Allocation veuvage : quelles indemnités ?

Dans certains cas, il est possible de percevoir ce que l’on appelle l’allocation veuvage. Le point sur les modalités d’obtention de cette aide.

Allocation veuvage : quelles indemnités ?
Tout savoir sur l’allocation veuvage

L’allocation veuvage est une aide financière qui permet de venir en aide aux personnes les plus démunies venant de perdre leur conjoint. Toutefois, cette aide est attribuée sous certaines conditions, que nous allons détailler.



Comment percevoir l’allocation veuvage ?

 

Moins de 55 ans

Vous pouvez percevoir l’allocation veuvage si vous venez de perdre votre conjoint ou votre conjointe à condition que vous ne soyez pas âgé de plus de 55 ans. Au-delà de votre 55ème anniversaire, si vous êtes veuf ou veuve, vous devrez plutôt vous orienter vers une pension de réversion.


Des revenus plafonnés

Pour prétendre au versement de cette allocation, vous ne devrez pas dépasser un certain plafond de ressources, limité à 2 260,27 € par trimestre, soit 753,42 € par mois. À savoir que l’étude des revenus concerne la période des 3 derniers mois civils précédant votre demande.


Une durée minimale de cotisation

Afin d’espérer pouvoir en bénéficier, votre conjoint décédé doit avoir cotisé pendant au moins 3 mois auprès de l’assurance vieillesse au cours de l’année précédant la date de son décès.
 

Quel montant ?

Le montant de l’allocation veuvage s’élève à 602,73€ par mois.



Pendant combien de temps ?

Du moment que vous ne dépassez pas l’âge de 55 ans, vous pouvez la percevoir pendant une durée de 2 ans maximum.



Peut-on cumuler avec d’autres revenus ?

Vous pouvez cumuler le versement de l’allocation veuvage même en cas de formation rémunérée ou de reprise d’activité professionnelle, sous certaines conditions qu’il vous revient de vérifier auprès de la caisse de retraite concernée.

 

Comment faire la demande ?

Pour pouvoir l'obtenir, vous devez déposer votre demande auprès de la caisse du dernier lieu de travail de votre conjoint décédé. Pour cela, vous devez remplir le formulaire Cerfa qui est disponible sur le site de l’Assurance Retraite.

Attention toutefois, pour être recevable, votre demande doit être adressée dans les 2 ans qui suivent le 1er jour du mois du décès.

A lire aussi : 

Continuer à lire