Murielle Colin
Murielle Colin
08 Déc, 2016 - 07:00
Billet de train d’occasion : attention aux arnaques !

Billet de train d’occasion : attention aux arnaques !

Murielle Colin

Suite à un changement de programme, vous souhaitez revendre votre billet de train d’occasion. Comment ? Conseils pour éviter les arnaques

L’article continue en dessous de cette annonce

Aujourd’hui sur internet, il est très facile de trouver un billet de train d’occasion. Ceux qui s’en débarrassent récupèrent leur argent, ceux qui l’achètent font en général des économies. De nombreux sites web permettent d’accèder à ce troc de billets d’occasion en ligne : Trocdestrains, Kelbillet, ou encore Zepass.

Il est tout à fait légal de vendre son billet de train, à condition de ne pas le vendre plus cher que le prix auquel vous l’avez obtenu. L’opération peut toutefois se révéler délicate si le billet de train est nominatif, alors voici les conditions de vente des billets d’occasion à connaître avant de se lancer dans cette démarche.

Achat et ventes de billet d’occasion : à quoi devez-vous faire attention ?


Billet SNCF cartonné nominatif

Si le billet de train a été délivré au guichet, à une borne SNCF, en agence ou même reçu par La Poste, mais qu’il s’agit d’un billet d’occasion cartonné, il est possible de le vendre sans que le nom de pose problème pour l’utilisateur suivant. Il s’agit simplement d’un nom utilisé pour la réservation et non pour le voyage.

Si le billet d’occasion ne comporte pas de nom, il y a encore moins de questions à se poser : aucun problème pour la revente.


Billets avec un tarif spécial « aller-retour »

Des billets d’occasion qui auraient été achetés ensemble dans le cadre d’un aller-retour, notamment avec un tarif spécial, ne peuvent être vendus séparément, sous peine d’amende pour l’utilisateur qui ne pourrait présenter tous les billets en cas de contrôle.


Billet de train électronique

Le E-billet SNCF, commandé et acheté sur internet, est forcément nominatif pour l’acheteur qui doit aussi obligatoirement être le voyageur, et présenter sa carte d’identité en cas de contrôle. Il est donc impossible de revendre ce type de billet qui ne peut en aucun cas devenir un billet d’occasion.


Le billet IDTGV ou Ouigo non édité

Un billet IDTGV ou Ouigo qui a été réservé mais pas encore édité ne mentionne pas encore le nom du passager. Il peut donc tout à fait être vendu : l’acheteur devra entrer les coordonnées de la personne à laquelle il cède son billet.


Le billet IDTGV édité

Une fois édité, un billet IDTVG mentionne donc le nom du voyageur. Il est toutefois possible de modifier gratuitement ces informations jusqu’à 3 jours après la réservation. Au-delà, il faudra payer 12 euros pour réaliser vous-même le changement en ligne et 17 euros si vous le faites par téléphone (3635 / 0,34 euro par min).


Le billet Ouigo édité

Un billet de train Ouigo est modifiable gratuitement jusqu’à 1 heure après la réservation. Passé ce délai, remplacer le nom du voyageur pour le vendre en tant que billet d’occasion vous sera facturé 10 euros sur internet et 20 euros par téléphone.

A lire aussi :