Bourse Erasmus : critères, montants et conditions

La bourse Erasmus est une aide financière qui permet aux étudiants boursiers sur critères sociaux de voyager en Europe pour étudier ou faire des stages.

Bourse Erasmus : critères, montants et conditions
La bourse Erasmus, une aide à la mobilité en Europe

Les étudiants qui partent étudier un semestre ou une année à l’étranger peuvent bénéficier d’une bourse Erasmus qui leur permet de faire face aux dépenses sur place. Ce programme d’échange propose des aides dont les montants varient suivant le lieu où l’étudiant part et la durée de son séjour dans la fac ou l’école qui l’accueille.

Le programme d’échange Erasmus +, géré par la Commission européenne

Le montant de la bourse Erasmus est compris entre 200 € et 300 € par mois pour les étudiants et entre 350 € et 450 € par mois pour une bourse de stage dans les pays européens où le coût de la vie est le plus élevé. L’aide est un peu plus faible (150 à 250 € par mois) pour les pays où le coût de la vie est plus bas que chez nous.

Les stagiaires qui ne sont plus étudiants peuvent en bénéficier sous certaines conditions : si le stage se déroule l’année suivant l’obtention du diplôme, le jeune diplômé peut encore bénéficier de cette aide à condition d’être inscrit dans une école ou une université qui propose des échanges via le programme Erasmus.

Cumul et limites de la bourse Erasmus

Au cours de votre scolarité, vous ne pouvez pas bénéficier plus de 2 fois d’une bourse Erasmus : une fois pour effectuer une période d’études à l’étranger, la seconde pour valider un stage dans un pays européen autre que la France.

Si vous êtes déjà boursier, la bourse Erasmus se cumule avec les aides dont vous bénéficiez déjà. Il est également possible dans certains cas d’obtenir une aide complémentaire du département ou de la région.

Attention, les montants donnés pour la bourse Erasmus sont mensuels mais en réalité le versement ne se fait pas chaque mois comme c’est le cas pour les bourses accordées sur critères sociaux. La bourse Erasmus est donnée en deux fois : un premier versement est effectué au moment du départ, un second lorsque l’étudiant rentre de son séjour, une fois qu’il a remis son attestation de présence dans l’université ou l’école d’accueil et le rapport d’études Erasmus.

Comment faire sa demande de bourse Erasmus ?

Pour toute question sur le dispositif Erasmus et sur les aides dont peuvent bénéficier les étudiants au sein de votre établissement, vous pouvez contacter le bureau des relations internationales de la fac ou de l’école qui organise l’échange.

C’est toujours le bureau des relations internationales qui gère l’inscription au programme Erasmus pour les boursiers et non boursiers, ainsi que les bourses d’études. Un dossier doit être constitué, l’étudiant doit présenter ses motivations pour le voyage et il donne ses choix de destinations.

Les autres aides pour étudier en Europe

Si la bourse Erasmus est la plus connue, il existe d’autres financements possibles pour les étudiants qui souhaitent partir étudier à l’étranger.

L’aide à la mobilité internationale est réservée aux étudiants qui sont déjà boursiers sur critères sociaux et qui préparent un diplôme national dépendant du ministère de l’enseignement supérieur. Cette bourse est sélective, c’est le président de l’université qui décide si elle peut être accordée après étude des demandes présentées. Elle s’élève à 400 € par mois pour l’année scolaire 2017-2018, elle n’est accordée que pour des séjours allant de 2 à 9 mois.

Pour les étudiants qui souhaitent partir au Royaume-Uni, le British Council accorde des aides aux titulaires d’un bac + 3 et plus. Pour les germanophones, l’Office franco-allemand pour la jeunesse et le Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne peuvent également octroyer des financements.

Notez également que les écoles françaises installées à l’étranger proposent parfois des bourses d’études pour les étudiants ou les jeunes chercheurs.

A lire aussi :