Comment choisir une assurance habitation locataire ?

Être locataire a parfois des avantages, mais ne vous y trompez pas, cela n’est pas le cas en ce qui concerne l’assurance habitation. En effet, souscrire une assurance habitation locataire est obligatoire. Nous vous proposons de découvrir les différentes offres afin de vous aider à choisir une bonne assurance.

Comment choisir une assurance habitation locataire ?
L'assurance habitation locataire est-elle obligatoire ?

L’assurance habitation locataire est indispensable pour pouvoir louer un logement. L’assurance responsabilité civile et la garantie risques locatifs sont les garanties de base. En plus de cela, le locataire peut opter pour des garanties supplémentaires suivant les biens qu’il souhaite assurer.

Différences entre l’assurance habitation locataire et celle souscrite par le propriétaire

L’assurance habitation n’est pas obligatoire pour les personnes qui sont propriétaires de leur logement (sauf s’il s’agit d’une copropriété, et dans ce cas, ils devront impérativement choisir une assurance habitation). En effet, on considère qu’il est de leur responsabilité de choisir mais en cas de sinistre le propriétaire non assuré pourra faire face à des frais conséquents. En pratique, très peu de propriétaires prennent ce risque.

Pour les locataires en revanche l’assurance habitation est obligatoire. Une attestation d’assurance est d’ailleurs demandée lorsque le locataire entre dans les lieux. Le locataire est responsable si des dommages sont causés dans le logement par lui-même, les personnes habitant sous son toit ou par les éventuels sous-locataires. L’assurance habitation locataire permet aussi de se couvrir en cas de problème comme un dégât des eaux ou un incendie.

Les différentes offres d’assurance habitation locataire

L’offre de base est l’assurance responsabilité civile locative qui assure le locataire contre les dommages causés à son appartement par la faute du locataire ou pour une autre raison. L’assurance responsabilité civile du locataire est comprise dans ce type de contrat d’assurance habitation locataire. Il sera alors couvert en cas de dommages causés à autrui, par imprudence ou par négligence. Les enfants sont généralement inscrits sur le contrat responsabilité civile de leurs parents et dépendent donc de la même assurance habitation.

En pratique, les locataires optent souvent pour un contrat de gamme supérieur, le contrat multirisque habitation, dont les garanties sont plus étendues. Les indemnités en cas de dommages éventuels causés au logement et la responsabilité civile sont également incluses. En plus de cela, le locataire peut assurer les biens qu’il a dans le logement (en cas de cambriolage ou de détérioration suite à un incident).

Le montant de la prime d’assurance dépendra alors de la valeur des biens à assurer. Un service de protection juridique est généralement inclus dans les contrats multirisque habitation (soutien juridique en cas de litige avec le propriétaire). Des garanties d’assistance sont généralement proposées au locataire.

Laquelle est obligatoire pour les locataires ?

En tant que locataire, la loi vous oblige à assurer l’appartement ou votre maison au moins pour les risques locatifs. Par contre, cela n’est pas obligatoire dans certains cas comme lors d’une location meublée, une location saisonnière ou pour un logement de fonction.

Souscrire une assurance habitation, est-ce judicieux ?

Soyons clairs, mieux vaut être assuré car indépendamment de la valeur des biens que vous pouvez avoir chez vous, ceux-ci ont de la valeur pour vous et cette assurance permet de vous prévenir d’un très gros coup dur. Prenons le cas d’un incendie accidentel qui se déclencherait chez vous et qui atteindrait le domicile de vos voisins. Ne serait-ce pas intéressant d’avoir une assurance habitation dans ce cas ?

Par ailleurs, sachez que même si le propriétaire a une assurance habitation, en cas d’accident, son assureur pourrait vous réclamer une somme d’argent si vous êtes considéré comme responsable.

Comment choisir son assurance habitation locataire ?

En fonction de votre budget mais aussi des biens à assurer, déterminez s’il vous faudra une simple assurance pour risques locatifs ou s’il vous serait utile d’avoir une complémentaire (multirisques et/ou recours des voisins et tiers). Notez que si vous prenez une garantie élevée car vous avez des biens de valeurs à assurer, il faudra impérativement garder les factures car elles vous seront demandées par l’assurance si vous demandez un jour un remboursement. Pour ne pas vous tromper, comparez les offres ou consultez un courtier en assurances qui vous conseillera au mieux.

Les locaux professionnels peuvent-ils être couverts par cette assurance ?

Si vous louez une boutique, un local commercial ou tout autre bâtiment dans lequel vous exercez une activité professionnelle, il faudra opter pour un autre type de contrat d’assurance. Dans ce cas, l’assurance multirisque professionnelle est la plus adaptée. Pour ce type de produit d’assurance, il est d’autant plus important de comparer les offres que les assureurs ne proposent pas tous les mêmes couvertures et les prix peuvent varier de manière plus significative que pour une assurance habitation locataire.

Que se passe-t-il si l’occupant du logement n’y a pas souscrit ?

Normalement, la souscription est vérifiée par le propriétaire avant de procéder à l’état des lieux d’entrée. Vous devrez également lui remettre chaque année une attestation d’assurance par la suite. Si vous ne remplissez pas cette obligation, il vous enverra une mise en demeure. Passé un mois après cette mise en demeure, le propriétaire peut souscrire une assurance au nom du locataire et le locataire aura obligation de régler la prime.

A lire aussi :

Continuer à lire