Cécilia Dos Santos
Cécilia Dos Santos
19 Août, 2019 - 17:56
visiter jerusalem

Visiter Jérusalem : où dormir, quoi visiter et comment y arriver

Cécilia Dos Santos

Que vous soyez de passage ou que vous restiez plusieurs jours, il vaut la peine de visiter Jérusalem. Découvrez cette ville magique et ce qu’il faut visiter.

A une heure de distance de Tel Aviv, la ville de Jérusalem est l’une des zones les plus symboliques de la planète. Cette métropole cosmopolite et même bohème, qui offre une variété culturelle et gastronomique, est dotée d’une vie nocturne agitée et attire des millions de touristes tous les ans, de toutes religions.

Jérusalem : les immanquables

1. Route de Jaffa

C’est une des rues les plus vieilles et plus longues de Jérusalem qui vaut la peine d’être faite à pied. Elle traverse la ville de l’Est vers l’Ouest, et possède beaucoup de boutiques, de services et de restaurants. Cette voie traverse beaucoup de zones importantes de la ville, comme la Place de Safra, Tzahal, Zion et Davidka. A certains endroits, elle rejoint la rue Ben Yehuda, un agréable parcours pédestre au milieu des boutiques, cafés, et restaurants typiques. 

Elle commence à l’Est à côté de la station centrale d’autocars et s’étend jusqu’à l’ouest, au portail de Jaffa (Jaffa Gate)… Il est presque impossible de visiter Jérusalem sans passer partiellement par cette rue. En ce qui concerne les transports publics, cette rue fait une ligne complète de métro à elle seule, avec des arrêts comme Jaffa Center, City Hall, ou Ha’Turim. 

2. Marché de Mahane Yehuda

marche Mahane Yehuda

Le marché de Mahane Yehuda est un bon exemple du mélange culturel enraciné à Jérusalem. Il s’agit d’un espace considérable mais où on vend essentiellement de la nourriture, au contraire d’autres dans lesquels on trouve aussi des vêtements. Fruits, douceurs et gourmandises, fruits secs, pain, pâtisserie et beaucoup de sortes d’épices et condiments, c’est tout ce qu’on y trouve ! 

D’un autre côté, vous n’y trouverez ni poisson ni viande, étant donné les restrictions de la philosophie casher, qui requiert certaines pratiques quant aux traitements des aliments d’origines animales. Le Mahane Yehadua propose cependant des cafés, bars à bières et restaurants, ces derniers sur la partie extérieure. 

Pour arriver à ce marché, il vous suffit de sortir à la station de métro portant le même nom. Vous déplacer à pieds jusque là-bas aurait plus de sens si vous partez du centre de la ville, car en effet, à partir de la vieille ville, vous mettez 30 minutes. 

3. Voie douloureuse

Cette voie douloureuse ou Sacrée se situe dans la vieille ville de Jérusalem. Pour entrer dans ce labyrinthe, nous vous conseillons de vous munir d’une application comme google maps. C’est important car les rues son tellement étroites que vous ne verrez presque pas le ciel et les indications ne garantissent pas une arrivée à destination avec succès.   

Perpétuée par les rapports bibliques du chemin de croix de Jésus avec la croix sur le dos, l’atmosphère religieuse dans cette rue n’est pas si présente comme on pourrait l’imaginer. Cette rue se traverse rapidement grâce à ses boutiques de souvenirs, étant donné qu’elle ressemble beaucoup à d’autres rues parallèles ou perpendiculaires.

4. Saint-Sépulcre

Dans ce monument chrétien, l’atmosphère est déjà plus religieuse que dans la voie douloureuse, par exemple, dues aux pratiques séculaires des visiteurs.  

Historiquement stigmatisé comme étant le lieux où Jésus aurait été crucifié, mis en terre, et ressuscité, le tourisme religieux chrétien atteint probablement la lumière dans cette église de Saint-Sépulcre.

Pour illustrer cela, on peut analyser la tradition des visiteurs de s’agenouiller, prier, et embrasser le marbre où le Christ aura été enterré une foi, détaché de la croix. 

D’un point de vue architectonique, l’église est étayée avec différentes couches inférieures et latérales. Dans les étages souterrains, l’air se fait plutôt rare. Pour arriver au Saint-Sépulcre, il est conseillé d’y aller à pieds à partir de n’importe quel point de la vieille ville. 

5. Tour de David

tour de david jerusalem

Celui-ci est l’un des monuments les plus importants de la ville dont l’antiquité se confond avec la propre ville de Jérusalem. Dans cette zone, tout ce qui est historique, est religieux. C’est pour cela, qu’il est important de savoir ce que vous allez y trouver. La tour de David est un ensemble de ruines qui a formé une citadelle, à côté de Jaffa Gate. 

En entrant dans l’actuel musée, vous pouvez faire le tour de murailles et l’accès à certains endroits dépend du prix du billet. Le billet d’entrée standard coûte environ 15 euros. 

Au-delà d’en connaître un peu plus sur l’histoire de cet espace considéré Sacré que ce soit par les juifs, les musulmans et les chrétiens, il est possible d’observer certaines pièces archéologiques datant de plus de 2000 ans. Certaines nuits de la semaine, un spectacle audiovisuel est présenté et projeté sur les murailles de la citadelle. 

La station d’autocar la plus proche est Hakishle/ Armenian Patriarchy.

6. Le mur des Lamentations

mur des lamentations a jerusalem

Également connu comme Western Wall (Mur Occidental), le Mur des Lamentations est un monument religieux et touristique surtout pour les juifs. En fait, la partie sacrée se situe du côté est du mur (le Mont du Temple) où se trouve le lieu Saint. Cependant, dues aux restrictions des entrées pour le Mont, le lieu le plus proche pour les Juifs est le Mur des Lamentations.

Le Mur est divisé entre la zone masculine et féminine. Au delà des prières, il est commun de voir des personnes disposer des petits papiers entre les pierres du mur pour demander des aides divines. Une des meilleures vues sur le Mur et également sur la vieille ville se situe en haut du Aish HaTorah World Center. L’entrée est de 5 euros par personne. 

Toutes les entrées qui donnent accès à la place où se trouve le Mur sont équipées d’un poste de sécurité et détecteur de métaux.  Quant à la vue sur le Mur, beaucoup de touristes en profitent également pour visiter les galeries souterraines sur les proximités. 

Pour arriver au Mur des Lamentations, le meilleur chemin est d’y aller à pied, en suivant la voie douloureuse. 

7. Le Mont du Temple

C’est l’un des endroits le plus disputé de la planète, étant donné qu’il est sacré pour 3 religions : christianisme, judaïsme et islam. Pour cette raison, la circulation est contrôlée et en dehors des horaires stipulés, l’entrée est barrée par des gardes armés. 

Pour savoir quel est le meilleur moment pour visiter ce monument, il est préférable demander directement aux gardes, qui sauront vous informer. Et attention, l’intervalle est assez court et la dernière heure de visite est le milieu de l’après-midi. 

A partir du Mur des Lamentations, la façon la plus facile de se rendre au Mont du Temple est à travers de la rue Suq El Qatanin. 

Jérusalem : où rester ?

ou dormir jerusalem

Que ce soit pour une nuit ou plus, il y a des endroits clés où dormir de façon à être plus proche des principales attractions. L’une d’elle est située à l’intérieur de la vieille ville (old city). Celle-ci pourrait être la solution idéale pour ceux qui prétendent visiter le maximum de monuments possible dans un court espace de temps. 

Pour ceux qui auront plus de temps libre, il sera intéressant de rester à « mi-chemin » entre la vieille ville et les zones plus récentes. Les meilleures opportunités sont les quartiers de Talbyia ou de Rehavia.  Le quartier de Nakhalat Tsiyon est déjà plus éloigné du centre historique mais proche d’une forte zone commerciale. 

Comment s’y rendre ? 

Dans le cas où vous n’auriez qu’une journée et viendriez de Tel Aviv, la meilleure façon de se rendre à Jérusalem est d’y aller en autocar. La fréquence horaire est de 15 minutes. 

A Tel Aviv la station d’embarquement est le 6ème étage de la Tel Aviv Central Bus Station, pour ceux qui se trouvent dans la partie sud de la ville, ou le Terminal 2000 qui dessert la zone nord. 

Divisée entre la vieille ville, où sont réunis tous les symboles et lieux sacrés des trois religions, et une autre zone plus commerciale et moderne, se déplacer à pieds à Jérusalem est relativement simple. Mais dans le cas où vous préfèreriez les transports publics, vous pourrez toujours choisir le métro. Les services VTC, comme Uber ou Chauffeur privé ne sont pas autorisés.  

A lire aussi :