Eric Lemattre
Eric Lemattre
13 Juil, 2017 - 09:06
Retraite par répartition : comment ça fonctionne ?

Retraite par répartition : comment ça fonctionne ?

Eric Lemattre

La retraite par répartition est le système de retraite dominant en France. Il consiste à prélever des cotisations sur les revenus pour financer les pensions de retraite.

La retraite par répartition est un système basé sur le principe de solidarité intergénérationnelle, c’est-à-dire que les actifs versent des cotisations afin de financer puis de régler les pensions des personnes retraitées. En contre-partie, les actifs acquièrent eux-mêmes le droit de bénéficier d’une pension une fois l’âge de départ à la retraite atteint.

Retraite par répartition vs. capitalisation

Fondée en France en 1948, peu de temps après la mise en place de la Sécurité Sociale, la retraite par répartition est un droit universel des droits de l’homme. Le système dont il est ici question s’oppose au système de retraite par capitalisation, le dernier permettant à tous les individus d’épargner pour leur retraite de manière personnelle en accumulant un capital, lequel est confié et géré par un fonds de pension. Qui plus est, contrairement à la retraite par répartition, elle implique que le capital soit investi sur les marchés financiers jusqu’à l’âge de départ à la retraite.

Comment fonctionne la retraite par répartition ?

La retraite par répartition, qui est une retraite collective, est obligatoire pour toucher une pension de retraite régulière. En effet, si la loi établit et fixe les taux des cotisations des actifs, ce sont les administrateurs des caisses de retraite qui réceptionnent les cotisations, les traitent et reversent les pensions aux retraités en fin de cycle.

On notera qu’il existe un grand nombre de caisses de retraite qui rassemblent différentes catégories socioprofessionnelles. La retraite par répartition fonctionne donc par régime :

Avantages et inconvénients de ce système

La retraite par répartition a des avantages et inconvénients. Son principal avantage, c’est que la solidarité est le fondement, le pilier de ce système de retraite, et ce peu importe les distinctions entre catégories professionnelles. Aussi, la redistribution des cotisations permet non seulement de financer les pensions de retraite des retraités mais profitent également aux personnes malades et handicapées, aux familles nombreuses et aux personnes âgées ne pouvant subvenir à leurs besoins.

Malgré tout, le système de retraite par répartition dépend étroitement des variations conjoncturelles comme le chômage et le gel des salaires. Par ailleurs, il est également sensible à l’évolution démographique, raison pour laquelle ce système est très souvent réformé, ce dernier ayant inévitablement besoin de s’adapter aux nouveaux enjeux.

A lire aussi :