Tanguy Revault
Tanguy Revault
04 Mar, 2019 - 11:23
Qu'est-ce que le service national universel ?

Qu’est-ce que le service national universel ?

Tanguy Revault

Le service national universel devrait progressivement se mettre en place à partir de cette année 2019. Qu’est-ce que c’est ? Qui est concerné ? Explications.

L’article continue en dessous de cette annonce

Promesse de campagne de Macron en 2017 lors des élections présidentielles en France, le service militaire universel a finalement pris le nom de service national universel (SNU). Il devrait comporter une phase obligatoire d’un mois pour les jeunes de 16 ans, suivi d’une période plus longue pour les volontaires. Alors que l’ancien service militaire n’existe plus depuis plus de 20 ans, vous vous demandez pourquoi est-ce que le président français souhaite rétablir une forme de service et aussi de quoi il s’agit ? On vous explique tout.

Qu’est-ce que le Service national universel ?

C’est aujourd’hui Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, qui pilote sa mise en place. Lors d’une période obligatoire d’un mois, les jeunes de 16 ans seront hébergés dans des bâtiments de l’armée ou dans des internats et seront encadrés par des éducateurs et des militaires.

L’objectif n’est pas forcément de leur donner envie de rentrer dans l’armée mais de leur faire faire un bilan de santé et de passer des tests de français, de les former aux premiers secours et de les sensibiliser aux réflexes à adopter en cas de catastrophe naturelle ou encore d’attentats. Ce sera aussi l’occasion de leur rappeler quelles sont les valeurs de la République et de les sensibiliser à la protection de l’environnement, une mesure qui devient urgente d’après le gouvernement.

Les différentes phases du Service national universel

Le Service national universel devrait comporter deux phases :

Une première phase d’un mois obligatoire à effectuer durant les vacances scolaires. Elle se décompose en une première période de 15 jours en internat dite d’« intégration », visant un brassage social et le partage des valeurs de la République. Une deuxième phase de 15 jours sera elle personnalisée, avec des thèmes proposés et qui ne se fera pas forcément en internat.

Sur la base du volontariat, les jeunes de moins de 25 ans pourront s’engager de 3 à 12 mois autour de thèmes comme la défense et la sécurité, le tutorat, la préservation du patrimoine ou bien encore l’accompagnement et l’aide aux personnes vulnérables.

Comment le Service national universel va-t-il se mettre en place ?

De juillet à octobre 2018, différentes phases de consultation ont permis d’expliquer à des jeunes les enjeux du Service national universel et de les entendre sur le sujet.

Il y a tout d’abord eu l’audition des associations, des parents d’élèves, des entreprises, des parlementaires, des collectivités territoriales ou bien encore des syndicats. Puis des rencontres régionales, en métropole et en outremer, ont pris place. Enfin, en fin d’année 2018, une enquête de masse a été effectuée ainsi qu’une étude qualitative.

L’article continue en dessous de cette annonce

En juin 2019, dans 13 départements, environ 3 000 jeunes devraient s’engager sur la base du volontariat afin de tester le dispositif. Ceux qui le souhaitent pourront poursuivre et entamer la seconde phase, entre juillet 2019 et juin 2020, sur une période de 15 jours ou en répartissant les heures tout au long de l’année. Ils pourront s’investir dans une collectivité locale ou une association.

Le rapport général a évoqué une mise en place progressive du dispositif d’ici à 2026 mais le gouvernement est actuellement en train de réfléchir afin que les choses s’accélèrent et que le dispositif atteigne son rythme de croisière à l’horizon 2022-2023.

Qui est concerné par le dispositif ?

Il va concerner l’ensemble des jeunes atteignant l’âge de 16 ans, garçons et filles, scolarisés ou non. Il s’agit des élèves de troisième, de seconde, les apprentis, les jeunes des filiales générales, technologiques et professionnelles ainsi que ceux qui n fréquentent plus d’établissement scolaire. Rappelons en effet que l’école n’est plus obligatoire à partir de 16 ans.

Quels sont les véritables objectifs du SNU ?

Alors que le sujet commence déjà à faire naître des inquiétudes et des angoisses, autant chez les parents que chez les jeunes, il est bon de rappeler qu’il ne s’agit pas ici de rétablir l’ancien service militaire, mais que derrière cela, l’État a pour objectifs de :

Développer la cohésion sociale et nationale et impliquer la jeunesse dans la vie de la Nation. Le SNU réunira des jeunes issus de divers horizons.

Faire l’expérience de la sécurité intérieure en faisant prendre conscience aux jeunes des enjeux de la sécurité nationale. Par exemple en découvrant certaines métiers en lien avec le sujet.

Découvrir les différentes façons de s’engager dans la société.

Au regard des différents évènements dramatiques qu’a traversé la France ces dernières années, le gouvernement souhaite avant tout que les jeunes se rencontrent, échangent et apprennent à se respecter tout comme à respecter les valeurs de leur pays.

A lire aussi :

L’article continue en dessous de cette annonce
Share Tweet Pin Email WhatsApp