Eric Lemattre
Eric Lemattre
29 Mai, 2018 - 14:37
Acheter une voiture de plus de 100 000 km : nos conseils et astuces

Acheter une voiture de plus de 100 000 km : nos conseils et astuces

Eric Lemattre

Acheter une voiture de plus de 100 000 km n’est pas une opération anodine. En effet, avant de conclure la transaction, il est important que le futur acquéreur vérifie certains points essentiels.

Certes, acheter une voiture de plus de 100 000 km permet de faire des économies. Mais pour que l’acquisition du nouveau véhicule apporte totale satisfaction à l’acheteur, encore faut-il qu’il soit irréprochable en matière d’entretien et de sécurité. Acheter une voiture affichant plus de 100 000 km au compteur est-il dangereux ? Comment s’assurer que l’automobile a été soigneusement entretenue par son ancien propriétaire ? Quels sont les différents éléments à vérifier avant de conclure la transaction ? Notre expert auto vous dit tout.

Acheter une voiture de plus de 100 000 km : est-ce que ça vaut le coup ?

À moins d’être un mécanicien ou de s’intéresser de près au fonctionnement des voitures à moteur thermique, déterminer si une voiture affichant plus de 100 000 km au compteur est en bon état n’est pas chose aisée. Bien entendu, seule une lecture minutieuse du carnet d’entretien de ladite voiture vous permettra de déterminer si cette dernière vaut le coup d’être achetée. De plus, vous devrez également vous poser les bonnes questions car tout le monde ne fait pas le même usage d’un véhicule de plus de 100 000 km.

Choix du combustible : quelles différences entre l’essence et le diesel ?

En 2018, l’essence et le diesel ne font pas jeu égal. Si acheter une voiture de plus de 100 000 km datant d’avant 2013 sera plus avantageux en version diesel qu’en version essence (en effet, les véhicules diesel construits dans le passé sont robustes et peuvent parcourir plusieurs centaines de milliers de kilomètres sans broncher), aujourd’hui, les rapports se sont équilibrés voire même inversés. Ainsi, les voitures essence catalysées ne nécessitent plus de réglages critiques au bout de 100 000 kilomètres.

Par contre, les voitures équipées d’un moteur diesel nécessiteront souvent une intervention importante car les constructeurs, plutôt que de rendre leurs modèles capables de traverser les épreuves du temps, ont concentré tous leurs efforts sur la performance des moteurs. De ce fait, le tarage des injecteurs devra être remplacé, le débit de pompe devra être réglé, le point d’injection devra être calé. Pour résumer, des interventions seront nécessaires pour lutter contre l’usure du moteur en sachant que 100 000 kilomètres constituent un seuil symbolique. Bien entendu, si le vendeur a fait réaliser ces interventions par un professionnel avant la mise en vente du véhicule, vous ne pourrez que vous en réjouir !

Les facteurs à prendre en compte avant d’acheter une voiture

Bien entendu, du fait du nombre conséquent de kilomètres parcourus par le véhicule d’occasion que vous avez dans le viseur, vous devrez veiller à ce que la voiture ait été parfaitement entretenue avant son changement de propriétaire. Accordez une importance majeure à certains signes extérieurs : éraflures, rayures voire bosses sur la carrosserie désignent par exemple un laisser-aller de la part du vendeur. Si par contre le véhicule est irréprochable aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, vous ne devriez pas trop avoir de souci à vous faire. Comme toujours, jetez tout de même un coup d’oeil au carnet d’entretien ! Ce document regroupe tout ce que vous devez savoir au sujet du véhicule et de son suivi.

Conseils de notre expert : ce qu’il faut vérifier sur ladite voiture

Lorsque vous vérifierez et essaierez le véhicule en présence du vendeur, nous vous conseillons de vous intéresser à certains éléments qui sont souvent sujet à problèmes quant il est question d’acheter une voiture de plus de 100 000 km. Ainsi, prêtez une attention particulière à ce qui suit :

  • Le réservoir de liquide de refroidissement : en effet, une purge du liquide doit être réalisée tous les 30 000 km en moyenne. Or, rares sont les automobilistes à s’en soucier. Il faut savoir que négliger cet aspect du véhicule est dangereux car un liquide non remplacé peut endommager certains composants du moteur. Aussi, demandez au vendeur si la purge complète a bien été effectuée ;
  • La courroie de distribution : forcément, son rôle est primordial puisqu’elle assure le bien-être du moteur. Il suffit que la courroie de distribution soit décalée ou fissurée pour que les pistons s’en prennent aux soupapes, détruisant ainsi la culasse ! Le pire est qu’aucun symptôme visible n’intervient lorsque la courroie de distribution est endommagée. Pas de bruit, pas d’odeur et encore moins de voyant. Seule solution en cas de situation irréparable : la remplacer, mais cette opération s’avère coûteuse et pourrait donc impacter votre budget.

Encore une fois, si vous souhaitez acheter une voiture de plus de 100 000 km, le mieux reste de consulter le carnet d’entretien afin de connaître le kilométrage exact du véhicule et savoir quelles ont été les réparations effectuées. Autre chose importante : demandez au vendeur si le véhicule est toujours sous garantie ! Pour terminer, examiner le véhicule en compagnie d’un garagiste ou d’un proche qui possède de solides notions en termes de mécanique automobile.

A lire aussi :