Hintigo
Hintigo
20 Nov, 2014 - 11:16
Un compte courant rémunéré négativement en Allemagne !

Un compte courant rémunéré négativement en Allemagne !

Hintigo

En Allemagne, ce mois-ci, une banque régionale vient d’appliquer un taux négatif de 0,25% sur le compte courant de ses clients possédant des dépôts supérieurs à 500.000 Euros. Est-ce possible en France ?

Connaissez-vous la Deutsche Skatbank ? Non, normal car il ne s’agit que d’une simple banque régionale allemande qui, en ce mois, a décidé de faire parler d’elle d’une manière plutôt controversée. En effet, les clients les plus fortunés doivent désormais payer pour déposer leur argent sur leur compte courant. Depuis le 1er novembre, la petite banque régionale allemande applique un taux négatif de -0,25% sur les dépôts au-delà de 500.000 euros.

Le compte courant rémunéré négativement, un cas isolé ?

Dans les faits, cette banque ne fait que reproduire la politique de la Banque Centrale Européenne (BCE) qui, depuis le mois de juin, pénalise les banques souhaitant stocker des liquidités en appliquant un taux d’intérêt négatif de -0,10% sur leurs dépôts. L’objectif de la manœuvre pour la BCE était simple et consistait à encourager ces banques à relancer la production de crédits à destination des entreprises et des ménages. Dans ce contexte, la Deutsche Skatbank ne fait qu’appliquer à la lettre ce que dit la BCE.

Les banques françaises sont-elles les prochaines ?

Fixer un taux négatif sur un compte courant d’un dépositaire aisé semble impossible en France selon plusieurs banques nationales. Ainsi, selon la Société Générale, « taxer les dépôts des particuliers n’est pas à l’ordre du jour .Même son de cloche du côté du Crédit Agricole : « Nous imaginons difficilement les banques commerciales dire à leurs clients qu’on va leur faire payer leurs dépôts parce que des taux négatifs sont appliqués sur le marché », pour qui la politique de la Deutsche Skatbank est « incompréhensible ».

Et dans le futur ?

Personne ne sait prédire le futur et, dans une logique de partage des richesses prônées par certaines grandes fortunes et d’une taxation toujours plus importante dans notre pays, il est possible que cette mesure d’une banque provinciale allemande se généralise. Cela sera-t-il suffisant ou ne cette décision ne sera-t-elle qu’un élément de plus qui invitera « nos riches » à s’évader sous d’autres cieux ?

Affaire à suivre…