Dans quel cas opter pour le crédit affecté ?

Avant d'opter pour un crédit affecté, mieux vaut s'assurer qu'il sera possible de fournir les justificatifs d'achat à la banque qui finance le projet.

Dans quel cas opter pour le crédit affecté ?
Le crédit affecté, une solution peu coûteuse mais qui peut être contraignante

Le crédit affecté est une forme particulière de prêt personnel. En optant pour cette formule, le crédit n’est octroyé que pour l’achat d’un bien spécifique. Si l’achat ne se fait pas, l’établissement de crédit n’accordera donc pas le prêt à son client. On ne peut donc pas utiliser la somme mise à disposition comme on le souhaite.

Le principe du crédit affecté

Crédit affecté ou crédit sans justificatif d’achat ?

Le prêt personnel peut être affecté ou non : s’il l’est, l’octroi du crédit est lié à l’objet du prêt et il est indispensable de fournir des devis et des factures à sa banque pour pouvoir bénéficier du prêt. Dans le cas contraire, s’il opte pour un prêt non affecté, le client peut utiliser l’argent prêté par la banque comme il le souhaite.

On utilise le plus souvent le crédit affecté pour l’achat d’un véhicule, pour réaliser des travaux ou pour tout autre achat d’un montant conséquent et facile à justifier.

Le crédit non affecté sera plutôt utilisé pour des loisirs (financer un projet, un voyage, achats d’objets, dépenses pour une occasion spécifique comme un mariage), pour tout ce qu’il est difficile de quantifier en fournissant un justificatif d’achat.

Le crédit affecté est accordé par la banque pour permettre au client d’acquérir un bien spécifique. Le montant du crédit est dans ce cas lié au prix du bien à acquérir.

Mise en place

Afin de pouvoir recevoir les fonds sur son compte bancaire, le client devra présenter une facture ou un devis à la banque. Ensuite, l’octroi du prêt se déroulera de manière classique : la banque mettra à disposition du client un capital déterminé. Le remboursement se fait par mensualités constantes, le taux d’intérêt est le plus souvent fixe.

On prendra soin de distinguer le crédit immobilier qui est certes affecté mais dont les règles diffèrent du crédit à la consommation.

La mise en place du crédit affecté est relativement rapide : le banquier commencera par étudier la demande et remettra au client une liste des différentes pièces justificatives à fournir, dont la facture ou le devis justifiant le prêt.

Suivant l’importance du montant demandé, le conseiller pourra être amené à traiter la demande en agence ou devra la confier à des analystes en charge de l’octroi des prêts.

Les avantages et inconvénients du crédit affecté

Avant tout bénéfique pour votre porte-monnaie

Contrairement au crédit non affecté, le coût du crédit à la consommation affecté est assez bas. Une constatation logique car la banque se rémunère en fonction du risque qu’elle prend. Dans le cas d’un prêt non affecté, elle ne sait pas à quoi sert l’argent prêté et elle a moins de garanties en cas de non-remboursement du crédit.

On note également un écart important entre les sommes maximum prêtées dans le cadre du crédit affecté et du prêt sans justificatif : il est évidemment possible d’emprunter beaucoup plus lorsque la banque sait à quoi les fonds empruntés vont servir.

Quelques limites : une mise en place moins souple

L’inconvénient du crédit affecté, c’est que tous les établissements de crédit demanderont des justificatifs d’achat. On ne peut donc pas emprunter plus que le prix du bien. De plus, la procédure est un peu plus contraignante pour l’emprunteur qui devra demander des devis ou des factures et présenter des justificatifs jusqu’à atteindre la somme qu’il demande à la banque.

Quelles sont les différentes alternatives au crédit affecté ?

Pour les personnes qui ne sont pas en mesure de fournir des justificatifs d’achat, il est bien sûr possible d’opter pour un crédit non affecté, sans objet. Une solution certes plus coûteuse mais qui est également plus souple.

On distingue principalement deux types de prêts non affectés : le crédit à la consommation classique qui fonctionne comme le crédit affecté (prêt d’un capital fixe, remboursement par mensualités constantes sur une durée définie par la capacité d’endettement de l’emprunteur) et le crédit renouvelable qui est une réserve d’argent disponible et que l’on peut utiliser à sa guide. Dans le deuxième cas, la réserve se reconstitue au fil des remboursements. Pour ceux qui ne redoutent pas de payer cher mais qui désirent avoir un maximum de flexibilité, souscrire à un crédit renouvelable peut également être une solution.

Contourner le système bancaire pour obtenir un crédit affecté

Si vous ne souhaitez pas passer par une banque il est toujours possible d’opter pour les crédits entre particuliers.

Si vous ne pouvez pas obtenir de crédit affecté en raison de votre situation financière et que vous en avez besoin pour des biens de première nécessité, les organisations caritatives et les caisses d’allocations familiales peuvent vous aider à trouver des solutions de financement adapté. On se tournera dans ce cas vers un crédit de la CAF ou vers un microcrédit social.

A lire aussi :