Hintigo
Hintigo
11 Juin, 2019 - 12:00

Les mythes sur les solariums (UV) : clarifiez vos doutes

Hintigo

Les solariums promettent un bronzage rapide et facile. Cependant, cette pratique comporte de nombreux risques. Ne vous laissez pas tromper par certains mythes.

L’article continue en dessous de cette annonce

De plus en plus, on recherche un bronzage facile à travers les solariums, surtout les mois qui précèdent la plage, mais il y a également des personnes qui l’utilisent toute l’année dans le but d’entretenir son bronzage. Cependant, sachez qu’il existe beaucoup de rumeurs sur les UV qui doivent être clarifiées. Malheureusement, il existe encore un manque de conscience sociale, et d’informations correctes.

Les solariums : comment fonctionnent-ils ?

solarium et ses risques

Le solarium consiste en une cabine de bronzage, qui peut être soit horizontale soit verticale, constituée de lampes d’irradiation de rayons UVB et UVA, qui tentent d’imiter les rayons du soleil, en bronzant la peau. Cela est provoqué par l’augmentation de la production de mélanine, le pigment qui donne la couleur à la peau, et qui est responsable du bronzage.

5 rumeurs sur les UV à clarifier

Avant de recourir aux UV, vous devez vous informer sur les soins à avoir en tête avant, pendant, et après la séance, tout comme les contre-indications existantes.

Prenez une décision basée sur les connaissances scientifiques, et non sur les mythes qu’on a l’habitude d’entendre, tels que :

1. Le solarium prépare la peau pour l’été

soleil

A l’inverse de ce qu’on pense, la radiation ultraviolette utilisée dans les UV vieillit la peau, et cause donc une perte d’élasticité, augmentant ainsi, le risque du cancer de la peau et l’apparition de rides.

Si vous voulez préparer votre peau pour l’été, vous devez commencer par une exposition solaire progressive, en vous exposant aux heures de faible intensité de radiation UV (tranche horaire avant 11h et après 16h00). N’oubliez jamais de mettre un protecteur solaire avant votre exposition au soleil.

2. Les UV traitent les maladies de la peau, de la même manière que la photothérapie

Vous ne devez pas comparer la radiation émise par les cabines à UV aux équipements de photothérapie utilisés par les dermatologues, quand ces derniers émettent des radiations avec des ondes et une intensité contrôlées et plus spécifiques, et que le temps d’exposition est défini dans le but de traiter la peau affectée.

Ils affectent négativement la peau, par une forme de vieillissement précoce. De plus, les radiations ultraviolettes peuvent encore avoir des effets aigus sur les yeux, comme par exemple, causer des inflammations de la conjonctive ou de la cornet.

L’article continue en dessous de cette annonce

3. Les UV ne provoquent pas le cancer de la peau

solarium et votre peau

Celui-ci est l’un des plus grands mythes. Des études prouvent que le risque de cancer associé à l’exposition des UV est 6 fois plus grand que le risque de cancer associé à une exposition solaire dans les heures de grandes radiations (11h à 16h), cependant cela dépend aussi du type de peau de la personne et même de ses antécédents familiaux.

Gardez en tête que, sur une session de 15 à 30 minutes, la peau reçoit la même quantité dangereuse de radiations ultraviolettes qu’elle recevrait si vous vous exposiez une journée entière sur la plage au soleil.

Les UV peuvent être un motif de préoccupation en terme de santé publique, surtout pour des clients assidus. Effectivement, ils ajoutent une exposition artificielle à une exposition solaire naturelle.

4. Le solarium est bien toléré par tous

Attention, celui-ci aussi est un mythe commun des solariums, une fois que l’on sait que certains médicaments interagissent avec les rayons ultraviolets, provoquant des réactions cutanées graves. Avec des antidépresseurs, des antibiotiques ou des antidiabétiques, votre peau peut acquérir une plus grande photosensibilité, en augmentant le risque de brûlure.

Pour certaines personnes, il est encore plus important de connaître d’autres contre-indications liées à l’utilisation de solariums :

  • Les femmes enceintes, dû à la possibilité de modifier l’ADN fœtal ;
  • Les personnes qui souffrent de pathologies telles que le lupus érythémateux, l’herpès ou la porphyrie ;

5. Les personnes à la peau bronzée ne présentent aucun risque face à l’utilisation des UV

mythes du solarium

Il est vrai que pour les personnes ayant des phototypes faibles, la peau et les yeux clairs, des taches de rousseur et des cheveux blonds ou roux, les risques sont élevés, mais les personnes bronzées sont également sujettes à tous les risques UV, y compris le cancer de la peau.

A lire aussi :

Share Tweet Pin Email WhatsApp