Eric Lemattre
Eric Lemattre
13 Mar, 2017 - 11:10
Renault ZOE e-sport : la citadine électrique surboostée

Renault ZOE e-sport : la citadine électrique surboostée

Eric Lemattre

Présentée au Salon de Genève, la nouvelle citadine électrique de Renault, la ZOE e-sport, présente des performances incroyables.

La surprise électronique tant promis par Renault au Salon de Genève, c’était donc cela : la ZOE e-sport, un concept-car qui ne fait pas dans la demi-mesure.

Logiquement inspirée de la Formule E et développée par les constructeurs de la ZOE originelle, cette citadine du futur affiche des performances hors normes. Nous avons eu la chance inouïe de tester ce véhicule en exclusivité. Voilà nos impressions !

ZOE e-sport : elle en a sous le capot !

La Renault ZOE e-sport dissimule deux moteurs électriques capables de développer jusqu’à 460 ch. Son poids total est de 1,4 tonne, batteries inclues. Le nouveau concept-car du constructeur français peut passer de 0 à 100 km/h en seulement 3,2 secondes. La vitesse maximale peut être atteinte en à peine 10 secondes même si elle est pondérée à 210 km/h.

En ce qui concerne l’autonomie du véhicule, nous n’avons pas véritablement d’information. Mais peut-on vraiment parler d’autonomie pour un concept-car de la sorte ?

Une citadine visuellement attrayante

Pour atteindre un tel niveau de performance, le constructeur a posé le concept-car sur un châssis en acier cylindrique produit par TORK Engineering et inspiré des véhicules que Renault Sport a embarqué dans la plupart des épreuves automobiles de côte ou sur glace.

On notera également que la garde-au-sol de la ZOE e-sport a été rabattue pour offrir une tenue de route plus confortable. Qui plus est, les suspensions avant et arrière, les roues de 50 centimètres avec des pneus épais et amortisseurs réglables « 4 voies » OHLINS contribuent au dynamisme du véhicule sur circuit.

Une carrosserie qui fait envie

Le nouveau concept-car de ZOE est doté d’une carrosserie en carbone. Il est donc très aérodynamique ! Il pourrait très bien occuper le premier rôle dans un film de science-fiction ! À l’intérieur, on remarquera ses fauteuils baquets RECARO, son volant à la forme de rectangle, son harnais de compétition.

Véhicule à la croisée des mondes et conçu pour les amateurs de sensations fortes, cette Renault ZOE version futuriste n’a eu aucun mal à faire sensation lors du salon suisse. Néanmoins, il y a peu de chance qu’une telle auto donne lieu à une production de série. À moins bien sûr que le constructeur au losange ne nous réserve d’autres surprises…

A lire aussi :