Investir sur un fonds en euros : avantages et risques

Les fonds en euros proposés par les contrats d’assurance-vie séduisent de nombreux épargnants. Ces placements sont-ils risqués ? Quels sont les forces et les faiblesses d’un fonds en euros ?

Investir sur un fonds en euros : avantages et risques
Définition, forces et faiblesses

Trouver le placement financier adapté à ses projets ainsi qu’à ses contraintes n’est pas toujours évident ! Le contrat d’assurance vie figure parmi les supports favoris des français, et pour cause, au-delà de sa fiscalité avantageuse, son contenu approche le sur-mesure tant il est possible de le moduler comme on le souhaite. Investir sur un fonds en euros est notamment une possibilité offerte par l’assurance vie. A quoi correspondent les placements sur fonds en euros ? Quels sont les avantages ? Les risques ?

Placement sur fonds en euros : qu’est-ce que c’est ?

Placer sur un contrat d’assurance vie : le choix du support

Lorsque l’on souhaite souscrire un contrat d’assurance vie, il faut généralement choisir ses supports de placement.

Deux grandes options sont possibles : le fonds en euros ou le placement en unités de compte.

À mi-chemin entre ces deux options, on trouve le contrat multisupports qui combine ces deux modalités de placements.

Le fonds en euros

Il s’agit d’un fonds de placement qui est géré par l’entreprise qui propose le support de placement (banque, assurance). Un gestionnaire de fonds décide des placements à effectuer avec l’argent versé par les souscripteurs, sans que ces derniers n’aient à intervenir.

L’objectif premier de ce produit financier consiste à sécuriser l’épargne placée. Les gestionnaires de fonds en euros ne cherchent pas à faire un record de performance quant au taux de rendement du placement mais tout simplement à préserver de l’inflation le capital qu’on leur a confié.

Chaque année, le capital placé produit des intérêts qui s’ajoutent à celui-ci.

A savoir : un contrat d’assurance vie peut contenir plusieurs supports différents de fonds en euros.

Les différents types de fonds en euros

Les fonds en euros renvoient à des catégories de supports qui peuvent être très différents.

Les fonds en euros traditionnels

Ceux-ci sont généralement fléchés vers des investissements très sécurisés (obligations par exemple)

Les fonds en euros diversifiés

Egalement appelés fonds en euros « opportunistes », ils sont investis dans différentes sphères (placements immobiliers, etc) en fonction des opportunités de rendements pressenties par les gestionnaires.

Les fonds en euros immobiliers

Comme leur nom l’indique, ces fonds sont fléchés vers des investissements immobiliers. Ce type d’investissements présente une meilleure rentabilité que les fonds en euros traditionnels.

Quels sont les avantages ?

Un placement sécurisé : la récupération de la mise initiale est garantie

Le principal avantage du fonds en euros est que c’est un placement plutôt sûr, contrairement aux placements en unités de comptes, pour lesquels le capital n’est pas garanti (ces sommes étant investies sur le marché boursier, elles restent volatiles).

Les épargnants prudents optent généralement pour des placements de cette nature, soit sur un support composé à 100% de fonds en euros, soit sur un contrat multisupport présentant une majeure partie de fond en euros.

Attention ! L’assurance de récupérer sa mise initiale s’entend après la déduction des frais de gestion associés au contrat.

Un placement disponible

Les placements sur fonds en euros présentent également l’avantage de rester disponibles. Le titulaire du contrat pourra effectuer des retraits, on parle de « rachats » dans le cadre des contrats d’assurance vie.

Les inconvénients du fonds en euros

Un rendement peu attractif

La contrepartie du niveau de risque moindre du fonds en euros est que son rendement reste faible (autour de 1,6% nets de frais de gestion en 2018) : un placement si peu risqué ne peut pas promettre des gains importants. Comme évoqué ci-dessous, la performance du taux de rendement n’est pas l’objectif des gestionnaires de ce type de fonds.

C’est pour cette raison que les personnes qui choisissent de souscrire une assurance vie dans le but de faire fructifier une partie de leur capital ne miseront pas tout sur le fonds euros et ajouteront une plus grande proportion d’unités de compte.

Un placement dangereux ?

La plupart des banques et des assurances garantissent le capital versé sur le fonds. En d’autres termes, il n’est théoriquement pas possible de perdre le moindre centime.

Seul un retrait massif des capitaux placés sur les fonds en euros pourrait mettre les fournisseurs en difficultés quant à la restitution du capital, l’incapacité à reverser les fonds resterait toutefois temporaire.

Focus sur le taux de rendement des fonds en euros

Le taux de rendement des fonds en euros sera communiqué chaque année par les assureurs. Cette obligation a été actée par la loi PACTE. Par ailleurs, avant toute souscription d’un contrat d’assurance vie, un document récapitule les taux de rendement des différents placements proposés de sorte que le client choisisse son support de façon éclairée.

Attention : les performances des placements sur les années antérieures ne préjugent pas de celles des échéances à venir mais donnent un bon indicateur. Un classement des taux de rendements de ces investissements est publié chaque année.

A savoir : pour optimiser le rendement de ses placements, il faut savoir que la loi PACTE donne au titulaires de contrats d’assurance vie la possibilité de transférer les fonds placés vers un nouveau contrat plus rentable proposé par le même fournisseur.

A lire aussi :