Ida Macondo
Ida Macondo
19 Déc, 2016 - 09:38
Qu’est-ce qu’un startupper ?

Qu’est-ce qu’un startupper ?

Ida Macondo

Qu’est-ce qu’un startupper ? Découvrez tout sur ces nouveaux entrepreneurs.

Startupper : qui sont ces entrepreneurs du 21e siècle ? Découvrons-le ensemble.

Qu’est-ce qu’un startupper ? Définition.


Projets innovants

Pour le définir, il faut d’abord rappeler ce qu’est une startup. Effectivement, comme vous l’avez certainement deviné les deux termes sont étroitement liés. Une startup est une jeune entreprise innovante, dans le domaine des nouvelles technologies. Un startupper est tout simplement un créateur de startup ou une personne ayant travaillé ou évolué au sein d’une startup.

Ce sont donc ces entrepreneurs qui lancent des entreprises à fort potentiel, et qui à force de travail et de collaboration réussissent. 

Croissance rapide

Un startupper évolue dans un secteur dynamique, au sein d’une structure dont la croissance va être rapide. Il s’agit d’entrepreneurs qui vont créer de nouveaux services pour répondre à un besoin spécifique. Ils peuvent aussi créer de nouveaux besoins. Pour y parvenir, ils utilisent les nouvelles technologies de l’information et de la communication : développement, études de marché, test, lean startup, recherche de prospects et débouchés commerciaux.

Levée de fonds

La levée de fonds est une étape nécessaire pour le startupper. En effet, il lui faudra financer son projet : recrutement, locaux, logiciels, recherche et développement, etc.

Il existe différents types d’investisseurs : industriels, financiers, particuliers. ll y a bien sûr les plateformes de crowdfunding. Le choix d’un investisseur dépendra de la nature du projet, du niveau de développement de la structure.

Profil d’un startupper


Personnalité

Selon une étude de BNP Parisbas, suite à des entretiens approfondis, ces derniers se disent :

  • Dynamique (81 %)
  • Créatifs (75 %),
  • Visionnaires (60 %),
  • Passionnées et aimant le risque.

Ils sont en moyenne âgés de 38 ans, et en avaient 35 ans lors de la création de leur entreprise innovante.
93 % d’entre eux sont diplômés du supérieur et 7% sont autodidactes. 

Difficultés rencontrées

Selon l’étude de BNP Paribas et de TNS Soffres, ils rencontrent les difficultés suivantes :

  • Le manque d’argent (65 %).
  • Les contraintes administratives (60 %).
  • Devoir tout faire (57 %).
  • Convaincre les partenaires et banquiers (53 %).

Parmi les difficultés personnelles, on évoque le stress (52 %).



A lire aussi :