Les voitures polluantes interdites dans le Grand Paris dès 2019

A partir de Juillet 2019 les voitures diesel de plus de 18 ans seront interdites de circuler dans le Grand Paris. Voici ce qu'il faut savoir sur cette mesure.

Les voitures polluantes interdites dans le Grand Paris dès 2019
Les diesels bannis en 2024 et les véhicules essence en 2030

Dès Juillet 2019, les voitures diesel de plus de 18 ans et celles à essence de plus de 21 ans seront interdites de circuler dans le périmètre de l’anneau formé par l’A86. Cette mesure, adoptée par la métropole parisienne, vise à construire une zone à faibles émissions (ZFE) et concerne 79 communes.

Les voitures diesel bientôt interdites de circuler sur l’A86

À partir du 1er juillet 2019, il sera interdit à toutes les voitures diesel immatriculées avant le 31 décembre 2000 de circuler à Paris et dans les communes de la ZFE, soit au total, environ 700 000 véhicules sur l’île de France. Pour les propriétaires souhaitant circuler en proche banlieue parisienne, la solution sera donc de changer de voiture.

La mise en place d’une zone à faibles émissions s’appliquera en premier aux véhicules classés Crit’Air 5, c’est-à-dire aux diesels immatriculés avant 2001. Les propriétaires de ces véhicules peuvent tout de même circuler à Paris sous certaines conditions. Ils pourront le faire tout au long du week-end, ainsi que pendant la semaine en soirée, entre 20h et 8h du matin.

En dehors de ces horaires, il sera nécessaire de laisser la voiture au garage, ou alors il faudra passer par le périphérique ou par les bois de Boulogne et Vincennes, qui ne sont pas couverts par cette mesure.

Patrick Ollier, le président de la métropole, s’est félicité par « la mesure historique », notant que la pollution tue entre 5 000 et 6 000 personnes chaque année et a ainsi considéré cette mesure comme un acte de courage politique.

Les écologistes voulaient que la métropole interdise les véhicules diesel mis en circulation avant 2006, dès juillet 2019, mais pour Patrick Ollier, il s’agit pour le moment de la mesure la plus avantageuse et la moins pénalisante.

Le territoire de l’A86 (zone à faible émissions – ZFE) comprend 79 communes dont Paris, ainsi que :

Seine-Saint-Denis (93) : Aubervilliers, Bagnolet, Bobigny, L’Ile Saint-Denis, La Courneuve, Le Pré Saint-Gervais, Les Lilas, Montreuil, Noisy le Sec, Pantin, Romainville, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis et Saint-Ouen
Val de Marne (94) : Alfortville, Arcueil, Cachan, Charenton-Le-Pont, Chevilly-Larue, Fontenay-sous-Bois, Fresnes, Gentilly, Ivry-sur-Seine, L’Hay-les-Roses, Le Kremlin-Bicêtre, Maisons-Alfort, Nogent-sur-Marne, Saint-Mandé, Saint-Maurice, Villejuif, Vincennes, Vitry-sur-Seine.

Hauts-de-Seine (92) : Antony, Asnières-sur-Seine, Bagneux, Bois-Colombes, Boulogne-Billancourt, Bourg-la-Reine, Châtenay-Malabry, Châtillon, Chaville, Clamart, Clichy, Colombes, Courbevoie, Fontenay-aux-Roses, Garches, Gennevilliers, Issy-les-Moulineaux, La Garenne-Colombes, Le Plessis-Robinson, Levallois-Perret, Malakoff, Marnes-la-Coquette, Meudon, Montrouge, Nanterre, Neuilly-sur-Seine, Puteaux, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Sceaux, Sèvres, Vanves, Vaucresson, Ville d’Avray, Villeneuve-la-Garenne.

Yvelines (78) : Velizy-Villacoublay, Viroflay.

L’objectif est d’étendre cette mesure à d’autres véhicules. D’ici à 2024, il est prévu de bannir toutes les voitures diesel et les véhicules essence à l’horizon 2030.

A lire aussi :