Qu'est-ce que le placement en unité de compte sur une assurance vie ?

Le placement en unité de compte sur une assurance vie est une option plus risquée que les fonds euros, mais le rendement peut être plus intéressant.

Qu'est-ce que le placement en unité de compte sur une assurance vie ?
L'assurance vie multisupports, un excellent moyen de gérer son épargne

Lorsque l’on ouvre un contrat d’assurance vie, deux types de placements sont disponibles : l’argent peut être placé en unité de compte (sur différents types de supports financiers, plus ou moins risqués) ou sur un fonds euros. Suivant les objectifs du détenteur de l’assurance vie, la répartition entre ces deux placements diffèrera grandement.

Qu’est-ce qu’un placement en unité de compte ?

Si l’on choisit de placer son argent en unités de compte, il sera alors investi sur différents supports (fonds communs de placements, sicav, pierre papier, etc.). Suivant l’unité choisie, le conseiller vous indiquera bien sûr le niveau de risque du placement et la durée minimum conseillée de détention de ces parts.

L’avantage de ce type de placement, c’est la possibilité de moduler son risque : bien sûr, plus le risque potentiel est élevé plus le rendement espéré peut être intéressant ! Chacun peut donc moduler ses placements suivant son aversion au risque. C’est un moyen intéressant pour booster le rendement de son assurance vie.

Les supports disponibles sur un contrat d’assurance vie

La plupart des contrats d’assurance vie sont multisupports, ce qui signifie que le client peut répartir son épargne disponible librement entre deux types de supports : les unités de compte et les fonds euros.

Sur un fonds euros, le risque est faible voire inexistant car la plupart des assureurs garantissent le capital investi, ce qui signifie que les pertes potentielles seront à sa charge et que tout l’argent investi par le client sur le fonds euros lui sera rendu. La contrepartie de cette sécurité, c’est bien entendu un faible rendement.

Quel type de placement choisir pour son assurance vie ?

Suivant vos objectifs, vous allez pouvoir répartir votre argent sur ces deux supports. Ceux qui privilégient la sécurité placeront leur épargne majoritairement sur des fonds euros, la répartition sera de 0 à 30 % du capital disponible sur l’assurance vie en unités de compte.

À l’inverse, si votre objectif avec l’assurance vie est d’obtenir un rendement élevé et que vous n’avez pas peur de prendre des risques, il est possible de placer tout son capital en unités de compte et de gérer ainsi ce placement comme un portefeuille boursier.

Attention, deux unités de compte ne se valent pas ! Les placements proposés ont tous des niveaux de risque différents, pour les connaître il faut impérativement consulter les documents disponibles dans la banque chez laquelle vous avez ouvert votre assurance vie.

Quelques clefs à connaître pour bien choisir son support en unité de compte

Lorsque l’on souscrit un contrat d’assurance vie, on obtient une enveloppe dans laquelle on peut ensuite glisser une grande diversité de produits. Tous ces produits sont soumis aux mêmes règles fiscales, avec une imposition dégressive en fonction de la durée de détention. Cependant, il est possible d’investir sur des supports très variés au sein d’une même assurance vie.

Nous l’avons déjà vu, l’un des principaux arbitrages à faire lors de la souscription est de définir la répartition optimale du capital disponible entre les fonds euro et les unités de compte. Reste ensuite à choisir sur quelles unités de compte il faudra investir…

L’unité de compte classique

C’est le support d’unité de compte le plus courant. Derrière cette unité de compte se cache un gérant spécialisé sur un marché donné. Il va donc investir dans un domaine spécialisé, dans un pays particulier, sur un marché, etc.

Notez que dans ce cas, vous jugez deux choses : l’évolution du marché en question et la performance du gérant. Par exemple, si cette unité de compte affiche clairement un investissement principalement basé sur l’économie chinoise, vous n’investirez que si vous pensez que cette économie est porteuse pour les années à venir. Ensuite, il faut que le gérant soit digne de confiance. Si les actions chinoises sur lesquelles votre argent est investi gagnent 10 % par an et que la performance annoncée sur cette unité de compte est de 4 %, c’est trop peu par rapport au potentiel du marché.

L’unité de compte structurée

Ce produit financier est plus complexe, et souvent mis en avant par les banques. L’objectif de rendement est annoncé à l’avance et le capital investi est généralement garanti, du moins en partie. Il faut dans ce cas sélectionner une unité de compte structurée avec un rendement intéressant, le niveau de risque qui vous convient le mieux et surtout l’horizon de temps qui vous paraît adapté. En effet, la performance annoncée s’inscrit dans une durée sur laquelle il faut s’engager à investir…

L’unité de compte flexible

Dans ce cas, on choisit plus un gérant qu’un marché, à l’inverse des unités de compte traditionnelles. Le gérant peut investir où bon lui semble selon ses anticipations. Une formule qui peut très bien fonctionner mais dont la réussite dépend totalement de la personne qui est aux commandes. En général, c’est le type d’unité de compte que l’on privilégiera si l’on souhaite réaliser des gains à court terme. C’est également un support qui peut s’avérer assez risqué.

A lire aussi :