Murielle Colin
Murielle Colin
12 Mai, 2017 - 14:22
Entreprendre entre amis : est-ce une bonne idée ?

Entreprendre entre amis : est-ce une bonne idée ?

Murielle Colin

Afin d’entreprendre entre amis, il convient de bien réfléchir avant de se lancer dans un projet aussi sérieux et engageant. Quelques conseils à retenir.

Est-il judicieux de se lancer dans entrepreneuriat avec ses propres amis ? Dans un tel projet, l’amitié peut apporter le ciment nécessaire à la réussite d’un tel projet, encore faut-il être vigilant sur certains aspects afin de le mener à bien.

Entreprendre entre amis : les clés de la réussite

Miser sur la complémentarité

L’avantage est qu’entre amis, on se connaît… D’ailleurs bien souvent depuis un certain temps, voire depuis l’enfance ; certains ayant d’ailleurs déjà eu l’occasion de se suivre durant la scolarité. De fait, on connaît l’autre et l’on sait quelles sont ses qualités, ses défauts, et en quoi l’on est complémentaire par rapport au profil de cet ami. C’est un sacré temps de gagné sur la relation, et un atout précieux pour aborder plus sereinement entre amis le début d’une collaboration professionnelle. On sait déjà qui a la meilleure part de créativité, qui fait preuve d’un sens de l’organisation, qui a l’âme d’un commerçant, ce qui permet de mettre en place de façon naturelle et spontanée la distribution des rôles au sein de l’entreprise.

Ne pas tout mélanger

Entreprendre entre amis, c’est aussi savoir distinguer les moments où l’on travaille et les moments où l’on s’amuse, entre amis, comme avant. Il est donc important de continuer à organiser des soirées, des moments où l’on se détend en prenant soin de trouver d’autres sujets de conversation que le travail, mais aussi faire ensemble d’autres rencontres. On garde les remarques pour le boulot au lendemain matin.

En revanche, comme on dit : « Business is business » ; donc pendant la journée de travail, pas d’amalgame ! Il s’agit certainement de la disposition la plus difficile à appliquer, mais elle est pourtant indispensable.

Accepter le conflit

Il est primordial d’être bien conscient du fait que les moments de désaccord seront inévitables avant d’entreprendre entre amis. Un conflit mal géré peut générer à la fois la faillite d’une start-up, mais peut aussi signer la fin d’une longue amitié. Aussi, il est nécessaire de savoir se montrer ouvert et disponible pour la discussion, accepter les remises en question et savoir faire des concessions. Le plus important étant de parler, de dire à ses amis ce que l’on ressent, et ce, à toutes les étapes du projet. C’est pourquoi il est important de prévoir des temps d’échange et de bilans, par exemple chaque semaine au début de l’aventure, puis toutes les 2 semaines en rythme de croisière.

Et si le pire devait arriver ?

L’amitié est ce qui est le plus fort et, concrètement, la seule chose qui doit survivre si le projet professionnel venait à voler en éclats. Pour affronter l’échec d’un projet professionnel avec le moins de casse possible, il convient d’envisager la collaboration en se prémunissant des risques personnels encourus et en négociant, dès le départ, un pacte d’associés. Moment parfois difficile à affronter, cette procédure administrative est nécessaire pour entreprendre entre amis de façon sereine.

A lire aussi :