Helder Santos
Helder Santos
04 Jan, 2017 - 11:03
Le freinage automatique bientôt obligatoire ?

Le freinage automatique bientôt obligatoire ?

Helder Santos

Le freinage automatique devrait être présent sur tous les véhicules à l’avenir. On vous en dit plus par ici.

L’article continue en dessous de cette annonce

Le freinage automatique de série dans toutes les nouvelles voitures est l’une des dernières préconisations de la Commission européenne relative à la sécurité routière.

Sa mise en place n’est pas encore obligatoire pour les constructeurs, mais cela devrait arriver prochainement. L’institution gouvernante basée à Bruxelles souhaite créer un futur règlement européen concernant la protection des véhicules et des piétons. Cette possible mesure promet également la présence systématique d’autres aides à la conduite.

Freinage automatique : le début d’une réglementation européenne ? 

Comment ça marche ?

Le freinage automatique d’urgence est un dispositif qui permet au véhicule de freiner tout seul et rapidement lorsqu’il détecte un élément présentant un risque de choc immédiat.

Avec un radar intégré, ce système contrôle l’intervalle entre le véhicule et l’obstacle le plus proche (généralement une voiture). Si cet écart diminue de plus en plus et qu’il n’observe aucune correction de trajectoire de la part du conducteur, il l’avertira de façon visuelle et sonore dans un premier temps. Si dans un deuxième temps, le chauffeur ne réagit pas, le freinage automatique s’engage plus ou moins rapidement selon la distance entre l’automobile et l’obstacle. Dans le cas où il n’évite pas la collision, la vitesse sera néanmoins réduite et le choc moins intense.

Pourquoi ?

Outre la possibilité d’avoir un règlement européen avec de nouvelles bases, cette recommandation a été faite aussi en raison du laxisme et des risques pris par de nombreux conducteurs. En effet, la plupart ont une tendance à être distraits par leurs smartphones ou les écrans présents dans l’habitacle. Cette perte d’attention engendre un manque de vigilance en ce qui concerne les distances de sécurité et la possible arrivée subite d’un obstacle.

Nouvelles mesures

La Commission européenne veut résoudre d’autres problèmes de sécurité routière en demandant aux constructeurs la présence systématique de différentes aides à la conduite dans toutes leurs prochaines voitures. Elle a déjà commencé avec le bouton d’appel d’urgence « e-Call ». Une réglementation européenne déjà sortie impose dès 2018 l’ajout de ce bouton. Cette fonctionnalité sert à lancer un message de détresse en cas d’accident.

En plus des deux dispositifs cités, pourrait être obligatoire la présence :

  • De l’aide au maintien de trajectoire,
  • Du détecteur de somnolence,
  • Du déclenchement automatique des feux de détresse s’il y a freinage d’urgence,
  • Du contrôle de la pression de pneus.

Quelles conséquences ?

Actuellement, la majorité de ces équipements sont optionnels, on pourrait donc craindre à l’avenir une augmentation du prix des véhicules de la part des constructeurs afin de compenser ces nouvelles obligations.

L’article continue en dessous de cette annonce

A lire aussi :