Murielle Colin
Murielle Colin
25 Jan, 2017 - 12:04
Sexisme au travail : comment lutter ?

Sexisme au travail : comment lutter ?

Murielle Colin

Le sexisme au travail est un fléau qui continue de toucher des employés, chaque jour, et malheureusement toujours un aussi grand nombre de femmes.

L’article continue en dessous de cette annonce

D’après une récente étude du ministère du Travail, 8 % des femmes en France sont victimes de sexisme au travail. Un dispositif de sensibilisation a été mis en place pour sensibiliser sur les comportements qui doivent alerter.

Sexisme au travail : faire face


Définition

Pour mieux comprendre de quoi il s’agit, il convient de se mettre au clair sur la définition de base du sexisme. On entend par ce terme l’ensemble des croyances et des comportements qui encouragent la stigmatisation et l’infériorisation d’une personne en raison de son sexe. Malheureusement, force est de constater que le sexisme est dans la grande majorité des cas opérés auprès de la communauté féminine plutôt que chez les hommes.

Les faits

Une étude du ministère du Travail indiquait en novembre 2016 que dans le monde professionnel, 8 % des femmes sont victimes de sexisme au travail. C’est malheureusement beaucoup trop, et le gouvernement continue de mettre en place des actions de prévention, de sensibilisation et d’action pour qu’il soit combattu et ne soit plus une réalité dans les années à venir.


Quelles mesures ?

Pour lutter contre ce fléau, différents types de mesures sont mises en place par le ministère du Travail. Parmi lesquelles, l’obligation de négocier, dans les entreprises de plus de 50 salariés, des dispositions sur les thématiques de l’égalité professionnelle, l’égalité des conditions de travail et, bien évidemment, l’égalité salariale.

Depuis 2013, une durée minimale de travail doit être mise en place pour les femmes qui travaillent à temps partiel. En effet, il a été constaté que ce sont les femmes qui occupent majoritairement des postes précaires, à temps partiel.


Protéger le retour de congé maternité

Les femmes, qui souffrent bien souvent d’une mise à l’écart de retour de leur congé maternité, sont désormais mieux protégées contre cette forme de sexisme au travail. Notamment, la période de protection contre le licenciement pour les mères à l’issue de leur congé maternité est désormais passée à un délai de 10 semaines, contre 4 semaines auparavant.


Lutter contre le harcèlement sexuel

Le harcèlement sexuel est une forme grave du sexisme au travail. Il est important que chacun puisse être attentif à son entourage professionnel de façon à prévenir ce type de situation. Pour cela, le ministère des familles, de l’enfance et du droit des femmes a mis à disposition du grand public un outil de sensibilisation : le site web Sexisme, pas notre genre !

A lire aussi :