Hintigo
Hintigo
05 Fév, 2015 - 10:50
L'assurance : un fond perdu ?

L’assurance : un fond perdu ?

Hintigo

S’assurer, c’est essentiel voire dans certains cas, obligatoire. Mais certaines assurances demeurent des fonds perdus.

L’article continue en dessous de cette annonce
Souscrire une assurance

est une façon de se protéger contre les aléas de l’existence comme les accidents ou le décès. Mais n’est-ce pas un moyen de perdre de l’argent en cotisant

à fond perdu

…? Pour certaines, la réponse est sans nulle doute, oui.

Quelles sont les principales assurances à fond perdu ?

Trouver une assurance décès en ligne ? Si vous souhaitez comparer les différentes assurances décès en ligne, c’est par ici.

L’assurance décès : un fond perdu !

Souscrire à une assurance décès, de son propre chef, lorsqu’on a une famille et des enfants peut paraître tout à fait logique. Et cela est d’autant plus vrai si le souscripteur a l’entière charge familiale. Son décès pourrait alors avoir des conséquences pécuniaires considérables. Mais il est nécessaire, malgré tout, de prendre en compte quelques paramètres avant de se lancer dans ce qui pourrait devenir une assurance à fond perdu :

  • inutile d’y souscrire si le patrimoine et/ou les placements financiers sont assez conséquents pour subvenir aux besoins du conjoint survivant. Ou si le conjoint a une activité professionnelle lui assurant des revenus corrects.
  • Pas de nécessité non plus de cotiser si vous êtes cadre dans une société puisque celle-ci a l’obligation de cotiser à une assurance décès pour ces salariés. En cas de décès, plus de 100 000 euros sont prévus pour le conjoint.
  • l’assurance décès coûte moins de 300 euros par an de cotisations pour les quadragénaires à moins de 2000 euros par an pour les sexagénaires. Dès lors, si le souscripteur est toujours en vie à la fin de la période prévue au contrat, les cotisations versées jusqu’ici sont tout simplement perdues.

L’assurance scolaire

Récurrente pour les personnes qui ont des enfants scolarisés, l’assurance scolaire couvre l’enfant durant ses activités. Alors faut-il obligatoirement la prendre ? La réponse est non dans la plupart des cas puisqu’en général, les contrats multirisques habitation comportent une garantie responsabilité civile et une garantie individuelle accident. Souscrire en plus à une assurance spécifique est à fond perdu. Mais il est vivement recommandé de lire attentivement les clauses du contrat multirisque habitation afin de vérifier que le ou les enfants sont couverts tant au niveau des activités scolaires qu’extra-scolaires.

L’assurance des cartes bancaires

Posséder une carte bancaire haut de gamme octroie de multiples avantages tels que des plafonds relevés, des réductions auprès de partenaires commerciaux,… mais aussi des assurances. A l’instar de la garantie décès/invalidité qui prévoit le versement d’un capital de 310 000 euros en cas d’accident survenu uniquement dans un transport public. Autant dire que la couverture est plus que limitée. Avec un coût de plus d’une centaine d’euros par an et sans utiliser tous les avantages de la carte, la cotisation est à fond perdue.

A lire aussi :
Share Tweet Pin Email WhatsApp