Livret jeune : taux, plafonds, fiscalité

Connaître les règles de fonctionnement du livret jeune et ses spécificités afin de choisir le placement le plus adapté à sa situation.

Livret jeune : taux, plafonds, fiscalité
Quelles sont les conditions pour ouvrir un livret jeune ?

Le livret jeune est un produit financier qui reste attractif pour les jeunes épargnants, et ce, même son plafond est très bas. Faisons le point sur le fonctionnement de ce compte épargne, ainsi que sur ses avantages pour les bénéficiaires.

Livret jeune : qu’est-ce que c’est ?

Le Livret jeune est un compte d’épargne destiné à une cible bien définie, comme son nom l’indique, les jeunes. Proposé par tous les établissements financiers, il peut être librement ouvert auprès de n’importe quelle banque et n’est pas conditionné par l’ouverture d’un compte courant. Le plafond du livret est faible, mais la rémunération est particulièrement attractive, ce qui en fait un produit intéressant pour les jeunes.

Ce produit financier est un levier intéressant pour les établissements bancaires, car il permet de toucher une clientèle qui sera susceptible de souscrire, dans un second temps, des prestations plus larges, notamment après l’entrée dans la vie active.

Ouvrir un livret jeune : quelles sont les conditions ?

Condition liée à l’âge

Le livret jeune est un type de placement dont l’ouverture est soumise à une condition d’âge. Pour ouvrir un livret jeune, il faut ainsi impérativement avoir entre 12 et 25 ans.

Condition limitative liée à l’ouverture du livret jeune

Un seul compte de ce type est autorisé par personne : on ne peut donc pas ouvrir un livret jeune dans une banque si l’on en possède déjà dans ce même établissement ou chez un concurrent.

Il est possible cependant de cumuler Livret jeune et autres livrets d’épargne (LEP, CEL, PEL, etc.).

Quel taux d’intérêt ?

Taux de rémunération

Si toutes les banques proposent un livret jeune, les conditions commerciales peuvent varier suivant les établissements.

La loi impose un taux de rémunération du placement supérieur à 0,75 % (qui correspond par ailleurs au taux du Livret A). Ce taux d’intérêt est net d’impôts, c’est-à-dire que les sommes générées par ce placement ne sont soumises ni à l’impôt sur le revenu ni aux prélèvements sociaux.

En pratique, pour rendre ce compte attractif, les taux proposés tournent généralement autour de 2 %. Ainsi, le Crédit Mutuel propose un Livret jeune rémunéré à hauteur de 1,75%, la BNP Paribas à 2% comme la Société Générale.

Il faut savoir également que les banques proposent généralement des primes à l’ouverture d’un compte Livret Jeune (entre 15 et 20 €) pour rendre l’épargne encore plus attractive.

Calcul des intérêts

Les intérêts sont calculés par quinzaine, les sommes versées entre le 1er et le 15 de chaque mois généreront des intérêts à partir du 16 et l’argent versé du 16 au 31 produira des intérêts à partir du 1er jour du mois suivant. Les sommes qui seront déposées sur le livret jeune devront y rester au moins une quinzaine complète pour générer des intérêts sur la quinzaine suivante.

Déposer et retirer de l’argent sur son livret jeune

Déposer de l’argent

Il n’y a aucune obligation concernant le montant ou la fréquence des dépôts sur un livret jeune. La plupart des établissements imposent seulement un montant minimum à l’ouverture, le plus souvent 30 €. Suivant les banques, le capital minimum à conserver sur le livret peut varier mais ce seuil est souvent compris entre 10 et 30 €.

Il faut savoir que le montant maximal pouvant être affecté sur ce livret est plafonné à 1 600 € hors intérêts capitalisés, qui peuvent déclencher le dépassement de ce plafond.

Retirer de l’argent

Les retraits peuvent être effectués n’importe quand, au guichet ou via une carte de retrait selon les formules proposées par la banque. Le compte ne pourra être débiteur, le jeune devra donc apprendre à gérer son épargne sans utiliser la souplesse du découvert.

Clôturer son livret

Le livret jeune sera automatiquement clôturé par la banque le 31 décembre qui suivra le 25ème anniversaire du titulaire du compte.

Le capital et la somme des intérêts pour la dernière année seront versés sur un autre compte du même établissement ou pourront être virés sur un compte détenu dans une autre banque, à condition de fournir un relevé d’identité bancaire au conseiller.

Suite à cette clôture, mais également en parallèle de ce placement, le jeune pourra souscrire à d’autres livrets d’épargne comme le livret d’épargne populaire (LEP), le livret de développement durable et solidaire (LDDS), ou commencer à préparer ses projets ultérieurs, via la souscription d’un Compte Epargne Logement (CEL) ou d’un Plan Epargne Logement (PEL).

A lire aussi :