Emmanuelle Fibert
Emmanuelle Fibert
10 Jan, 2017 - 09:31
Pratiquer le ski hors-piste : nos conseils

Pratiquer le ski hors-piste : nos conseils

Emmanuelle Fibert

Le ski hors-piste procure une bonne dose de sensations fortes pour les skieurs. Retrouvez aujourd’hui les consignes à respecter absolument afin de pratiquer ce sport dans les meilleures conditions possibles. 
 

L’article continue en dessous de cette annonce

Vous adorez le ski et voulez passer au ski hors-piste ? Cette pratique n’étant pas interdite en France, libre à vous de vous lancer ! Il faut pourtant garder en mémoire que ce sport peut être dangereux et qu’il demande une bonne connaissance des risques encourus au préalable.

Tout savoir sur le ski hors-piste    

La législation

Bien qu’il ne soit pas recommandé, en France le ski hors-piste est légal ou du moins, il n’est pas possible de l’interdire. Dès que vous sortez d’un circuit balisé, vous êtes en hors-piste, ce qui signifie que si vous avez un accident, le sauvetage peut être très long, difficile et surtout en partie à vos frais.

Si vous envisagez de faire du hors-piste, il peut être judicieux de souscrire à une assurance spéciale montagne qui prendra tout en charge en cas d’accident. Pour les assurances « normales » ou incluses avec la carte bancaire, il convient de vérifier si ce sport est bien inclus dans les garanties.

Enfin, sachez que si vous déclenchez une avalanche en faisant du hors-piste, qu’un arrêté municipal l’interdit et que des blessés sont observés, vous risquez une amende élevée et un séjour en prison.


Etre responsable

La pratique de ce sport requiert de la responsabilité avant tout. Avant de vous lancer, consultez les bulletins météorologiques afin d’être informé du temps dans les prochaines heures à venir, d’un risque d’éventuelles avalanches, de la qualité de la neige ou encore de la stabilité du manteau neigeux.

Ne partez pas seul, préférez toujours partir en groupe, ou au moins à deux et prévenez vos proches de votre parcours et de la localisation.

Il convient également d’anticiper et d’adapter son parcours en fonction du dénivelé des pentes. Certains sites, comme Skitour propose des topos d’itinéraires. N’hésitez pas à les consulter.


Les objets à avoir avec soi

Il est indispensable de vous munir de certains objets et accessoires pour votre sécurité. Tout d’abord, un détecteur de victimes d’avalanches (DVA), un émetteur-récepteur sous vos vêtements afin que les secours puissent vous localiser. Pour savoir comment bien utiliser un DVA consultez le site d’Anena. Enfin une sonde et une pelle vous seront utiles, si vous êtes amené à déterrer et à sauver quelqu’un.

Pour plus de renseignements rendez-vous sur les sites Skiinfo ou de France Montagnes.

A lire aussi :

Share Tweet Pin Email WhatsApp