Ida Macondo
Ida Macondo
04 Jan, 2017 - 12:00
Troubles de l'apprentissage : les différentes aides

Troubles de l’apprentissage : les différentes aides

Ida Macondo

Troubles de l'apprentissage : des aides adaptées pour les familles et les enfants.

L’article continue en dessous de cette annonce

En France, environ 8 à 10 % des enfants ont des troubles de l’apprentissage. De quels types d’aides, les familles et les enfants peuvent-ils bénéficier ?

Qu’est-ce qu’un trouble d’apprentissage ?

Les troubles de l’apprentissage sont variés. Ils comprennent :

  • la dyslexie (trouble lié à la lecture), 
  • la dyspraxie (problèmes qui affectent le développement moteur et à l’écriture), 
  • la dyscalculie (troubles concernant les activités numériques), 
  • la dysphasie (difficultés spécifiques au langage oral) 
  • mais aussi les troubles de l’attention.

Les enfants présentant des troubles de l’apprentissage doivent bénéficier d’un soutien adapté afin de ne pas rencontrer de difficultés dans leur scolarité. 

Selon la gravité des troubles, des dispositifs existent pour aider les familles. Quels sont-ils ?


Scolarisation : les différents dispositifs


L’accompagnement

Un élève présentant des troubles de l’apprentissage peut être scolarisé dès l’âge de 2 ans. L’État propose alors l’accompagnement par :

  • un auxiliaire de vie scolaire pour l’aide individuelle (AVS-I) ou 
  • un auxiliaire de vie scolaire pour l’aide-mutualisée (AVS-M),
  • des outils pédagogiques adaptés.

Les ULIS (unités localisées pour l’inclusion scolaire)

  • Dans les écoles 

Elles sont destinées aux enfants présentant un handicap, mais qui peuvent suivre une scolarisation collective (donc classique). Les enfants bénéficient d’un enseignement adapté cependant, ils effectuent également des activités avec les autres élèves. 

  • Au collège et au lycée

Les élèves reçoivent un enseignement adapté, avec un enseignant spécialisé, toutefois ils ont des temps d’inclusion dans les classes traditionnelles. Il existe des ULIS-école, ULIS-collège, ULIS-lycée, ULIS-lycée professionnel pour répondre aux besoins de formation des élèves.


Inscription en établissement médico-social dans le cadre d’un PPS

Dans le cadre du projet personnalisé de scolarisation (PPS), l’élève présentant des troubles de l’apprentissage peut être scolarisé dans un établissement médico-social. Il bénéficiera alors d’un enseignement adapté qui prendra également en compte l’aspect thérapeutique. 

L’enseignement à distance via le Cned

Le Cned propose un programme adapté dans le cadre d’un PPS. Un enseignant répétiteur se rendra au domicile de l’élève (qui doit être âgé de 6 à 16 ans). L’enseignant est payé par le Cned.

L’article continue en dessous de cette annonce

D’autres mesures mises en place par l’État


Le plan autisme 2013-2017 

Ce plan prévoit la création de 110 Unités d’Enseignement (UE) en maternelles, afin d’accompagner les enfants atteints d’autisme.

L’équipe de suivi de la scolarisation (ESS) 

Elle permettra de facilement mettre en place le PPS (projet personnalisé de scolarisation).

Les accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH)

Ils sont recrutés par l’État et remplacent les contrats d’assistant d’éducation (AED-AVS). 

Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre CAF ou à visiter le site du ministère de l’Éducation nationale.



A lire aussi :