Ida Macondo
Ida Macondo
09 Mar, 2017 - 11:56
Agression verbale au travail : que faire ?

Agression verbale au travail : que faire ?

Ida Macondo

Vous estimez être victime ou témoin d’agression verbale au travail ? Vers qui se tourner ? Que dit la loi ? Nous vous disons tout !

La vie professionnelle est loin d’être un fleuve tranquille. Parmi les nombreux défis à affronter, on peut citer les agressions verbales au travail. Quelle est leur définition exacte et que peut-on y faire ?

Quand parle-t-on d’agression verbale ?

L’agression verbale au travail est de plus en fréquente. Mais comment la définit-on ? En d’autres termes, quand peut-on parler d’agression ou de dérapage ?

Les faits d’agression vis-à-vis des travailleurs peuvent prendre différentes formes : cris et hurlements, injures, diffamations, humiliations, discriminations également, intimidation par la parole, menaces. Elles ont de nombreuses conséquences sur la santé du travailleur, mais aussi sur l’organisation de la vie professionnelle.

Le travailleur va souffrir émotionnellement et éprouver de l’insécurité sur son lieu de travail, de la peur et se renfermer. Cela aura bien sûr un impact sur sa productivité et la qualité de son travail. L’atmosphère se dégrade alors et avec elle l’inconfort s’installe, ainsi qu’une augmentation des arrêts maladie ou de l’absentéisme.

Il faut savoir que face à une agression verbale au travail, les salariés (et employeurs) sont protégés.

Ce que dit la loi

Il existe plusieurs types d’agressions. Ainsi, les diffamations et les injures non-publiques sont passibles d’une amende.

Les injures publiques, elles, sont aussi punies par la loi et l’amende peut être élevée (jusqu’à 12 000 ou 25 000 euros, selon la nature). On compte ainsi les injures envers les individus, celles à caractère racial, religieux, ou encore celles liées à l’orientation sexuelle, un handicap ou au genre.

La troisième catégorie concerne les menaces et les diffamations. Elles sont punies d’une peine de prison ainsi que d’une amende, selon la nature du délit.

Vers qui se tourner si vous êtes victime d’agression verbale sur votre lieu de travail ?

Agression verbale au travail : vers qui se tourner ?

Si vous êtes victime d’attaques verbales au travail, vous pouvez vous tourner vers le management ou les ressources humaines. En effet, ils sauront trancher et prendre les décisions nécessaires au bien-être de chaque travailleur (avertissements ou licenciements s’il le faut).

Le médecin du travail pourra également vous conseiller et vous aider à trouver des solutions afin que vous ne souffriez pas d’épuisement professionnel, de stress ou de burn-out.

En dehors de votre lieu de votre travail, des solutions sont également possibles : vous pouvez saisir la justice, en faisant appel à un avocat. Vous pouvez porter plainte auprès du commissariat ou encore saisir les prud’hommes si vous ne parvenez pas à trouver une solution avec votre employeur.

A lire aussi :