Marine Boudsocp
Marine Boudsocp
23 Oct, 2017 - 08:46
L’aromathérapie : comment s'y mettre ?

L’aromathérapie : comment s’y mettre ?

Marine Boudsocp

L’aromathérapie est une médecine alternative.

L’article continue en dessous de cette annonce

L’aromathérapie est rentrée aujourd’hui dans notre quotidien. Consciemment ou inconsciemment, on l’utilise et on redécouvre chaque jour le pouvoir des plantes et des huiles essentielles pour prévenir ou soigner les petits tracas de santé des petits et des grands.

Qu’est-ce que l’aromathérapie ?

L’aromathérapie est parente avec la naturopathie et la phytothérapie. Il s’agit d’une médecine non conventionnelle qui utilise les composés aromatiques extraits des plantes, appelés couramment les huiles essentielles. Elle se distingue de la phytothérapie dans le sens où cette dernière utilise la plante dans son intégralité alors que l’aromathérapie fait appel à des composés concentrés.

Les bases de ces pratiques remontent à l’Antiquité grecque et romaine mais surtout à l’Egypte ancienne. Les méthodes techniques d’extraction sont déjà très avancées à cette époque.

Sous quelle forme l’adopter ?

aromatherapie-diffuseur

L’aromathérapie et ses dérivés peuvent intervenir sous des formes multiples :

  • les huiles essentielles : en application (diluées dans une huile neutre), c’est la forme la plus courante.
  • en crème, en lotion pour un usage externe
  • dissout dans du miel, de l’huile ou sur un sucre, on peut l’ingérer.
  • les gélules : lorsque le principe actif est modifié et concentré
  • en diffuseur : à l’aide d’un diffuseur électrique, les huiles peuvent être transformées en aérosols.
  • en suppositoire : plus rare, il est aussi plus efficace pour traiter certaines affections. Son usage est plutôt réservé aux professionnels.

Comment est fabriquée une huile essentielle ?

La faune compte des milliers d’espèces de plantes. Pourtant, seules quelques centaines produisent des principes actifs en quantité suffisante pour permettre une extraction et un usage médicinal. L’extraction des principes actifs se fait selon trois procédés :

  • La pression à froid, pour les agrumes (orange ou citron)
  • L’extraction par solvant, dont le dioxyde de carbone (notamment pour les fleurs fragiles)
  • La distillation à la vapeur, le procédé le plus répandu aujourd’hui.

On parle d’huile alors que la solution obtenue n’est pas grasse. Il s’agit plutôt d’un concentré qui ne peut être utilisé pur. Il faut systématiquement diluer dans une huile neutre ou une base spécifique.

Pour quels usages ?

On reconnait généralement aux huiles essentielles des propriétés :

  • anti-infectieuses, antibactériennes, antimycotiques, antivirales, antiparasitaires
  • insectifuges et insecticides
  • anti-inflammatoires
  • anti-histaminiques
  • antispasmodiques (dues aux éthers et aux esters)
  • antalgiques, analgésiques et anesthésiques
  • calmantes, hypnotiques et anxiolytiques
  • digestives
  • antitoxiques, antivenimeuses, antirhumatismales,
  • stimulantes ou apaisantes

Quelles huiles essentielles pour débuter l’aromathérapie ?

aromatherapie-huile-essentielle-de-lavande

Il est recommandé de s’adresser à un professionnel pour tout conseil. Vous pouvez dans un premier temps favoriser l’inhalation, la diffusion dans l’air pour limiter les risques.

L’article continue en dessous de cette annonce

Découvrez par exemple les vertus de l’huile essentielle de lavande, calmante ; celle de menthe poivrée pour les maux de tête, celle de camomille, pour le sommeil, celle de petit grain pour les affections respiratoires etc.

Les précautions à prendre

Les huiles essentielles et leurs dérivés ne sont pas à prendre à la légère. Ils sont puissants et, mal utilisés, ils peuvent causer des dommages. Ainsi, quelques précautions sont à prendre :

  • achetez des huiles essentielles de bonne qualité et bio dans la mesure du possible. Certaines huiles ne sont qu’une addition de composés chimiques qui peuvent être très dommageables.
  • diluez toujours les huiles essentielles dans une huile neutre. L’huile pure peut provoquer des brûlures
  • évitez les huiles essentielles sur les bébés et les jeunes enfants. Leur organisme n’est pas apte à traiter ces composés.
  • évitez d’utiliser les huiles essentielles si vous êtes enceinte
  • conformez-vous aux recommandations précises d’un spécialiste. Il existe parfois de nombreuses variétés d’une même huile et elles ont chacune des propriétés et des contre-indications précises.

En cas de doute, adressez-vous à un professionnel !

A lire aussi:

Share Tweet Pin Email WhatsApp