Eric Lemattre
Eric Lemattre
25 Oct, 2018 - 13:39
Comment savoir si un compteur de voiture a été trafiqué ?

Comment savoir si un compteur de voiture a été trafiqué ?

Eric Lemattre

Afin de mieux revendre leur véhicule, des revendeurs n’hésitent pas à trafiquer leur compteur. Découvrez les différentes manières de déceler l’arnaque.

L’article continue en dessous de cette annonce

Les compteurs trafiqués sont un véritable fléau. Cependant, il existe un moyen de les repérer. Il faut savoir qu’en France, les compteurs trafiqués représentent entre 5 % et 12 % des véhicules d’occasion lors d’une revente. En effet, des revendeurs peu scrupuleux n’hésitent pas à baisser le kilométrage de leur voiture afin de la rajeunir. Selon la Directrice du Service Juridique et des Politiques Publiques de l’Automobile Club Association, citée par notre confrère Challenges, « La fraude au compteur touche pratiquement un véhicule d’occasion sur trois en Europe et un sur cinq en France ».

A savoir : trafiquer un compteur est un délit de tromperie et les peines à encourir sont de 2 ans d’emprisonnement et 37 500 € d’amende.

Compteurs trafiqués : comment repérer l’arnaque ?

Avec l’arrivée du numérique, il devient encore plus facile de manipuler le kilométrage pour faire monter la valeur d’un véhicule. Quels sont les signes qu’un compteur a été trafiqué ? Comment savoir si nous sommes victime d’une arnaque ?

1. Vérifier les documents du véhicule

Une contrefaçon peut être détectée en vérifiant les documents de la voiture. Examinez le carnet de révision du véhicule, assurez-vous qu’il est bien tamponné, que les dates sont correctes et qu’elles n’ont pas été altérées s’il manque des pages. Les kilomètres sont généralement indiqués à chaque inspection : si vous constatez qu’une voiture de 10 ans n’a parcouru qu’entre 20 000 et 30 000 kilomètres, il y a certainement une erreur quelque part. Si possible, comparez le nombre de kilomètres parcourus depuis la dernière révision avec les révisions précédentes !

Parmi les autres documents à vérifier, il y a :

  • La carte grisevérifiez l’année de la carte grise, et méfiez-vous si elle est trop récente ou si le nom y apparaissant est différent de celui du vendeur.
  • Les factures d’entretien : les factures d’entretien prouvent que le véhicule a été correctement suivi. Si vous ne pouvez pas les avoir, il y a anguille sous roche. N’hésitez pas à appeler les garages concernés pour faire des vérifications plus poussées. Certains vendeurs fournissent de fausses factures.
  • L’étiquette de vidange : après une vidange, les concessions ou garages mettent des étiquettes dans le compartiment moteur, notamment, afin de renseigner la date de la vidange et le kilométrage du véhicule à ce moment-là.

2. Vérifier l’état global de la voiture

Une des premières choses à faire est de vérifier les pièces de la voiture en termes d’usure. Si vous ne remarquez pas grand chose d’anodin, demandez à un professionnel de vous donner un avis impartial et juste. Un mécanicien, par exemple, pourra vous dire si l’usure des pièces correspond au kilométrage indiqué. Tandis que certains signes intérieurs peuvent inspirer la méfiance (pédales, volant, freins, embrayage, caoutchoucs, etc.), les signes extérieurs ne sont pas en reste (état de la peinture, apparence de la zone frontale au capot).

3. Vérifier les pièces de remplacement

Il peut également être judicieux de faire appel à un professionnel si vous remarquez que de nouvelles pièces ont été placées récemment. Si votre mécanicien constate que certaines pièces ont été remplacées à l’avance, il est possible de contester la vente.

Que faire si votre compteur a effectivement été trafiqué ?

Si votre véhicule est équipé d’un ancien compteur kilométrique, à savoir un compteur à rouleau, vous détecterez facilement la fraude, car vous constaterez que les chiffres sont quelque peu décalés. Parfois, vous constaterez qu’on a également touché aux vis de fixation des rouleaux.

L’article continue en dessous de cette annonce

Autrement, si vous avez des doutes sur un véhicule d’occasion, vous pouvez l’apporter chez un concessionnaire qui pourra effectuer des vérifications poussées pour vous éclairer. Si cela ne suffit pas, n’hésitez pas a contacter l’UTAC, un service gérant les contrôles techniques.

Attention aux véhicules importés !

Redoublez d’attention lorsque vous achetez un véhicule étranger, notamment en provenance d’Allemagne, de Belgique ou d’autres pays frontaliers.

Si vous avez la certitude que le kilométrage de votre voiture a été falsifié, abandonnez les affaires aussi vite que possible. Vous pouvez essayer de contacter le vendeur afin de lui demander des éclaircissements. Dans un cadre juridique, il est nécessaire de rassembler des éléments de preuve pour indiquer que la falsification du nombre de kilomètres parcourus par la voiture visait à tromper la vigilance d’un acheteur.

Rappelez-vous qu’en cas de non accord à l’amiable, vous avez la possibilité de porter plainte en faisant appel à un avocat. Selon la nature de votre contrat d’assurance, ce service peut vous être offert gratuitement. Il vous faudra envoyer une lettre recommandée avec accusation de réception pour commencer. La suite dépendra de la réponse ou de la réaction du vendeur.

A lire aussi :