Eric Lemattre
Eric Lemattre
21 Mar, 2017 - 10:39
Meizu M3E : le smartphone chinois aux airs de métal

Meizu M3E : le smartphone chinois aux airs de métal

Eric Lemattre

Le Meizu M3E, version améliorée du Meizu M3, bénéficie d’un OS, d’un processeur et d’un design repensés. Nous l’avons testé et voici notre verdict.

Peu élégant mais considéré comme l’un des smartphones parmi les moins chers, le premier Meizu M3 était composé d’une coque en plastique dure pas très reluisante. Cette fois-ci, avec le Meizu M3E, nous avons droit à un smartphone plus design, lequel est recouvert d’une couche d’aluminium agréable à l’oeil. Pesant 40 grammes de plus que son prédécesseur, le smartphone amélioré de la firme chinoise est aussi plus confortable en main.

Dans les lignes qui suivent, nous détaillons les différentes caractéristiques du Meizu M3E.

Ce qu’il faut savoir sur le Meizu M3E

Des faux airs d’iPhone 7

Au premier abord, le Meizu ME3 fait beaucoup penser à l’iPhone 7. Sur la partie inférieure du smartphone, on trouve un bouton unique légèrement renfoncé qui permet notamment de déverrouiller l’appareil, de naviguer et qui fait également office de lecteur d’empreintes digitales. Quant à l’écran, il est haut de 5,5 pouces et affiche une luminosité maximale de 450 cd/m², ce qui est très raisonnable.

On regrettera toutefois que le port micro USB de l’appareil date d’un autre âge (pas de Type-C alors que nous sommes en 2017 !) et que le smartphone soit doté d’un seul haut-parleur. Fort heureusement, la sortie Jack et le double port nano SIM confèrent plus de flexibilité au Meizu M3E.

Des performances en-deçà de la concurrence

Côté performances, le Meizu M3E ne fait pas de merveilles. Bien qu’il soit muni du processeur MT6755 (lequel est cadencé à 1,8 GHz et à 3 Go de RAM), ses caractéristiques internes restent modestes. On constatera assez aisément les limites de ce smartphone en lançant quelques applications gourmandes comme des jeux de courses automobiles, par exemple. En effet, nous avons remarqué des ralentissements importants suites à nos tests.

Au niveau de la photographie, on notera qu’un capteur Sony IMX 258 est monté sur l’appareil. Bien que le niveau de détails soit tout juste passable (pas mal de bruit sera constaté en fonction des clichés), la balance des blancs est bien respectée. Les images sont donc assez fidèles à la réalité.

Prix et autonomie de ce smartphone

La batterie de 3 100 mAh de ce modèle chinois peut tenir pendant deux jours sans la moindre charge. Toutefois, si vous avez tendance à vous servir d’applications assez énergivores, l’autonomie du Meizu M3E chutera drastiquement ! Reste que la fonction de recharge rapide rend bien des services. En à peine une trentaine de minutes, vous pourrez recharger 50 % de la batterie, ce qui est franchement pas mal.

Terminons ce test du Meizu M3E par son prix. Il est aujourd’hui commercialisé à hauteur de 249 €. Bien entendu, vous pouvez le trouver moins cher sur certains sites marchands tels qu’Amazon par exemple.

A lire aussi :