TAEG : définition, utilisation, calcul

Lorsque vous êtes amenés à souscrire un crédit, il faut faire attention au TAEG. Mais qu'est-ce que c'est ? Comment se calcule-t-il ? Explications.

TAEG : définition, utilisation, calcul
Un indicateur pour comparer le coût des crédits

Quand on parle de crédit, il est automatiquement question de TAEG. Pour bien comprendre le coût d’un emprunt, pour négocier efficacement et comparer, il est important de connaître cette notion.

Le TAEG, qu’est-ce que c’est ?

Le TAEG est le Taux Annuel Effectif Global. Il correspond au taux d’intérêt fixé par les banques et les organismes de crédit. Il sert à évaluer le coût total d’un crédit immobilier ou bien d’un crédit à la consommation.

Il s’agit du taux intégrant tous les frais liés au crédit, incluant les frais de dossiers, commissions prises par l’établissement de prêt, assurances incluses dans le prêt lorsque la banque exige la souscription d’une assurance emprunteur, etc.

Grâce à ce taux, le particulier peut :

  • Évaluer le coût réel de l’emprunt
  • Comparer les différentes propositions des organismes de crédit
  • Déterminer si le taux accordé n’excède par le taux d’usure, c’est à dire le taux maximum autorisé en fonction de la nature du crédit souscrit.

Ce taux doit obligatoirement être communiqué aux clients afin de leur donner une visibilité claire sur ce que leur coûte l’emprunt et ainsi éviter les publicités trompeuses, frais dissimulés, écart entre taux affiché attractif contrairement et réalité…

Pourquoi utiliser cet indicateur ?

Il s’agit d’un indicateur commun à toutes les banques : comme cette forme de calcul est identique pour tous les organismes de crédit, les résultats seront facilement comparables.

La mention de cette information est obligatoire : en cas de crédit, l’organisme financier est dans l’obligation d’informer le consommateur de ce taux

Le mode de calcul du TAEG

Le TAEG est fixé par chaque établissement de crédit. Pour un produit financier identique, les taux varient ainsi sensiblement bien que sa décomposition suive le même principe.

Ce taux intègre en effet :

  • le taux nominatif, également connu sous le nom de taux de base
  • les frais divers tels que les commissions, les frais de dossier, les frais d’inscription
  • les coûts des assurances lorsqu’il est obligatoire d’en souscrire une.

TAEG ou TEG : quelle est la différence ?

Il se distingue du TEG (Taux effectif global) car ce dernier est abordé sur une base annuelle. Le TEG intègre le taux d’intérêt, les frais de garantie, les frais de dossier et d’inscription et les coûts d’assurance lorsqu’il faut en souscrire une. Jusqu’en septembre 2016, le TEG servait plutôt à comparer les crédits immobiliers, et le TAEG les crédits à la consommation, mais depuis lors, on n’utilise plus que le TAEG afin de répondre aux nouvelles normes européennes. En 2018, c’est le mode de calcul pour les taux qui est le plus répandu.

TAEA et TAEG

Le TAEA (taux annuel effectif d’assurance) suit le même principe : un taux unique, normalisé, permettant de comparer plus facilement les différentes offres d’assurance. Le TAEA s’applique aux assurances emprunteur. Pour le calculer, il faut partir du TAEG. TAEA = TAEG avec assurance – TAEG hors assurance.

Le Taux Annuel Effectif Global en pratique

Lors de l’étude des différentes offres de crédits transmises par les banques, pour comparer les devis de façon exhaustive et fiable, il faut s’assurer que les taux mentionnés soient exprimés sous la forme du TAEG. Seul ce taux correspond au coût réel, global et final du crédit. C’est donc un indicateur commun essentiel.

Toute autre mention est susceptible d’être majorée par des frais non précisés de façon expresse.

Aller plus loin que le taux

Même si le TAEG est un excellent indicateur, la comparaison des offres de crédits ne peut se limiter à ce seul taux. En effet, pour comparer les offres de façon affinée doivent être pris en compte :

Le coût du crédit : ce coût est normalement chiffré dans les offres de prêt afin que l’on puisse comparer rapidement les différents prêts.

Les caractéristiques du crédit : vous ne pouvez comparer que deux types de prêts identiques. Un prêt affecté coûtera toujours moins cher qu’un prêt non affecté, il faut donc comparer les taux sur des crédits aux conditions rigoureusement identiques.

Ses modalités de remboursement : si des facilités sont accordées à l’emprunteur au niveau du mode de remboursement (différé, possibilité de reporter certaines mensualités, etc.) le taux pourra varier par rapport à une offre de crédit classique.

Les garanties de l’assurance : dans le TAEG, l’assurance est incluse lorsqu’elle est obligatoire. Mais suivant les banques, les conditions de cette assurance peuvent varier légèrement : un autre élément qui pourrait expliquer une variation de taux.

Comment trouver le meilleur TAEG ?

Pour bien faire votre choix, optez pour un site de comparaison qui, en plus du TAEG, vous permettra de connaître l’ensemble des caractéristiques de l’emprunt que vous envisagez de souscrire. Dans un second temps, prenez rendez-vous avec un établissement bancaire pour adapter les offres à votre situation personnelle (notamment en ce qui concerne le volet de l’assurance).

A lire aussi :