Morgane De Abrantes
Morgane De Abrantes
07 Nov, 2017 - 09:55
Assurance auto étudiant : comment souscrire au meilleur coût ?

Assurance auto étudiant : comment souscrire au meilleur coût ?

Morgane De Abrantes

Découvrez les facteurs qui conditionnent les tarifs de l’assurance auto étudiant pour souscrire une couverture au meilleur prix.

L’article continue en dessous de cette annonce

Être mobile a un coût. Financer son permis de conduire, lorsque l’on est étudiant, est une lourde dépense. Viendra ensuite l’achat du véhicule, et la souscription du contrat d’assurance qui y est attaché. L’assurance auto étudiant est souvent un casse-tête financier pour les jeunes conducteurs.

Nous avons réuni pour vous quelques astuces et principes de bon sens pour assurer son véhicule à moindre coût tout en roulant serein.

Assurance auto étudiant : une question d’expérience

Tout conducteur a l’obligation d’assurer son véhicule. Les étudiants n’échappent pas à la règle et les assureurs leur accordent même une grande attention : en tant que jeunes conducteurs, ils représentent un profil à risques pour les compagnies d’assurances et les statistiques d’accidents de la route confirment malheureusement ces hypothèses. En effet, les jeunes conducteurs entre 18 et 24 ans représentent à eux seuls 22% des accidents mortels !

La conséquence directe est financière : les primes d’assurance seront relativement élevées, et ce, durant une période de deux ou trois ans, le temps que l’expérience de conduite soit reconnue comme étant acquise. Résultat, le prix moyen de l’assurance auto pour des étudiants est de 1 200 € à l’année, soit 100 € par mois, et ce, pour une couverture minimale. Pour un niveau de garantie supérieur, il faut compter autour de 2 000 € par an pour une assurance tous risques. Ces montants ne sont que des moyennes, ils vont varier selon le type de véhicule, du profil du jeune assuré, et de la compagnie d’assurances. Ne vous arrêtez pas seulement au prix lors de votre choix, pensez également à bien comparer les garanties proposées, car c’est le rapport couverture / prix qui va compter en cas de problème.

A savoir : les jeunes conducteurs qui ont effectué une période d’apprentissage en conduite accompagnée pourront bénéficier d’une assurance auto étudiant moins chère.

Faire le point sur ses besoins

Souscrire une assurance auto étudiant à un tarif raisonnable est loin d’être impossible, dès lors que l’on prend le temps d’étudier les offres et de faire le point sur ses besoins.

  • L’utilisation partagée d’un véhicule en qualité de second conducteur

Il est courant que l’étudiant n’investisse pas immédiatement dans un véhicule qui lui est propre. Utiliser la voiture des parents, des frères et sœurs, est souvent l’option envisagée pour faire ses premiers kilomètres sur la route en tant que jeune conducteur, notamment lorsque l’utilisation du véhicule reste ponctuelle.

Le conseil : se rapprocher de la compagnie d’assurances qui couvre le conducteur principal et examiner les offres tarifaires proposées pour un second conducteur.

L’article continue en dessous de cette annonce

L’avantage : cette option permet généralement de bénéficier de prix moins élevés, l’assureur préférant minorer ses tarifs plutôt que de risquer de voir le conducteur principal changer d’assurance et partir chez la concurrence.

  • L’utilisation exclusive d’un véhicule en qualité de conducteur principal

Lorsque l’étudiant est amené à utiliser un véhicule qui lui est propre, il n’a d’autre choix que de souscrire le contrat à son nom.

Le conseil : opter une voiture bon marché peu puissante car ce sont les chevaux fiscaux qui alourdissent la facture. En effet, cumuler faible expérience de conduite et véhicule puissant augmentent considérablement les risques routiers et les compagnies d’assurances le répercutent directement sur le montant de la prime d’assurance.

L’avantage : faire ses premiers kilomètres avec un véhicule de faible valeur et peu puissant permet d’alimenter son expérience de façon sereine.

Les pistes pour payer moins cher son assurance auto étudiant

  • Faire jouer la concurrence entre assureurs

Comme pour toute offre commerciale, pour la souscription d’un contrat d’assurance, il faut faire jouer la concurrence en demandant des devis auprès de différentes enseignes. Bien que la plupart des assureurs ont des tarifs parfois prohibitifs pour les étudiants, certaines compagnies se sont spécialisées sur ce marché et peuvent proposer des tarifs plus intéressants. N’hésitez pas à solliciter l’assurance de vos parents qui voudra également vous compter parmi ses clients. Si vous faites déjà client de cette assurance, vous pouvez mettre en avant le fait que vous possédiez des produits chez eux pour négocier un prix plus bas.

Des comparateurs en ligne permettent d’effectuer un premier tri et d’identifier les assureurs à démarcher (assurland.com, lecomparateurassurance.com …). Analyser les offres d’assurance proposées par sa banque peut également être une piste.

Attention ! Prenez conseil auprès de conducteurs avertis pour bien lire les termes des contrats proposés. En effet, les garanties et conditions, notamment en matière de franchise, peuvent sensiblement différer d’une compagnie à l’autre, et expliquer des différences de tarifs importantes.

  • Se faire coopter / parrainer

Un client qui en amène un autre : la meilleure publicité pour une entreprise.

L’article continue en dessous de cette annonce

Profitez de l’ancienneté et de la fidélité d’un de vos proches à une compagnie d’assurances pour négocier des tarifs intéressants pour une nouvelle adhésion.

  • Choisir une assurance sur-mesure

Bénéficier d’un contrat d’assurance auto étudiant sur-mesure est possible. Le principe du paiement à hauteur de l’utilisation (pay as you drive) existe également pour les primes d’assurance. Renseignez-vous !

Sinon, vous pouvez opter pour une assurance au tiers, c’est-à-dire l’assurance minimale, qui sera suffisante surtout si vous optez pour une voiture d’occasion. Si vous en ressentez le besoin, vous pourrez souscrire des garanties supplémentaires.

Enfin, le meilleur conseil pour assurer son véhicule à moindre coût est de loin de jouer la carte de la prudence. Qui conduit prudemment limite les risques d’accidents, et donc, de malus.

A lire aussi :

Share Tweet Pin Email WhatsApp