2017, année blanche pour les impôts ?

L'année 2017 sera une année blanche mais les contribuables paieront leurs impôts en 2017 sur les revenus de 2016 et en 2018 sur ceux de 2018.

2017, année blanche pour les impôts ?
L'année 2017 sera une année blanche pour les contribuables

Le système d’imposition sur le revenu qui a actuellement cours en France va être modifié en 2018. Le nouveau système prévoit une retenue à la source des taxes dues. Par conséquent, vu que cet impôt est calculé sur les revenus de l’année précédente, l’année 2017 sera une année blanche. Quelles sont les conséquences pour les contribuables ?

Le système d’imposition change à partir de 2018

Afin de simplifier les démarches et de mettre en place un système d’imposition plus juste, l’État a choisi à partir de l’année 2018 de mettre en place une imposition à la source. Ainsi, le prélèvement sera en adéquation avec les revenus, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Ce décalage peut parfois causer des soucis, notamment pour les personnes qui ont des revenus très aléatoires comme les travailleurs indépendants. Avec l’ancien système, l’impôt dû était parfois disproportionné par rapport aux revenus de l’année en cours. Ce ne sera désormais plus le cas.

Avec ce système, l’administration fiscale pense pouvoir éviter la fraude et simplifier le système d’imposition actuel. De plus, l’impôt sur le revenu sera mieux réparti tout au long de l’année.

À priori, le barème progressif d’imposition restera identique. Pour les indépendants, cette réforme n’est pas toujours avantageuse car ils devront verser un acompte dont le montant dépendra de leurs revenus de l’année précédente…

Qu’est-ce qu’une année blanche et quel est l’impact sur les impôts ?

En 2017, nous continuerons à payer l’impôt sur les revenus de 2016. En 2018, le nouveau système d’imposition sera en place, nous paierons donc les impôts sur les revenus de 2018. Les revenus de l’année 2017 ne seront quant à eux jamais imposés, mais cela n’a finalement pas d’impact sur les contribuables qui continueront de payer leurs impôts même si le mode de calcul a changé.

Il existe un cas de figure ou cette année blanche est avantageuse : si vous pouvez augmenter vos revenus comme c’est le cas des dirigeants d’entreprise ou des indépendants.

En effet, ils ont tout intérêt à se verser une rémunération importante en 2017 car elle ne sera pas imposée… Quitte à la réduire en 2018 !

Pour limiter l’optimisation, l’administration a énoncé certaines règles. Les travailleurs non-salariés sont les premiers visés. Si les revenus déclarés en 2017 sont supérieurs à ceux des 3 années précédentes, la différence sera alors imposable. Vous devrez remplir une déclaration de revenus en 2018 dans laquelle vous devrez indiquer les revenus perçus en 2017.

Ces revenus ne seront pas taxés mais l’État pourra ainsi contrôler les ménages qui sont soupçonnés de sur-optimisation lorsque de gros écarts de revenus sont constatés entre 2017 et les années précédentes.

A lire aussi :