PEA Assurance : fonctionnement et avantages

Tout ce qu'il faut savoir sur le fonctionnement et les atouts du PEA Assurance pour optimiser la gestion de ses placements.

PEA Assurance : fonctionnement et avantages
Un placement souple et rentable

Moins connu que le PEA bancaire, le PEA Assurance n’en est pas moins intéressant, bien au contraire ! Performant pour gérer un portefeuille en actions, le PEA présente des atouts supplémentaires dans sa version assurance.

PEA Assurance : qu’est-ce que c’est ?

Le plan d’épargne en actions (PEA) est une enveloppe fiscale qui permet d’optimiser ses placements financiers en les investissant en bourse. De nombreux épargnants choisissent ce support qui reste attractif d’un point de vue fiscal, échappant aux réformes successives sur la fiscalité des revenus des capitaux mobiliers.

Le PEA peut prendre la forme d’un contrat de nature bancaire (PEA Bancaire), mais également d’un contrat d’assurance (PEA assurance).

Spécificités du PEA Assurance : comparatif avec le PEA Bancaire

Le contrat en lui-même

Un PEA Assurance est souscrit auprès d’une compagnie d’assurances. Il s’agit d’un contrat dit « de capitalisation ».

L’épargnant ne pourra souscrire des actions de façon directe, comme c’est le cas pour le PEA bancaire. Les fonds sont en effet investis en OPCVM qui détiennent au moins 75% de titres européens.

Le plus du PEA assurance est qu’il articule les atouts du PEA bancaire avec ceux du contrat d’assurance vie. Ainsi par exemple, lors du décès de l’épargnant, le contrat perdure et est transmis à ses héritiers.

La fiscalité

La fiscalité du PEA Assurance est identique à celle du PEA Bancaire. Utiliser ce type de support est recommandé pour les placements à longs termes (au moins 8 ans) pour conserver les atouts fiscaux.

Les gains seront ainsi exonérés d’impôt sur le revenu dès le 5ème anniversaire du plan.

Des prélèvements sociaux seront néanmoins à acquitter. Pour les PEA ouverts jusqu’au 31 décembre 2017, le taux de prélèvement appliqué aux sommes gagnées correspond à celui en vigueur l’année des gains. La loi de finances 2018 a fait évolué ce régime pour les PEA ouverts à compter du 1er janvier 2018 : les prélèvements sociaux appliqués seront désormais calculés au taux en vigueur l’année du retrait des fonds (ce qui est moins intéressant pour le souscripteur du plan, étant donné que ces prélèvements sont rarement revus à la baisse : 15,5% jusqu’au 31 décembre 2018, mais 17,2 depuis le 1er janvier 2018 suite à la hausse de la CSG CRDS).

Des atouts qui font la différence

L’avance depuis le PEA Assurance

En cas de besoin de liquidités financières sans avoir à recourir au crédit bancaire, il est possible de demander une avance depuis le PEA assurance. Cette avance ne sera pas assimilée à un retrait mais à un prêt que le souscripteur devra rembourser. Un atout qui reste toutefois non négligeable car il permet de bénéficier des avantages fiscaux du PEA et de la souplesse d’un argent disponible !

La possibilité de convertir le PEA Assurance en rente viagère

A compter du 8ème anniversaire du plan, il est possible de demander sa transformation en rente viagère.

Attention ! La transformation en rente viagère ne pourra intervenir que sur la totalité des fonds du PEA. Un maintien partiel du contrat de capitalisation ne sera par conséquent pas possible.

Transfert PEA Bancaire vers PEA Assurance

Pour conserver les atouts fiscaux d’un PEA Bancaire et profiter des avantages du PEA Assurances, il est possible de transférer les fonds du premier vers le second.

Comme pour la conversion en rente viagère, cette opération ne pourra se faire que sur l’intégralité du plan. Des frais de transfert seront appliqués à cette opération. Il convient de se renseigner préalablement.

Les PEA Assurances les plus intéressants

La performance du PEA Assurance dépend essentiellement du rendement des fonds placés en bourse, mais également des frais qui sont associés à cette opération.

Sollicitation d’un intermédiaire

Si le souscripteur passe par un courtier ou un gestionnaire de patrimoine par exemple, ce dernier prendra automatiquement une commission qui impactera directement la rentabilité du placement à court terme. Il est toutefois recommandé de se rapprocher des professionnels en la matière pour optimiser ses investissements, le coût de la prestation de l’intermédiaire sera amorti dès lors que le contrat choisi est rentable.

Frais de gestion

Par ailleurs, comme pour tout produit financier, seront facturés des frais de gestion. Ici encore, ces montants devront être pris en compte dans la comparaison des supports proposés. Ils varient d’un contrat à l’autre en fonction des opérations effectuées sur le compte.

Les meilleurs PEA Assurance

Si l’on s’en tient à la seule question du rendement des fonds placés, les placements via Suravenir, Generali et Allianz présentent des taux compris entre 2,80 et 3,60%.

Avant de souscrire un PEA Assurance, il est possible de consulter en ligne les bilans des différents contrats sur les exercices antérieurs. Cela permet d’avoir une idée de la rentabilité sur le marché.

A lire aussi :