Calendrier fiscal 2018 : les échéances à ne pas manquer !

Paiements, déclaration, impôt sur le revenu, taxe d’habitation, ... difficile de s’y retrouver dans le calendrier fiscal. Se familiariser avec le rythme imposé par le Trésor public est pourtant essentiel pour bien gérer son budget et son temps ! Nous avons résumé pour vous le calendrier des impôts 2018.

Calendrier fiscal 2018 : les échéances à ne pas manquer !
Le calendrier des impôts

Connaître le calendrier fiscal permet de mieux gérer son budget domestique en anticipant les versements à effectuer au Trésor public, mais également de préparer le temps nécessaire aux démarches administratives qui y sont liées. En effet, pris par le rythme quotidien, il ne faut pas pour autant manquer à ses obligations au risque de s’exposer à des relances et/ou des pénalités de retard ! Focus sur le calendrier des impôts 2018.

Calendrier fiscal 2018 : des échéances définies

Les échéances fiscales sont déterminées pour chaque année civile, qu’elles soient relatives au paiement de l’impôt (impôt sur le revenu, impôts fonciers, etc.) ou à la réalisation des démarches qui y sont associées (déclaration de revenus, etc.).

Le calendrier fiscal est rythmé par des dates limites de paiement, d’adhésion à certaines modalités de paiement, de transmission d’informations. L’ensemble des dates clés est accessible sur le site officiel des impôts. Il est conseillé de se référer à cette source d’information en cas de doute pour disposer des bons éléments. Pour chaque mois, sont présentées les échéances à court terme.

Les échéances pour payer ses impôts

Les dates de paiement d’impôts se présentent chaque année de la même façon :

Pour les contribuables qui paient leur impôt par prélèvements mensuels

Le 1er prélèvement intervient le 15 janvier, puis le 15 de chaque mois, ou le jour suivant lorsque l’échéance de paiement ne tombe pas sur un jour ouvrable.

A savoir : lorsque le contribuable adhère à la mensualisation, l’administration lui adresse un calendrier fiscal présentant dates et montants des prélèvements correspondants. Ce calendrier est appelé « échéancier ».

Pour les contribuables qui paient leur impôt via le prélèvement à l’échéance

Le paiement à l’échéance se subdivise en trois échéances de règlement, appelés tiers ou acomptes provisionnels. Le 1er tiers est à réglé en février, entre le 15 et le 20 selon le mode de paiement utilisé par le contribuable, le second en mai selon les mêmes modalités. Le dernier tiers correspond au solde de l’impôt et sera à acquitter en septembre, après que le contribuable ait reçu son avis d’imposition.

Cela lui permettra de comprendre le montant du dernier versement demandé par l’administration fiscale, et d’apprécier, le cas échéant, s’il bénéficie, ou non, d’un crédit d’impôt.

Pour les contribuables assujettis à l’IFI (Impôt sur la fortune immobilière)

Les échéances de paiement sont fixées au 17 septembre ou au 22 novembre selon les situations. Il convient de se rapprocher de son centre des impôts en cas de doute sur la date d’exigibilité.

Pour le paiement de la taxe d’habitation et de la redevance audiovisuelle

Taxe d’habitation et redevance audiovisuelle doivent être payées avant le 15 ou le 20 novembre selon que le contribuable règle par des moyens dématérialisés ou non.

Attention ! Le paiement dématérialisé est obligatoire à partir de 1 000 euros.

Les échéances pour choisir ses modalités de paiement

Le contribuable ne peut décider de sa propre initiative de changer ses modalités de paiement de l’impôt en cours d’année. Le Trésor public fixe en effet des périodes pendant lesquelles ce dernier peut choisir de modifier ses paiements.

Ainsi par exemple, l’adhésion à la mensualisation peut être sollicitée jusqu’au 30 juin, l’adhésion au prélèvement à l’échéance pour le premier acompte provisionnel de l’impôt sur le revenu devra être effectuée avant le 31 janvier.

L’adhésion au prélèvement à l’échéance pour la taxe foncière sera, quant à elle, possible jusqu’au 30 septembre et jusqu’au 31 octobre pour la taxe d’habitation et de la redevance audiovisuelle.

Les échéances pour déclarer ses revenus

S’il est bien une période du calendrier fiscal qu’il faut surveiller, c’est celle de la déclaration de revenus. En effet, si déclarer ses revenus peut être une démarche très rapide pour les personnes ne présentant pas de spécificités fiscales, patrimoniales, ou familiales, elle peut nécessiter davantage de préparation pour les autres.

Intégration des éléments permettant de bénéficier d’une mesure de défiscalisation (immobilière, des dons, etc.), mention des sommes versées au titre des pensions alimentaires, etc. ces informations sont à collecter en amont pour réaliser une déclaration dans de bonnes conditions.

Le service de déclaration en ligne des revenus 2018 sera accessible au cours du mois d’avril via le site des impôts. Il est conseillé de commencer à consulter et saisir les premières informations dès que possible pour ne pas être pris de court à l’arrivée de l’échéance. Les données saisies peuvent être enregistrées et reprises dans un second temps.

La date limite de déclaration variera selon le département de résidence du contribuable (du 22 mai au 5 juin). Pour en savoir plus sur les échéances par département : site des impots

A savoir : pour les déclarations sur formulaire papier, la date limite est fixée au 17 mai.

Qu’en est-il du prélèvement à la source ?

L’entrée en vigueur du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu est prévue pour janvier 2019.

Ainsi, les contribuables vont déclarer leurs revenus perçus en 2017 et régler l’impôt correspondant selon les modalités classiques. Selon le calendrier fiscal arrêté par voie règlementaire, le taux d’imposition qui s’appliquera au prélèvement à la source à compter de 2019 sera communiqué au contribuable en septembre 2018. Il sera néanmoins possible de choisir un taux dit « neutre ».

A compter d’octobre 2018, le taux retenu pour le prélèvement à la source sera transmis à l’entité en charge de prélever l’impôt à la source. Ce pourra être l’employeur, la caisse de retraite, etc.

Dès janvier 2019, le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu sera opéré. Le taux de prélèvement sera ajusté en septembre 2019, suite à la réception des déclarations de revenus 2018.

Rappel : le calendrier des impôts 2017

Le calendrier des impôts 2017 diffère selon que vous paierez en ligne ou pas. Les échéances pour les personnes qui ont souhaité une mensualisation de leurs impôts sont fixées au 15 de chaque mois sauf :

  • en janvier : le 16
  • en avril : le 17
  • en juillet : le 17
  • en août : le 16
  • en octobre : le 16

Concernant l’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux pour les personnes ne souhaitant pas régler leur impôt en ligne: le 1er acompte est dû le 15 février, le second le 15 mai, le solde devra quant à lui être versé le 15 septembre au plus tard.

La déclaration de revenus en ligne sera à envoyer avant le 18 mai.

Pour les personnes qui choisissent de régler en ligne, les dates sont reculées : le premier acompte est dû le 20 février. Le second le 20 mai. Le solde devra être versé le 20 septembre au plus tard.

L’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune)

Il doit être payé au plus tard le 15 septembre 2017. Il concerne les personnes ayant un patrimoine d’une valeur comprise entre 1 300 000 € et 2 570 000 €. Les personnes déclarant leur patrimoine en ligne ou via un smartphone auront un délai supplémentaire : elles pourront faire leur déclaration jusqu’au 20 septembre.

La taxe foncière

Elle pourra être réglée au plus tard le 16 octobre (déclaration papier), la date est fixée au 21 octobre pour les personnes qui souhaitent régler en ligne.

La taxe d’habitation et la contribution à l’audiovisuel

Le 15 novembre, le prélèvement de la taxe d’habitation et de la contribution à l’audiovisuel public sera effectué pour les personnes qui ont choisi le prélèvement à l’échéance. Pour les autres, le calendrier des impôts 2017 fixe la date limite de paiement est fixée au 20 novembre.

A lire aussi :

Continuer à lire