Marine Boudsocp
Marine Boudsocp
13 Oct, 2017 - 09:44
L'hydrothérapie : ses bienfaits

L’hydrothérapie : ses bienfaits

Marine Boudsocp

L’hydrothérapie fait confiance à la nature.

Parmi le boum des médecines alternatives, on compte l’hydrothérapie. Elle a notamment permis le développement des cures thermales et des cosmétiques à base d’eau thermale et des soins avec l’eau chaude et froide. Bien que peu appuyée par des études scientifiques, cette médecine alternative séduit de plus en plus.

L’hydrothérapie : définition

L’hydrothérapie vient du grec « hydro » qui signifie eau. Il s’agit d’un ensemble de traitements et de soins à base d’eau. Les eaux de source et aux thermales ont, depuis l’Antiquité, des propriétés que certains étudient ou utilisent pour soigner.

Cette méthode est véritablement née en Allemagne au XIXe siècle mais on en trouve un usage plus empirique dans l’Antiquité, à l’époque où les Thermes étaient très répandus. Il s’agissait alors d’alterner des bains froids et chauds pour traiter et stimuler.

Il faudra donc attendre le XIXe siècle pour que l’on comprenne l’action des bains en traitement des affections : le principe du sanatorium nait alors.

Le principe

L’hydrothérapie se concentre avant tout sur la température de l’eau. Lorsque le corps est en contact avec du froid, le cerveau joue son rôle de thermorégulateur et met en fonctionnement une série d’actions pour maintenir la température du corps à 37 degrés. Le froid fait se contracter les vaisseaux sanguins. Le cerveau fait donc affluer du sang chaud dans la zone.
A l’inverse, au contact du chaud, la peau et les vaisseaux se dilatent spontanément.

L’hydrothérapie utilise l’eau de manière externe. Ainsi, l’eau est utilisée sous toutes ses formes, c’est-à-dire liquide ou gazeuse. Elle peut être utilisée froide ou chaude, ou en alternance.
Les soins peuvent inclure des bains, des douches, des jets, des compresses etc.

Lors d’un bain de vapeur par exemple, les pores s’ouvrent et permettent le libérer les toxines accumulées. Il peut s’agir de toxines ingérées dans la nourriture, de résidus de pollution etc. les affections cutanées peuvent trouver une solution dans ces pratiques.

Cette médecine douce peut également être associée à l’aromathérapie : l’eau et la vapeur peuvent être additionnées d’huiles essentielles par exemple, qui, en fonction du type de plantes dont sont extraits les principes actifs, va pouvoir agir d’autant plus efficacement.

hydrotherapie-bienfaits

Les trois branches de l’hydrothérapie

Les soins incluant de l’eau se sont développés au fil des années. On compte, parmi les disciplines :

  • la balnéothérapie : l’eau est exploitée en traitement sous forme de bains
  • le thermalisme : (ou crénothérapie) repose sur l’utilisation des eaux minérales pour des traitements ou simplement de la relaxation.
  • la thalassothérapie : utilise l’eau de mer pour les mêmes fins.

Quels sont les bienfaits de l’hydrothérapie ?

De nombreuses affections peuvent être traitées en complément d’un traitement médicamenteux traditionnel par des soins liés à l’hydrothérapie :

  • les douleurs articulaires, l’arthrite, l’arthrose
  • les maux de dos
  • nettoyage du côlon
  • les problèmes de peau tels l’exéma, le psoriasis
  • la rééducation à la suite d’une blessure : en plus des bienfaits de l’eau, l’absence de pesanteur va permettre au corps d’effectuer des mouvements sans contrainte et de se remuscler en douceur sans risquer de blessure supplémentaire.

Où pratiquer ?

Les principes de l’hydrothérapie sont développés et renforcés par d’autres types de soins dans le cadre des cures thermales. Les pratiques du thermalisme (dans les villes d’eau où se trouvent des sources notamment) et de la thalassothérapie (en bord de mer) misent sur les bienfaits de l’eau sous toutes ses formes ainsi que de ses dérivés comme la boue ou le sable.
A apprécier sur une courte durée ou pour de vraies vacances !

A lire aussi :