Ida Macondo
Ida Macondo
23 Juil, 2017 - 10:34
Devenir orthophoniste : formation et salaire

Devenir orthophoniste : formation et salaire

Ida Macondo

Vous souhaitez devenir orthophoniste ? Voici toutes les informations qu’il vous faut pour accéder au métier : formations, stages, salaires,…

L’article continue en dessous de cette annonce

Quelle formation faut-il suivre pour devenir orthophoniste ? Qu’en est-il des débouchés ? Zoom sur ce métier passionnant.

Le métier d’orthophoniste

Ce professionnel de la santé a pour but de repérer, traiter et prévenir les troubles du langage, de la parole et de la voix. Il peut s’agir de défauts de prononciation tels la dyslexie, le bégaiement, ou encore le zozotement, mais aussi des troubles liés au retard du langage ou de la communication écrite.

Il travaille avec des enfants, souvent des écoliers ou des jeunes patients atteints de surdité, mais aussi des adultes, notamment après une intervention chirurgicale, un accident ou un traumatisme.

Qualités requises

Pour devenir orthophoniste, il faut être dynamique et être doté d’un excellent sens du contact, de l’écoute et des relations humaines. Le professionnel doit également faire preuve de patience, d’empathie, de compréhension et d’adaptabilité.

Enfin, il doit se tenir informé tout le long de sa vie sur le métier, les procédés, la recherche dans sa spécialité, afin que ses connaissances soient toujours à jour.

Les formations pour devenir orthophoniste

Pour devenir orthophoniste, il faut obtenir le certificat de capacité d’orthophoniste, le CCO. Il est délivré au bout de 5 ans de formation, dans une école spécialisée rattachée à une UFR de médecine. Les études en orthophonie ont donc lieu à l’université et les étudiants peuvent bénéficier de services tels que le CROUS, etc.

Pour intégrer la formation, les candidats doivent réussir un examen d’entrée qui comprend les sujets suivants :

  • Maîtrise du langage (QCM d’1h30)
  • Logique (30mn)
  • Culture générale (QCM-30mn)
  • Résumé de texte (45mn)
  • Dictée écrite (30mn)
  • Entretien personnel et de motivation face à 2 orthophonistes (45 mn)

Les concours varient selon les écoles néanmoins la logique, la maîtrise du langage la culture générale et l’expression orale sont souvent testés. On compte également un entretien avec un jury souvent composé d’au moins un orthophoniste.

L’article continue en dessous de cette annonce

Une excellente maîtrise de la langue française est demandée. Ainsi, les titulaires d’un baccalauréat littéraire sont encouragés à postuler.

Il est possible de préparer le concours en suivant une formation d’un an, auprès d’un organisme. De nombreux candidats choisissent cette option.

Le concours est difficile. Selon le CIDJ, on compte seulement 5 à 10 % de reçus !

La formation comprend les matières suivantes :

  • Sciences humaines et sociales
  • Sciences biomédicales
  • Sciences physiques et techniques
  • Orthophonie : la profession
  • Pratiques professionnelles
  • Formation à la pratique clinique
  • Recherche en orthophonie
  • Compétences transversales
  • Santé publique
  • Séminaires professionnels

Les stages

2 040 heures de stage sont compris et ils commencent à partir du 2ème semestre. Ils peuvent être effectués :

  • auprès de personnes âgées,
  • au sein d’un centre hospitalier
  • auprès d’un orthophoniste libéral
  • etc.

Le mémoire

Les étudiants doivent également rédiger un mémoire à la fin de leur cursus. Ils peuvent travailler sur cela durant les trois derniers semestres de leurs études.

Qu’en est-il des salaires et de la carrière des orthophonistes ?

Salaires et évolutions

Vous pouvez devenir orthophoniste et travailler en qualité de salarié, dans le secteur public ou privé, ou encore en tant qu’indépendant. En effet, selon le CIDJ, 8 spécialistes sur 10 sont des libéraux.

L’article continue en dessous de cette annonce

Dans tous les cas, les orthophonistes travaillent étroitement avec d’autres professionnels de la santé ou du paramédical tels que les infirmiers, les masseurs-kinésithérapeutes ou encore les éducateurs spécialisés.

Ils peuvent évoluer au sein de centres de protection maternelle et infantile (PMI), crèches, centre médico-psychologiques…

Regardant les salaires, le JDD indique que les orthophonistes gagnent 2 351 € nets par mois en France. Le CIDJ nous apprend cependant qu’un débutant touche en moyenne 1 600 € brut par mois et qu’un libéral gagne 2 300 € par mois. Les honoraires sont fixés par convention entre les spécialistes et les caisses d’assurance-maladie.

Pour ce qui est des évolutions, au bout de 5 ans d’expérience, un orthophoniste peut préparer le diplôme de cadre de santé, en une année. Il peut également se spécialiser (traitement des surdités…).

A lire aussi :

Share Tweet Pin Email WhatsApp