Hintigo
Hintigo
04 Juin, 2018 - 13:55
Les pièces d'un centime qui valent plus de 2 500 euros

Les pièces d’un centime qui valent plus de 2 500 euros

Hintigo

En raison d’une erreur d’écriture, ces pièces d’un centime peuvent valoir plus de 2 500 €. Découvrez si vous possédez une de ces pièces.

Les collectionneurs et les amateurs de pièces de monnaie sont de vrais passionnés capables pour leur collection ou simplement pour la satisfaction de posséder un exemplaire unique, de payer très cher. La monnaie européenne dispose de pièces rares d’un centime qui valent plus de 2 500 euros.

Les pièces d’un centime qui valent plus de 2 500 euros

Les collectionneurs sont prêts à payer une fortune pour l’une de ces pièces. Les erreurs de gravure sont courantes en ce qui concerne l’Euro, monnaie en circulation dans l’Union européenne. Parmi les erreurs constatées, on peut citer les écarts d’arbre ou les défauts de frappes mineurs. C’est bien entendu des cas rares, mais la pièce d’un cent est très recherchée, ce qui rend ces pièces encore plus attrayantes. Les collectionneurs et les spécialistes de la numismatique sont particulièrement friands de ces pièces. Le succès de ces pièces repose sur leur beauté et sur leur valeur historique, au-delà, bien sûr, de leur valeur commerciale.

Un premier cas recensé en Italie

pièces 1 centime

Le premier cas a été recensé dès 2002, lors de l’entrée en circulation de la monnaie unique. La Banca Italia, en charge de l’émission des euros dans la péninsule italienne, a édité des pièces d’un centime de diamètre égal à celle des pièces de deux centimes. Pour faire simple, il existe des pièces de deux centimes avec une valeur nominale d’un centime. Une face fait référence à la pièce d’un centime, et l’autre, au lieu de représenter le Castel del Monte d’Andria qui orne les pièces d’un centime, dépeint la Mole Antonelliana de Turin qui représente les pièces de deux centimes.

Le ministère public italien a mené une enquête pour déterminer les faits et est arrivé à la conclusion qu’un travailleur de la Monnaie avait volontairement introduit la base de pièces de deux centimes dans des kits d’un centime, principalement pour profiter de la cotation de ces pièces dans le marché numismatique.

Bien que certaines des pièces dites défectueuses aient été récupérées, beaucoup d’entre elles sont encore en circulation. Par conséquent, il est très probable que l’une d’entre elles puisse tomber entre vos mains.

Des pièces qui valent leur pesant d’or.

Bolaffi, une société numismatique basée à Turin, a mis aux enchères six exemplaires de ces pièces à 2 500 € chacune, dont une a été vendue pour 6 600 € au cours de l’année 2013. Selon le directeur de cette même société, cette valeur est justifiée par le caractère unique de la pièce, qu’il considère comme un chef-d’œuvre, et c’est ce qui explique qu’elle est très recherchée par les collectionneurs et, en général, par le marché numismatique européen.

La société est impliquée depuis 11 ans dans une action judiciaire avec la Banca Italia pour réclamer les copies qu’elle avait réussi à récupérer de sa collection. Bolaffi a finalement réussi à les commercialiser après que le tribunal de Rome ait statué en sa faveur.

Mais ces 6 copies n’ont pas été les seules à avoir échappées à la collection de l’organisme chargé de la fabrication de la monnaie en Italie. Il existe des pièces de monnaie « perdues » qui peuvent valoir plusieurs milliers d’euros aux personnes chanceuses et averties.

Nous vous invitons à prêter une attention toute particulière aux pièces d’un centime d’euros en votre possession. Ces pièces peuvent en effet valoir une petite fortune.

Comment vérifier la valeur de ses pièces ?

Plusieurs sites internet peuvent vous aider à authentifier une pièce et à en connaître le potentiel. Vous pouvez par exemple vérifier la valeur de vos pièces rares en vous rendant sur le site web Info-collection.

Vous constaterez par exemple qu’une pièce d’un centime venant de Monaco et datée de 2001 ou 2002 vaut environ une centaine d’euros. D’autres du Vatican peuvent valoir jusqu’à 50 euros.

Il ne reste plus qu’à vérifier vos centimes, afin de constater s’ils peuvent vous rapporter le pactole !

A lire aussi :