Eric Lemattre
Eric Lemattre
18 Mai, 2018 - 13:12
Acheter une voiture en Allemagne : nos conseils

Acheter une voiture en Allemagne : nos conseils

Eric Lemattre

Avant d’acheter une voiture en Allemagne il est nécessaire de connaître toutes les formalités à accomplir et de déterminer si cette opération est ou non avantageuse. On fait le point.

Avant de partir acheter une voiture en Allemagne, mieux vaut prendre le temps de se renseigner sur les choses à faire et les pièges à éviter. Reste que l’Allemagne est un pays intéressant en matière d’acquisition de véhicules neufs et d’occasion. Pays des plus belles berlines (Audi, BMW et Volkswagen), l’Allemagne vous fera oublier les sempiternelles Citroën, Peugeot et Renault. Mais comment faire l’acquisition d’une telle automobile, et quels sont les avantages et inconvénients de cette procédure ?

Acheter une voiture neuve ou d’occasion en Allemagne : ce qu’il faut savoir

Acheter une voiture neuve en Allemagne est intéressant pour l’acquéreur sur le plan financier. En passant par un mandataire automobile par exemple, l’acheteur aura une idée des prix exercés en Allemagne et des variations qui existent entra chaque marque. Techniquement, on peut économiser jusqu’à 40 % du tarif réglementaire en achetant un véhicule neuf en Allemagne.

En ce qui concerne l’achat d’une voiture d’occasion en Allemagne pour un particulier, cette opération s’avère encore plus attractive pour l’acquéreur du véhicule. En effet, les voitures de seconde main sont vendues moins cher que les véhicules neufs. Et en plus de cet avantage non négligeable, l’acheteur français a la possibilité de bénéficier d’une réduction de 30 % par rapport au prix de vente initial de la voiture d’occasion mise en vente en Allemagne !

A savoir : qu’ils soient vendus neufs ou d’occasion, les véhicules allemands sont garantis pendant plusieurs années. Les voitures allemandes de seconde main sont par exemple garanties moins de 24 mois. Il faut dire que dans ce pays de l’Union Européenne, les conducteurs se séparent plus facilement de leur véhicule pour en acheter un nouveau. Aussi, tout achat de véhicule d’occasion en Allemagne est synonyme de sérieux et de qualité.

Pourquoi acheter un véhicule en Allemagne est moins coûteux qu’en France ?

Les prix des véhicules d’occasion sont souvent plus bas Outre-Rhin. Une économie substantielle pourra être réalisée sur les modèles haut de gamme, mais pour ceux qui se contentent de modèles plus classiques, il est possible que l’avantage soit minime et ne vaille pas le déplacement. Ces prix très bas se justifient par l’offre de voitures haut de gamme qui est très importante en Allemagne, les prix sont donc inférieurs à ceux que l’on trouve en France.

Comment faire immatriculer son véhicule de retour en France ?

Un certain nombre de documents doivent être récupérés en Allemagne pour procéder à l’immatriculation définitive une fois de retour en France :

  • Le titre de propriété du conducteur
  • Le document qui retrace l’historique du véhicule.
  • Le procès-verbal du contrôle technique.
  • Le certificat de conformité communautaire qui est remis par le concessionnaire.
  • Le certificat d’immatriculation du véhicule qui est équivalent à la carte grise en France.
  • La facture qui prouve l’achat du véhicule chez un professionnel, un certificat de cession si l’achat a été fait à un particulier.
  • L’attestation de levée des sceaux (si le véhicule a déjà été immatriculé) : il faut pour cela prendre contact avec la préfecture en Allemagne qui remettra à l’acheteur une carte grise internationale valable jours en attendant l’immatriculation en France.
  • Un document de de non fiscalité stipulant que votre véhicule n’est pas soumis à la TVA. Seulement les véhicules de moins de 6 000 km ou de moins de 6 mois sont assujetis à la TVA.

A noter : Il ne faut pas oublier d’acheter ses plaques rouges provisoires avant de quitter l’Allemagne… Il est obligatoire de procéder à l’immatriculation en France sous un délai de 15 jours. Sans la possession d’une carte grise vous encourez une amende de 135 euros et vous ne pourrez pas assurer votre véhicule.

Les dangers à éviter et mesures de précautions à prendre

Comme pour tout achat d’occasion, il faut vérifier l’état du véhicule. Le site dat.de permet de vérifier la cote du véhicule avant de l’acheter, un peu comme l’argus en France. Les options disponibles sur les véhicules sont différentes en France et en Allemagne, un détail qui peut paraître anodin… sauf lorsque l’on souhaite revendre son véhicule quelques années plus tard et que l’on ne trouve pas le modèle correspondant dans l’argus !

La définition du véhicule d’occasion n’est pas la même qu’en France ! Il s’agit d’un véhicule ayant plus de 6 000 km au compteur et qui a été immatriculé pour la première fois il y a plus de 6 mois.

La nécessité d’assurer rapidement le véhicule importé

Qui plus est, n’oubliez pas que la voiture achetée en Allemagne doit obligatoirement être couverte par une assurance. Celle-ci doit être souscrite sur le lieu de résidence du propriétaire, en d’autres mots, en France. Mais prenez garde : certains assureurs peuvent parfois refuser d’assurer un véhicule importé depuis l’étranger. De ce fait, prenez le soin de contacter plusieurs compagnies d’assurance différentes avant de récupérer les clés de votre nouveau véhicule. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence pour mettre toutes les chances de votre côté !

A lire aussi :