Eric Lemattre
Eric Lemattre
22 Août, 2018 - 12:01
Comment passer son permis de conduire rapidement ?

Comment passer son permis de conduire rapidement ?

Eric Lemattre

Il est tout à fait possible de passer son permis de conduire plus rapidement ! Nos astuces vous aideront à accélérer la procédure et à obtenir votre permis.

Il faut dire ce qui est, passer son permis de conduire est devenu particulièrement long et difficile en France. Non seulement un candidat sur deux n’obtient pas le bout de papier du premier coup, mais en plus de cela, il faut compter en moyenne quatre mois d’attente après un échec pour retenter sa chance.

Mais pas de panique ! Aujourd’hui, on vous propose quatre astuces pour passer votre permis à la vitesse grand V !

Comment passer plus rapidement son permis ?

1. Passer son permis dans une autre région

Les délais d’attente ne sont pas les mêmes suivant que vous vivez en région parisienne ou dans les Pyrénées-Orientales ! Eh oui, à titre d’exemple, passer son permis dans le Gard est deux fois plus rapide qu’à Paris. De plus, les chances d’obtenir le précieux sésame sont aussi deux fois plus grandes.

Aussi, pourquoi ne pas passer l’examen en dehors de votre département de résidence ? En passant son permis dans une région limitrophe, on peut bel et bien augmenter ses chances de le décrocher.

2. Aller voir du côté de l’étranger

Certes, se rendre à l’autre bout du monde pour passer son permis est tout sauf rentable. Mais si vous devez vous installer à l’étranger pour une période plus ou moins longue, autant en profiter pour le passer sur place. Cela est souvent moins cher, et plus rapide !

Il faut savoir que tout permis de conduire délivré en Europe est reconnu en France. De plus, si vous l’obtenez en dehors de l’Union européenne, il vous suffira tout simplement de lancer une procédure de traduction de votre permis afin qu’il soit reconnu par les autorités.

Plus d’infos : Passer son permis à l’étranger : ce qu’il faut savoir

3. S’intéresser au taux de succès de son auto-école

De manière générale, il vaut mieux fuir les auto-écoles dont le taux de réussite n’est affiché sur aucune vitrine. Si l’établissement qui vous entraîne à l’examen du permis de conduire ne se vante pas de son succès, c’est que vous avez certainement du souci à vous faire…

Dans tous les cas, le taux de réussite d’une auto-école est un très bon indicateur : il vous dira notamment combien de temps vous devrez attendre avant de passer l’épreuve. De plus, sachez que plus une école de conduite présente un candidat pour la deuxième fois, plus le temps d’attente est long ! Autant privilégier les écoles réputées donc !

4. Ne pas se présenter à l’examen en été

Pour passer son permis de conduire plus rapidement, il vaut mieux éviter de tenter l’épreuve en été. Pourquoi ? Parce que la majorité des inspecteurs sont en vacances. La période allant de juillet à août n’est pas très propice à l’obtention du permis de conduire. Par exemple, les statistiques montrent qu’il est préférable de le passer en hiver !

5. Opter pour la conduite accompagnée

La conduite sous l’oeil attentif d’un adulte, ou conduite accompagnée, reste l’un des meilleurs moyens de prétendre rapidement à l’obtention du précieux sésame. Plus vite vous tiendrez le volant entre vos mains, plus à l’aise vous serez le jour de l’examen final. Si vous n’avez pas eu l’opportunité de bénéficier de la conduite accompagnée à l’âge de vos 16 ans, tentez la conduite dite « supervisée ». Pour ce faire, vous devez être âgé de 18 ans et avoir réussi l’examen du code.

La conduite supervisée se fait avec l’accord de l’assureur chez qui le véhicule est enregistré. Les séances de conduite ont alors lieu avec un accompagnateur, qui n’est pas un membre de la famille du candidat. Les chances de réussir l’examen de conduite rapidement sont plus élevées en utilisant ce moyen.

6. Faire la conduite en même temps que le code

Eh oui, faire la conduite en même temps que le code pour avoir son permis de conduire rapidement est possible ! On n’y songe pas instantanément au premier abord, et pourtant, il n’y a absolument rien qui interdit le candidat de suivre les cours de code et de conduire en même temps. En faisant les deux, il va deux fois plus vite dans la procédure, optimise son temps et peut-être même son argent. De plus, il est quelque part logique de passer le code et la conduite de manière simultanée car les deux sont complémentaires.

Toutefois, étant donné que l’examen du code de la route a lieu avant celui de la conduite, il est recommandé de prévoir plus d’heures de conduite pour ne pas perdre la main durant la période de creux entre les deux examens. Lors de l’inscription auprès de l’auto-école, assurez-vous de souscrire un forfait de conduite supérieur aux vingt heures obligatoires. Ainsi, votre maîtrise sera totale le jour de l’examen final.

7. Réviser son code à fond pour réussir du premier coup

Quand on échoue ses examens du code de la route, les délais d’obtention du permis de conduire rallongent. Il est donc nécessaire de tout donner pour valider l’examen du code de la route du premier coup. Mettez toutes les chances de votre côté et en cas de succès, vous serez peut-être l’un des premiers à décrocher votre permis de conduire. Révisez votre code de la route correctement, faites-vous aider d’un adulte, réalisez des simulations en conditions réelles, entraînez-vous sur des sites qui proposent des exercices de code. Si vous êtes bien préparé, il n’y aucune raison que vous n’y arriviez pas !

A lire aussi :