Une nouvelle taxe du gouvernement peut faire augmenter le prix du diesel

Le gouvernement a toujours plus de raisons de lancer un nouveau taux qui pourra augmenter le prix du diesel. Que ce soit pour des raisons économiques, ou pour des causes écologiques, la vérité  est que le prix du diesel devrait changer très bientôt.

Une nouvelle taxe du gouvernement peut faire augmenter le prix du diesel
Hausse du prix du diesel en raison d'une meilleure économie et de plus de conscience écologique

Le gouvernement a récemment parlé de l'éventualité de mettre une nouvelle taxe qui augmentera le prix du diesel.

 

La décision de créer une nouvelle taxe et d’augmenter le prix du diesel a été conçue pour trois raisons distinctes :

 

  • Récupérer 3 milliards d'euros d'ici 2016 afin de financer la compétitivité et l'emploi
  • Encourager les consommateurs du diesel à adopter des attitudes plus écologiques
  • Diminuer l'écart de prix entre l'essence et le diesel et  rééquilibrer les fiscalités

Le taux que le gouvernement veux mettre en œuvre augmentera le prix du de diesel, 2 centimes par litre, à chaque année, jusqu’à 2016, et apportera un peut plus d’équilibre entre le prix du diesel et le prix de l'essence. l’écart actuel est de 20 centimes para litre.

Une fois qu'il y a plus de 25 millions de voiture à diesel en France, soit 65% des voitures qui circulent, cela représentera un chiffre d'affaires très important.

Cependant, cette idées d'augmenter le prix du diesel n'est pas uniquement économique. Le gouvernement pense aussi aux questions écologique pour inciter les automobilistes à se séparer des voitures diesel, une fois qu'elles sont trop polluantes.

La ministre de l’Écologie Delphine Batho a elle même émit l'idée d'une "aide au remplacement des véhicules les plus émetteurs de particules par des véhicules peu polluants bénéficiant du bonus écologique".

"Il y a un vrai problème de santé publique sur le diesel", estime-t-elle. "Les véhicules anciens qui représentent 27% du parc automobile sont ceux qui émettent le plus de particules."

Cette idée pourra ainsi taxer le coût d'un combustible polluant et bénéficier ceux qui achètent des véhicules moins polluants, et soutenir ainsi le marché automobile français, qui est en chute.

Toutefois, aucune décision ne va être prise avant la publication des propositions du comité pour la fiscalité écologique. Les propositions doivent être attendue pour la fin du printemps, selon a indiqué la ministre de l’écologie.

Ce qui a déjà été annoncé, c'est que la hausse de la fiscalité sur le prix du diesel est "incontournable".

Continuer à lire