Tout savoir sur l’indemnisation chômage après 60 ans

L’indemnisation chômage après 60 ans fait l’objet de lois spécifiques.

Tout savoir sur l’indemnisation chômage après 60 ans
L’indemnisation chômage change après 60 ans.

L’indemnisation chômage pour les plus de 60 ans fait l’objet de règles spécifiques, notamment à l’approche de la retraite.

L’indemnisation chômage après 60 ans : ce qui change

La règle de base de l’indemnisation chômage après 50 ans est que celle-ci est prévu pour une durée maximale de 3 ans (contre 2 pour les personnes de moins de 50 ans) et ce, à la condition que la personne en question justifie d’au moins 3 ans de salariat.

Ce qui ne change pas

L’Allocation de Retour à l’Emploi (ARE) se calcule sur la période de référence ramenée à une base journalière. On prend la rémunération de la dernière année que l’on divise par 365. On obtient le salaire journalier de référence.

Comment bénéficier du prolongement de l’indemnisation jusqu’à la retraite

Dans certaines conditions, l’indemnisation chômage peut être prolongée. Ces mesures peuvent notamment concerner les personnes de plus de 60 ans :

  • Il faut être indemnisé depuis plus de 365 jours
  • Etre affilié depuis plus de 12 ans à l’assurance chômage
  • Avoir travaillé un an de manière continue ou 2 ans de manière discontinue dans une entreprise au cours des 5 dernières années avant la fin du contrat de travail
  • Avoir cotisé au moins 100 trimestres à l’assurance vieillesse

En cas de maintien de l’indemnité chômage, la décision est prise automatiquement par Pôle Emploi. Même si en principe l’indemnité ne se cumule pas avec un autre revenu, elle peut, sans certains cas et dans certaines limites, se cumuler avec une activité réduite salariée ou non.

Si l’allocataire atteint l’âge légal de la retraite

L’âge légal de la retraite varie entre 60 et 65 ans, en fonction des générations. Si l’allocataire atteint cet âge, deux cas de figure peuvent se présenter :

  • Si l’allocataire n’a pas encore atteint le nombre de trimestres légal pour une retraite à taux plein, il continue de toucher ses droits au chômage dans la limite légale. Pendant cette période, il continue de cumuler les trimestres pour sa retraite.

Bon à savoir : Les personnes bénéficiant d’une retraite anticipée d’après l’Assurance vieillesse (comme les titulaires d’une carrière longue ou les travailleurs handicapés) ne peuvent pas bénéficier de l’allocation d’assurance chômage (ARE).

 

A lire aussi : 

Continuer à lire