Ouvrir un compte en Suisse : comment ça marche ?

Expatriés, ou travailleurs transfrontaliers, vous êtes nombreux à vouloir ouvrir un compte en Suisse. Alors, comment s'y prendre ?

Ouvrir un compte en Suisse : comment ça marche ?
Toutes les infos pour ouvrir un compte en Suisse pour un étranger

Avant d’ouvrir un compte bancaire en Suisse, il est bon de se préparer pour anticiper. Quand il s’agit d’argent, il est plutôt recommandé de bien se renseigner. D’autant plus que les banques ne vous faciliteront pas la tâche avec des offres difficilement comparables. Le problème auquel vous allez être confrontés est bien celui de la transparence. Voici les informations primordiales à connaitre avant de vous lancer.

Ouvrir un compte en Suisse : quels avantages ?

  • Le plus connu : l’anonymat et le respect du secret bancaire à l’exception d’activités criminelles suspectées ou lorsque il y a faux dans les titres pour éviter l’évasion fiscale. Cet avantage vous coûtera plus cher car il s’agira d’ouvrir un compte spécial : un compte “numéroté”
  • Une économie stable, le franc est une des monnaies les plus sûres
  • Des services d’investissement très sophistiqués
  • Votre dépôt d’épargne garanti : à 100 % pour les dépôts inférieurs ou égaux à 100 000 CHF, par les versements du dividende de liquidation pour les dépôts supérieurs à 100 000 CHF
  • Sécurité en cas de faillite d’une banque suisse : vos investissements seront intégralement remboursés.

Ouvrir un compte en Suisse en ligne

La banque UBS propose l’ouverture d’un compte en ligne, assez pratique.

Bien qu’il soit plus facile de créer un compte lorsque vous êtes sur place, il est aussi possible de gérer cela à distance. Mais préparez-vous à avoir une belle pile de papiers à envoyer par la poste, à moins que la banque ait un partenariat avec d’autres banques en France, à ce moment-là, vous avez la possibilité d’apporter les documents dans cette agence.

Certaines banques acceptent un représentant pour vous aider à l’ouverture.

Gardez à l’esprit que votre compte ne sera actif que deux à quatre semaines après son ouverture, le temps que les documents soient authentifiés.

Quelles sont les conditions ?

Les documents à fournir varient selon les banques cependant attendez-vous à fournir :

Un dépôt initial de 1 000 € sera demandé par la plupart des banques après l’ouverture de votre compte. Les retraits sont limités de 20 000 à 100 000 francs par semestre.

Pour les non-résidents

  • On pourra vous demander vos revenus et le versement d’un acompte sur votre compte.
  • Pensez à faire votre déclaration fiscale
  • Pensez à demander la langue française pour communiquer avec la banque, car la Suisse a 4 langages officiels.

Déclaration fiscale pour les non-résidents

Attention, si vous ouvrez un compte en Suisse ou dans un autre pays de l’Union européenne, il faudra informer l’administration fiscale lorsque vous remplirez votre déclaration d’impôts.

L’article 1649-A du Code général des impôts est explicite : “les contribuables sont tenus de déclarer sur leur feuille d’imposition « les références des comptes ouverts, utilisés ou clos à l’étranger ».

Les banques suisses vérifieront d’où proviennent vos fonds et dans certains cas, vous devrez signer un document, attestant que vous payer bien les impôts du pays d’où les fonds proviennent.

Comment choisir une banque suisse ?

Il existe plus de 250 banques en Suisse. Alors, comment choisir ?

1. Définissez vos besoins

Comme en France, les banques disposent de différents services : compte d’épargne, gestion de compte courant, gestion de patrimoine, capital risque, compte en ligne, dépôt de salaires direct, hypothèque et taux d’intérêt… De la même façon, les tarifs varient énormément.

2. Renseignez-vous sur les tarifs

Des frais sont appliqués pour chaque service. Il est important de rester attentif à ceux-ci, pour éviter les surprises sur les frais additionnels et commission. De plus, si vous êtes domicilié à l’étranger, il est possible que les tarifs soient plus élevés.

Si vous possédez un compte d’épargne dans la même banque ou faites un crédit, il est possible que vous ne payiez pas de frais additionnels.

Renseignez-vous bien auprès de votre conseiller pour comparer les offres.

Si vous êtes transfrontalier, surveillez bien vos frais bancaires et le taux de change lors des transferts d’argent, vous économiserez bien plus que vous n’imaginez. Des opérateurs spécialisés comme Transferwise ou Currency solution pour transférer votre argent sur un compte à l’étranger vous feront économiser beaucoup ! 

3. Comparez les banques

Avec les plus de 250 banques, oui, il peut être difficile de s’y retrouver, d’autant plus que le système bancaire suisse est un peu différent :

Il existe les banques cantonales (régionale) ou nationales.

Les banques cantonales gèrent seulement les comptes des résidents du canton ce qui veut dire que vous devrez changer de banque si vous déménagez ou vous adressez à une banque nationale si vous résidez hors de Suisse.

Si vous vous déplacez souvent, les banques nationales sont celles qu’il vous faut. Les principales sont les suivantes :

  • La poste suisse
    • Possède un large panel d’offres intéressantes
    • Propose des comptes gratuits pour les étudiants avec des taux d’intérêt préférentiels
    • Des comptes avec différentes devises
  • UBS
    • Comme BCV, UBS sont unes des seules à ne pas imposer de frais supplémentaires pour les travailleurs transfrontaliers.
    • Banques nationale disponible en plusieurs langues sur son site
    • Un site pratique et agréable
  • Le crédit suisse
    • Banque mondiale
    • Nouveau service «Online Relationship Onboarding» qui permet d’ouvrir un compte en ligne ( réservé aux particuliers résidents en Suisse)
    • Calculateur en ligne de budget
    • Accompagnement par conseiller privé.
    • Large palette de produits : produits bancaires, produits de placement, de prévoyance, d’hypothèques, leasing et crédit.

 

Comment rapatrier votre argent de la Suisse ?

La plupart des gens ne sont pas au courant de ce qu’ils perdent dans le change de devise, opéré par les banques. La transparence sur les frais dans ce marché laisse à désirer…

En effet, en plus des frais de transfert, les banques et certains opérateurs spécialisés appliquent leur propre taux de change, bien entendu plus élevé que le taux réel…

Les sommes prélevées par les banques ou certains opérateurs sur le taux de change sont énormes (entre 5 et 10 %).

Des opérateurs spécialisés dans le transfert d’argent se sont multipliés ces dernières années. La meilleure solution pour transférer à moindre frais reste de les comparer.

L’opérateur Transferwise est un de ceux qui mise sur une transparence totale et des frais raisonnables. Seuls des frais de transfert vous seront demandés, et c’est le taux de change réel qui est utilisé !

A lire aussi :