Eric Lemattre
Eric Lemattre
05 Jan, 2017 - 01:04
Allocation préretraite : comment partir en retraite avant l’âge légal ?

Allocation préretraite : comment partir en retraite avant l’âge légal ?

Eric Lemattre

L’allocation préretraite, de plus en plus d’actifs y pensent. Mais pour en bénéficier, il est nécessaire de respecter certaines conditions. On fait le point.

L’article continue en dessous de cette annonce

En France, sous certaines conditions strictes, un salarié ou un demandeur d’emploi a l’opportunité de pouvoir partir à la retraite avant l’âge établi par la loi. On parle alors de préretraite. En dépit des réformes importantes qui ont été votées en 2010 et de l’allongement graduel de l’âge de la retraite (qui passera à 62 ans en 2017), il est toujours possible de bénéficier d’une allocation préretraite.
 

L’allocation préretraite, qu’est-ce que c’est ?

L’allocation préretraite est une pension versée aux personnes qui décident de mettre fin à leur carrière avant l’âge légal. Mais afin de pouvoir en bénéficier, différentes exigences doivent être respectées comme le nombre de trimestres validés et le montant des cotisations cumulé, entre autres. On notera qu’il existe aussi des dispositifs autorisant un départ avant l’âge légal en cas de travail pénible ou d’exposition à l’amiante.


Quels sont les dispositifs préretraite toujours en vigueur ?

Depuis le 10 octobre 2011, on ne peut plus bénéficier de l’allocation du FNE (fonds national de l’emploi) qui permettait aux personnes victimes d’un licenciement économique de partir à la retraite avant l’âge légal. Toutefois, il existe encore des dispositifs favorisant une préretraite.

Sont concernées par ces dispositifs les personnes suivantes

:

  • Les salariés de plus de 55 ans qui ne peuvent s’adapter aux nouvelles technologies ou ont réalisé un travail pénible pendant au moins 15 ans,
  • Les salariés ayant été exposés à l’amiante ou à certains autres minéraux nocifs utilisés dans l’industrie.

Si les conditions citées plus haut sont réunies, le travailleur a la certitude de pouvoir prendre sa retraite à l’âge de 60 ans. Il reçoit alors une allocation préretraite, laquelle a été fixée par un arrêté ministériel.

Néanmoins, quiconque peut demander un départ en préretraite s’il le désire. Pour ce faire, il suffit d’envoyer une demande d’allocation ainsi qu’un formulaire dument complété, le tout accompagné de pièces justificatives, à la Caisse Régionale d’Assurance Maladie, téléchargeable sur internet.

Comment sont financées les préretraites ?

Globalement, c’est l’État et les entreprises qui financent conjointement les préretraites. Cependant, selon les conditions inhérentes à la préretraite, les modalités de financement sont susceptibles de changer.

Ainsi, c’est l’État qui verse l’allocation de cessation d’activité des travailleurs salariés, ou CTAS, aux personnes ayant effectué des travaux pénibles. Cette dernière équivaut à 65 % du salaire de référence. L’allocation ATA, qui est destinée aux travailleurs exposés à l’amiante, est quant à elle financée par le Fonds de Cessation Anticipée d’Activité (FCAA).

A lire aussi

Share Tweet Pin Email WhatsApp