la fraude aux prestations sociales.

Nom, adresse, coordonnées, … Toutes ces données vont être utilisées pour commettre, ce qui constitue, depuis 2011, un délit passible de 15 000 euros d'amende et un an d'emprisonnement.
 

Que faire en cas d’arnaque au crédit ?

Dès que l’on apprend, souvent tardivement, que l’on est victime d’une arnaque au crédit par usurpation d’identité, il faut immédiatement agir :
 
  • déposer plainte auprès des autorités locales (police ou gendarmerie),
 
  • un courrier simple pourra directement être adressé au tribunal de grande instance du lieu de l’infraction.
 
  • Envoyer une lettre recommandée accompagnée d’une copie du dépôt de plainte à l’organisme de crédit
 
  • Si l’affaire est classée sans suite, la victime peut saisir la justice et se constituer partie civile avec l’aide d’un avocat.
 

Arnaques au crédit : quelles sont les précautions à prendre en amont ?

S’il est malheureusement impossible de se prémunir de ce type de délit constituant une manne financière considérable pour des réseaux de fraudeurs, il y a tout de même des précautions à prendre en amont. En voici quelques-unes :
 
  • Assurer un suivi régulier des factures reçues afin de déceler rapidement toute anomalie,
 
  • Vérifier régulièrement les écritures du compte en banque,
 
  • Ne jamais jeter de documents comportant vos données personnelles dans une poubelle. Certaines poubelles sont de véritables mines d’or pour eux.
 
  • Ne transmettez JAMAIS vos coordonnées personnelles, ou pire la photocopie de votre carte d’identité, en réponse à un mail douteux ou par téléphone.
 
  • Effectuer les paiements sur internet via des sites sécurisées affichant : Https/

Si malgré ces précautions, vous avez fait l'objet d'une arnaque au crédit, sachez qu’il existe des structures d’aides aux victimes à l’instar de la Fédération Nationale d’aide aux victimes et de médiation : www.inavem.org


A lire aussi :