Livrets fiscalisés : une bonne alternative au livret A ?

Avec un taux de 0,75%, le livret A ou autres livrets défiscalisés ne rapportent plus tant que ça. Les livrets fiscalisés sont-ils plus avantageux ? Explications.

Livrets fiscalisés : une bonne alternative au livret A ?
Comment fonctionnent les livrets fiscalisés ? Sont-ils vraiment intéressants ?

Le taux du livret A et des autres livrets défiscalisés est actuellement fixé à 0,75 % et jusqu’à 2020, aucune hausse n’est prévue pour ces types de placements. Logiquement, les épargnants français se tourneront donc vers de nouveaux types de placements comme les livrets fiscalisés. Quelles sont donc les alternatives au livret A lorsque l’on souhaite placer son argent sans prendre de risques ?

Les livrets fiscalisés plus avantageux que le livret A ?

À première vue, on serait tenté de se tourner automatiquement vers un placement dit défiscalisé au lieu d’opter pour un livret qualifié de “fiscalisé”. Ne nous arrêtons pas aux mots et voyons ce que cachent ces deux termes.

Définition du livret fiscalisé

Un livret fiscalisé est, comme son nom l’indique, un livret (un placement sans risque de perte de capital) dont le rendement brut est indiqué. Les intérêts générés par ce compte seront ensuite soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux comme tous les revenus issus des placements mobiliers. Le taux d’imposition de ces intérêts dépendra du taux marginal d’imposition de votre ménage.

Quels sont les avantages du livret fiscalisé ?

L’avantage de ce type de placement est clairement le rendement, affiché brut par les établissements qui proposent à leurs clients des livrets défiscalisés.

Livret A et LDDS (Livret de Développement Durable et Solidaire) rémunèrent les épargnants de la même manière, au taux de 0,75 % par an. Les livrets fiscalisés quant à eux rapportent jusqu’à 4 %, mais l’offre promotionnelle dure rarement plus de quelques mois et une fois la période indiquée dans le contrat passée, le taux retombe à des taux généralement compris entre 1 et 2 %. Cela rapporte toujours plus qu’un livret défiscalisé, mais le profit reste faible… À vous de calculer si le jeu en vaut la chandelle.

Pourquoi et quand opter pour un livret fiscalisé ?

Il y a deux éléments à prendre en compte pour décider d’investir ou non vos économies sur un livret fiscalisé. Le premier est le rendement brut du livret en question et comme nous l’avons vu, il faut vérifier la durée de l’offre. Le second est votre propre taux d’imposition qui vous permettra de calculer le rendement net du livret.

Il faudra pour cela procéder à un simple calcul : (tous les éléments sont donnés en pourcentages) taux d’intérêts brut – votre taux marginal d’imposition – le taux des prélèvements sociaux

Trouver d’autres alternatives pour faire fructifier votre argent

Très clairement, les livrets, qu’ils soient fiscalisés ou non, ne permettent pas de s’enrichir grâce à son capital. Ils sont conçus pour protéger une partie de l’épargne de l’inflation, éventuellement avec un petit bonus pour les établissements les plus généreux. Pour réaliser des profits plus importants, le recours aux produits plus risqués reste la seule solution.

L’assurance vie, un placement au risque maîtrisé et une bonne alternative aux livrets fiscalisés ?

L’argent placé sur une assurance vie n’est pas toujours sécurisé : pour que votre capital soit garanti, il faut avoir opté soit pour un placement à 100 % en fond euro, soit pour un support avec une garantie de protection du capital versé.

L’assurance vie est une bonne alternative au livret A, et elle peut même être plus attractive que les livrets fiscalisés car si vous ne retirez votre épargne qu’au bout de huit ans, vous minimisez l’impact de la fiscalité sur vos gains grâce aux abattements. De plus, vous pouvez choisir le niveau de risque que vous acceptez de prendre, tout en sachant que plus le risque potentiel diminue, plus les gains potentiels sont réduits aux aussi.

Les placements en action, une alternative toujours risquée ?

Si vous ne connaissez rien à la bourse, il ne serait pas raisonnable de vous lancer seul dans l’achat / vente d’actions sans vous documenter. Sachez cependant que des sociétés de gestion proposent des produits comme des fonds communs de placement qui permettent tout comme une assurance vie de choisir un niveau de risque en fonction de vos objectifs. La clef lorsque l’on s’oriente sur ce type de support plus risqué est de diversifier ses placements.

3 bonnes raisons d’opter pour les livrets fiscalisés

Vos livrets défiscalisés atteignent déjà les plafonds autorisés, les livrets fiscalisés se présentent donc comme une bonne alternative pour protéger votre épargne disponible.

Vous aurez besoin de votre argent à moyen terme et vous ne pouvez pas vous engager en bloquant votre épargne. Avec les livrets fiscalisés, vous pouvez récupérer très facilement votre argent quand bon vous semble.

Vous ne voulez prendre aucun risque, votre objectif principal est de protéger votre capital et non de le faire fructifier. Dans ce cas, les livrets fiscalisés répondent à votre problématique.

Où ouvrir un livret fiscalisé ?

De nombreuses banques classiques ou en ligne proposent ce type de placement. Les comparateurs en ligne peuvent vous aider à trouver les livrets qui permettent d’obtenir les taux d’intérêts les plus avantageux. Les banques en ligne sont souvent les plus compétitives sur ce terrain.

A lire aussi :